Gigi Gryce

Les clients ont également acheté des articles de

Grant Green
Sonny Clark

Top albums (Voir les 20)


Voir les 20 albums de Gigi Gryce

Gigi Gryce : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 531
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30


Biographie

Après avoir étudié de nombreux instruments en plus de la théorie musicale à Boston vers la fin des années 40, Gigi Gryce choisit de partir pour la France au début des années 50. Il travaille quelque temps sous la direction de Nadia Boulanger à Paris, puis repart pour les Etats-Unis où il commence sa carrière professionnelle dans les formations de Max Roach, de Clifford Brown et de Tadd Dameron, avant d'entrer dans l'orchestre de Lionel Hampton en 1953. Avec celui-ci, Gigi Gryce a l'occasion de se produire en Europe au milieu des années 50, période au cours de laquelle il enregistre un premier ... Lire la suite

Après avoir étudié de nombreux instruments en plus de la théorie musicale à Boston vers la fin des années 40, Gigi Gryce choisit de partir pour la France au début des années 50. Il travaille quelque temps sous la direction de Nadia Boulanger à Paris, puis repart pour les Etats-Unis où il commence sa carrière professionnelle dans les formations de Max Roach, de Clifford Brown et de Tadd Dameron, avant d'entrer dans l'orchestre de Lionel Hampton en 1953. Avec celui-ci, Gigi Gryce a l'occasion de se produire en Europe au milieu des années 50, période au cours de laquelle il enregistre un premier disque en leader. Dans les années qui suivent, il joue essentiellement avec Art Farmer et prend à son tour la direction d'un quintette avec Donald Byrd. La fin des années 50 est la période la plus prolifique du saxophoniste, qui travaille en collaboration avec les plus grands noms de l'époque, qu'il s'agisse de Thelonious Monk, John Coltrane ou Dizzy Gillespie. Mais c'est aussi le moment qu'il choisit pour quitter les Etats-Unis et s'installer en Afrique, principalement au Ghana où il enseigne la musique au cours des années suivantes. De sa propre volonté, Gigi Gryce a ainsi mis un terme à un début de carrière discographique extrêmement brillant qui fait de lui non seulement l'un des saxophonistes alto les plus reconnus du courant hard bop avec Lou Donaldson, mais aussi un compositeur et arrangeur de talent très sollicité par les grands noms du bop des années 50.Music Story Copyright 2014 Music Story

Après avoir étudié de nombreux instruments en plus de la théorie musicale à Boston vers la fin des années 40, Gigi Gryce choisit de partir pour la France au début des années 50. Il travaille quelque temps sous la direction de Nadia Boulanger à Paris, puis repart pour les Etats-Unis où il commence sa carrière professionnelle dans les formations de Max Roach, de Clifford Brown et de Tadd Dameron, avant d'entrer dans l'orchestre de Lionel Hampton en 1953. Avec celui-ci, Gigi Gryce a l'occasion de se produire en Europe au milieu des années 50, période au cours de laquelle il enregistre un premier disque en leader. Dans les années qui suivent, il joue essentiellement avec Art Farmer et prend à son tour la direction d'un quintette avec Donald Byrd. La fin des années 50 est la période la plus prolifique du saxophoniste, qui travaille en collaboration avec les plus grands noms de l'époque, qu'il s'agisse de Thelonious Monk, John Coltrane ou Dizzy Gillespie. Mais c'est aussi le moment qu'il choisit pour quitter les Etats-Unis et s'installer en Afrique, principalement au Ghana où il enseigne la musique au cours des années suivantes. De sa propre volonté, Gigi Gryce a ainsi mis un terme à un début de carrière discographique extrêmement brillant qui fait de lui non seulement l'un des saxophonistes alto les plus reconnus du courant hard bop avec Lou Donaldson, mais aussi un compositeur et arrangeur de talent très sollicité par les grands noms du bop des années 50.Music Story Copyright 2014 Music Story

Après avoir étudié de nombreux instruments en plus de la théorie musicale à Boston vers la fin des années 40, Gigi Gryce choisit de partir pour la France au début des années 50. Il travaille quelque temps sous la direction de Nadia Boulanger à Paris, puis repart pour les Etats-Unis où il commence sa carrière professionnelle dans les formations de Max Roach, de Clifford Brown et de Tadd Dameron, avant d'entrer dans l'orchestre de Lionel Hampton en 1953. Avec celui-ci, Gigi Gryce a l'occasion de se produire en Europe au milieu des années 50, période au cours de laquelle il enregistre un premier disque en leader. Dans les années qui suivent, il joue essentiellement avec Art Farmer et prend à son tour la direction d'un quintette avec Donald Byrd. La fin des années 50 est la période la plus prolifique du saxophoniste, qui travaille en collaboration avec les plus grands noms de l'époque, qu'il s'agisse de Thelonious Monk, John Coltrane ou Dizzy Gillespie. Mais c'est aussi le moment qu'il choisit pour quitter les Etats-Unis et s'installer en Afrique, principalement au Ghana où il enseigne la musique au cours des années suivantes. De sa propre volonté, Gigi Gryce a ainsi mis un terme à un début de carrière discographique extrêmement brillant qui fait de lui non seulement l'un des saxophonistes alto les plus reconnus du courant hard bop avec Lou Donaldson, mais aussi un compositeur et arrangeur de talent très sollicité par les grands noms du bop des années 50.Music Story Copyright 2014 Music Story


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page