Godsmack

Les clients ont également acheté des articles de

Seether
Stone Sour
Linkin Park
Avenged Sevenfold
Volbeat
Sully Erna
Hellyeah
Disturbed

Top albums (Voir les 22)


CD: €14.99
CD: €9.00  |  MP3: €9.99
CD: €9.99
CD: €7.61  |  MP3: €9.99
CD: €22.10
CD: €13.53  |  MP3: €9.99
CD: €12.70  |  MP3: €8.49
CD: €6.23  |  MP3: €9.99
CD: €13.44  |  MP3: €5.49
Voir les 22 albums de Godsmack

Godsmack : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 113
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Godsmack
Fourni par l'artiste ou son représentant


Biographie

En 1995, Sully Erna (chant), Tony Rombola (guitariste), Robbie Merrill (basse), et Tommy Stewart (batterie), forment Godsmack à Lawrence (Massachusetts). D'abord appelé The Scam, le groupe devient Godsmack et sa formation se stabilise avant qu'il n'entre en studio. Le groupe enregistre en 1996, All Wound Up avec très peu de moyens, et commence à se faire connaitre à Boston et dans tout l'état du Massachusetts.

Signé en 1998 par Universal, Godsmack ré-enregistre les principaux titres de All Wound Up ainsi que des nouveaux titres et l'intitule Godsmack. L'album connaît très vite un bon ... Lire la suite

En 1995, Sully Erna (chant), Tony Rombola (guitariste), Robbie Merrill (basse), et Tommy Stewart (batterie), forment Godsmack à Lawrence (Massachusetts). D'abord appelé The Scam, le groupe devient Godsmack et sa formation se stabilise avant qu'il n'entre en studio. Le groupe enregistre en 1996, All Wound Up avec très peu de moyens, et commence à se faire connaitre à Boston et dans tout l'état du Massachusetts.

Signé en 1998 par Universal, Godsmack ré-enregistre les principaux titres de All Wound Up ainsi que des nouveaux titres et l'intitule Godsmack. L'album connaît très vite un bon succès, se classant numéro vingt-deux au Billboard. Godsmack n'échappe pas à la polémique déclenchée par des textes jugés offensants, l'album est momentanément retiré des bacs, avant d'y revenir agrémenté d'un sticker Parental Advisory.

Godsmack se rend alors une première fois en Europe avec Black Sabbath. Awake sort en 2000, l'album est écrit alors que le groupe est en permanence en tournée, ce qui n'empêche pas un important succès. Awake est n° 5 aux Etats-Unis et Godsmack se rend de nouveau en Europe, cette fois avec Limp Bizkit. Malgré ces incursions, le continent européen reste globalement insensible au charme direct de Godsmack.

La force de Godsmack c'est de conjuguer tous les courants du metal non extrême, sans jamais oublier d'être mélodique. Le groupe ratisse ainsi large, comme la suite le prouve amplement. Faceless est n° 1 aux Etats-Unis en 2003 dès sa sortie. Ce nouvel album marque le départ définitif de Tommy Stewart, remplacé par Shannon Larkin ancien de chez Ugly Kid Joe. Décidément en verve, Godsmack enregistre en 2004 The Other Side un EP acoustique comprenant titres anciens et inédits.

Cette fois, Godsmack tourne avec Metallica tout en en donnant quelques concerts acoustiques pour la promotion de The Other Side. Godsmack prend de nouveau les commandes du Billboard avec IV en 2006. Le groupe est désormais entré sans ambiguïté dans le cercle fermé des grands du metal, ce malgré un échec européen persistant qui empêche Godsmack de rayonner comme il le mérite.

Après le best of Good Times, Bad Times: 10 Years of Godsmack en 2007, suivi par une mini-pause du groupe, Godsmack revient encore plus fort en 2010. The Oracle sort en mai et s'annonce comme l'album le plus pêchu de Godsmack. Sans renoncer à son metal entre hard et heavy, Godsmack semble résolu à faire la peau aux tenants du nu-metal et à coiffer une couronne enfin mondialisée.

Copyright 2014 Music Story François Alvarez

En 1995, Sully Erna (chant), Tony Rombola (guitariste), Robbie Merrill (basse), et Tommy Stewart (batterie), forment Godsmack à Lawrence (Massachusetts). D'abord appelé The Scam, le groupe devient Godsmack et sa formation se stabilise avant qu'il n'entre en studio. Le groupe enregistre en 1996, All Wound Up avec très peu de moyens, et commence à se faire connaitre à Boston et dans tout l'état du Massachusetts.

Signé en 1998 par Universal, Godsmack ré-enregistre les principaux titres de All Wound Up ainsi que des nouveaux titres et l'intitule Godsmack. L'album connaît très vite un bon succès, se classant numéro vingt-deux au Billboard. Godsmack n'échappe pas à la polémique déclenchée par des textes jugés offensants, l'album est momentanément retiré des bacs, avant d'y revenir agrémenté d'un sticker Parental Advisory.

Godsmack se rend alors une première fois en Europe avec Black Sabbath. Awake sort en 2000, l'album est écrit alors que le groupe est en permanence en tournée, ce qui n'empêche pas un important succès. Awake est n° 5 aux Etats-Unis et Godsmack se rend de nouveau en Europe, cette fois avec Limp Bizkit. Malgré ces incursions, le continent européen reste globalement insensible au charme direct de Godsmack.

La force de Godsmack c'est de conjuguer tous les courants du metal non extrême, sans jamais oublier d'être mélodique. Le groupe ratisse ainsi large, comme la suite le prouve amplement. Faceless est n° 1 aux Etats-Unis en 2003 dès sa sortie. Ce nouvel album marque le départ définitif de Tommy Stewart, remplacé par Shannon Larkin ancien de chez Ugly Kid Joe. Décidément en verve, Godsmack enregistre en 2004 The Other Side un EP acoustique comprenant titres anciens et inédits.

Cette fois, Godsmack tourne avec Metallica tout en en donnant quelques concerts acoustiques pour la promotion de The Other Side. Godsmack prend de nouveau les commandes du Billboard avec IV en 2006. Le groupe est désormais entré sans ambiguïté dans le cercle fermé des grands du metal, ce malgré un échec européen persistant qui empêche Godsmack de rayonner comme il le mérite.

Après le best of Good Times, Bad Times: 10 Years of Godsmack en 2007, suivi par une mini-pause du groupe, Godsmack revient encore plus fort en 2010. The Oracle sort en mai et s'annonce comme l'album le plus pêchu de Godsmack. Sans renoncer à son metal entre hard et heavy, Godsmack semble résolu à faire la peau aux tenants du nu-metal et à coiffer une couronne enfin mondialisée.

Copyright 2014 Music Story François Alvarez

En 1995, Sully Erna (chant), Tony Rombola (guitariste), Robbie Merrill (basse), et Tommy Stewart (batterie), forment Godsmack à Lawrence (Massachusetts). D'abord appelé The Scam, le groupe devient Godsmack et sa formation se stabilise avant qu'il n'entre en studio. Le groupe enregistre en 1996, All Wound Up avec très peu de moyens, et commence à se faire connaitre à Boston et dans tout l'état du Massachusetts.

Signé en 1998 par Universal, Godsmack ré-enregistre les principaux titres de All Wound Up ainsi que des nouveaux titres et l'intitule Godsmack. L'album connaît très vite un bon succès, se classant numéro vingt-deux au Billboard. Godsmack n'échappe pas à la polémique déclenchée par des textes jugés offensants, l'album est momentanément retiré des bacs, avant d'y revenir agrémenté d'un sticker Parental Advisory.

Godsmack se rend alors une première fois en Europe avec Black Sabbath. Awake sort en 2000, l'album est écrit alors que le groupe est en permanence en tournée, ce qui n'empêche pas un important succès. Awake est n° 5 aux Etats-Unis et Godsmack se rend de nouveau en Europe, cette fois avec Limp Bizkit. Malgré ces incursions, le continent européen reste globalement insensible au charme direct de Godsmack.

La force de Godsmack c'est de conjuguer tous les courants du metal non extrême, sans jamais oublier d'être mélodique. Le groupe ratisse ainsi large, comme la suite le prouve amplement. Faceless est n° 1 aux Etats-Unis en 2003 dès sa sortie. Ce nouvel album marque le départ définitif de Tommy Stewart, remplacé par Shannon Larkin ancien de chez Ugly Kid Joe. Décidément en verve, Godsmack enregistre en 2004 The Other Side un EP acoustique comprenant titres anciens et inédits.

Cette fois, Godsmack tourne avec Metallica tout en en donnant quelques concerts acoustiques pour la promotion de The Other Side. Godsmack prend de nouveau les commandes du Billboard avec IV en 2006. Le groupe est désormais entré sans ambiguïté dans le cercle fermé des grands du metal, ce malgré un échec européen persistant qui empêche Godsmack de rayonner comme il le mérite.

Après le best of Good Times, Bad Times: 10 Years of Godsmack en 2007, suivi par une mini-pause du groupe, Godsmack revient encore plus fort en 2010. The Oracle sort en mai et s'annonce comme l'album le plus pêchu de Godsmack. Sans renoncer à son metal entre hard et heavy, Godsmack semble résolu à faire la peau aux tenants du nu-metal et à coiffer une couronne enfin mondialisée.

Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page