ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Gilles Ménage : Dissertation sur les sonnets de la belle matineuse [Broché]

Guillaume Peureux

Prix : EUR 16,00 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le jeudi 31 juillet ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Description de l'ouvrage

12 juin 2014 Bibliothèque des littératures classiques
Édition introduite, établie et annotée par Guillaume Peureux

La Dissertation sur les sonnets pour la belle matineuse de Gilles Ménage, dont on propose ici la première édition critique, est le commentaire d'un regroupement de poèmes liés par leur motif central, celui de la «belle matineuse». L'auteur propose une lecture méthodique de ces textes (ou, parfois, extraits de textes) de l'Antiquité au XVIIe siècle dans lesquels le sujet lyrique dit son éblouissement au petit matin devant une jeune femme dont il célèbre la splendeur qui éclipse l'éclat du soleil et les beautés de l'aurore.
Éminent grammairien et philologue, Ménage propose un parcours historique qui se veut à la fois érudit et agréable au lecteur : il y déploie toutes ses compétences de lettré introduit dans les milieux mondains, toute la connaissance d'un savant qui savait se faire vulgarisateur dans l'art du commentaire. Un tel texte nous fait comprendre comment on lisait et écrivait de la poésie en France au XVIIe siècle, mais aussi comment on la commentait. On peut ainsi observer les mutations des observations linguistiques vers des appréciations qui introduisent le goût.

Après avoir enseigné dans les universités de Rennes, Toronto et Davis, Guillaume Peureux est professeur de littérature française à l'université de Paris 10 - Nanterre. Spécialiste de l'écriture en vers au XVIIe siècle, il travaille sur les pratiques du commentaire de poésie dans l'Ancien Régime.

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

La Dissertation sur les sonnets pour la belle matineuse, dont on propose ici la toute première édition depuis sa parution au XVIIe siècle, est le commentaire critique d'un regroupement de poèmes liés par leur motif central, celui de la «belle matineuse». Son auteur, Gilles Ménage (1613-1692), propose une lecture méthodique de ces textes (ou, parfois, de ces extraits de textes) allant de l'Antiquité jusqu'au XVIIe siècle et dans lesquels le sujet lyrique dit son éblouissement au petit matin devant une jeune femme dont il célèbre la splendeur qui éclipse l'éclat du soleil et les beautés de l'aurore. Éminent grammairien et philologue, Ménage présente des poèmes latins, italiens, français, propose l'élucidation d'une clef, traite de la bonne manière de filer les métaphores et examine minutieusement la logique des textes qu'il cite et qu'il juge. Le parcours historique qu'il propose se veut à la fois érudit et agréable au lecteur : l'auteur y déploie toutes ses compétences de lettré introduit dans les milieux mondains, toute la connaissance d'un savant qui savait se faire vulgarisateur dans l'art du commentaire.
Ménage n'a cessé au fil de son existence de s'intéresser à la poésie, sans jamais perdre de vue les problématiques relatives à la justesse linguistique. Il a constamment noué ses travaux sur les langues, leurs origines et leurs fonctionnements avec ses études critiques sur la poésie. En effet, ses travaux linguistiques, comme Les Origines de la langue françoise, les Observations [...] sur la langue françoise, ou encore les Origini délia Lingua Italiana sont contemporains de ses études poétiques telles que les Osservazioni sopra l'Aminta del Tasso, son commentaire des oeuvres malherbiennes (Les Poésies de M. de Malherbe ; avec les observations de monsieur Ménage), ou encore les Annotazioni sopra le Rime di Monsignor délia Casa, en même temps qu'ils en nourrissent le discours : Ménage appréhende la poésie pour partie en esthète, mais aussi en grammairien. A certains égards, la Dissertation synthétise l'expérience du docte et le sens du goût d'un personnage lié aux cercles lettrés et mondains parisiens de la seconde moitié du XVIIe siècle. Elle fait ainsi surgir devant nous ce milieu amateur de poésie, public avisé qui semble s'être réuni pour entendre et commenter des vers. La Dissertation nous donne ainsi un accès rare à la manière dont on pouvait consommer la poésie en France à l'époque de sa parution.

UNE DISSERTATION SUR DE «BELLES MATINEUSES» ?

Au cours de la première moitié du XVIIe siècle, circulent, en France notamment, de nombreuses dissertations (qu'elles en portent le titre ou non). Une dissertation, explique Antoine Furetière dans son Dictionnaire universel (1690), est un «traité sçavant sur quelque matière, sur quelque question. Balsac a fait une belle Dissertation sur l'Herodes infanticida de Daniel Heinsius». C'est un exposé érudit. Mais quand il y est question de poésie, le savoir et le jugement, voire le goût, se conjuguent à la pure connaissance, notamment sous le coup d'une évolution mondaine du genre. En effet, au fil du siècle, la dissertation quitte peu à peu les sphères de l'érudition pure pour devenir le «vecteur majeur du discours de vulgarisation scientifique et de diffusion des savoirs» dans des espaces sociaux non strictement savants - un genre mondain qui ne saurait donc renier totalement ses doctes origines. Elle se distingue aussi de la pratique de la glose, qui était surtout un commentaire linguistique (dans les marges, entre les lignes), mais aussi de l'apparition récente des notes de bas de page, de fin de livre ou de chapitre récemment apparues : le discours y est développé, il se constitue de manière autonome à l'égard du texte commenté, et mêle inextricablement questions linguistiques et poétiques, introduisant ainsi graduellement des problématiques esthétiques.
(...)

Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Commentaires en ligne 

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?