Gold (France)


Gold : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 116
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30


Biographie

Bombes de Bal

Depuis les années 60, l'orchestre Goldfingers, fondé par l'accordéoniste Francis Delmas, s'est forgé une solide réputation dans les environs de Toulouse. Rebaptisé Gold, il tourne intensément dans le circuit des populaires « baluches », les bals du samedi soir. Venus dans cet univers pour vivre de la musique, de jeunes musiciens aux rêves pleins de Californie donnent un tour nettement plus rock à l'orchestre. Ce sont Emile Wandelmer (chant et guitare), Jean-Jacques Dourmel (guitare et chant), Vincent Guion (basse, chant), Bernard Mazauric (claviers) et Etienne Salvador ... Lire la suite

Bombes de Bal

Depuis les années 60, l'orchestre Goldfingers, fondé par l'accordéoniste Francis Delmas, s'est forgé une solide réputation dans les environs de Toulouse. Rebaptisé Gold, il tourne intensément dans le circuit des populaires « baluches », les bals du samedi soir. Venus dans cet univers pour vivre de la musique, de jeunes musiciens aux rêves pleins de Californie donnent un tour nettement plus rock à l'orchestre. Ce sont Emile Wandelmer (chant et guitare), Jean-Jacques Dourmel (guitare et chant), Vincent Guion (basse, chant), Bernard Mazauric (claviers) et Etienne Salvador (batterie et percussions).

En 1982, l'orchestre devenu groupe auto-produit un album de compositions originales intitulé Gold. Le succès est immédiat dans tout le Sud Ouest, suffisamment pour que quelques oreilles de compagnies discographiques repèrent Gold. Signés par WEA, Gold enregistre Le Train de mes souvenirs, son premier album d'envergure nationale en 1984. Jean Jacques Dourmel a remplacé à la guitare par Alain Llorca et Lucien Cremadès a pris la place de Vincent Guion à la basse.

Adepte d'un rock coloré d'influences soul et country, rompu à la communication directe avec le public, Gold fait mouche immédiatement avec « Plus près des étoiles » qui reste 22 semaines au Top 50.

Capitaines de lumière

Le simple « Capitaine abandonné » et son « ohé, ohé » installe définitivement les Toulousains dans le Top 14 de la variété. Le titre reste deux mois n°1 du Top et prépare un nouvel album. Mais un autre simple, « Ville de lumière », séduit également le public et reste plusieurs mois dans le classement.

Devant ces succès en cascade, le groupe sort un mini-album composé des tubes en version longue et d'anciens titres. Calicoba, le véritable nouvel album, sort en décembre 1986. Le groupe tourne intensément durant cette période, la scène reste pour Gold la garantie d'un lien direct avec le public. Le groupe enregistre le témoignage de cette époque faste dans un album en public, Gold à l'Olympia, qui sort en 1987. C'est en 1988 que Gold livre son album le plus abouti, Gold, surnommé « l'album bleu » par les fans en raison de l'outre-mer de sa pochette. Celui-ci contient « Rio de janvier », qui est le dernier succès significatif du groupe.

Emile Wandelmer est la « voix » de Gold, la popularité lui fait croire à une carrière personnelle et il quitte le groupe pour entamer une carrière solo, ensuite il rejoint Images qui se rebaptise Emile & Images en 1999. Le groupe toulousain perd de son éclat avec ce départ ; les années 90 sont consacrées à la scène. Le guitariste Joël « Joss » Moulin intègre le groupe pour un nouvel album, Éclats de Voix. Le rebond n'a pas lieu et ce sont désormais les compilations des titres anciens qui remplissent les coffres des flibustiers délaissés.

Ce ne sont pas les albums Gold 99 ou Live 2004, ni les changements de personnel qui peuvent inverser la tendance. Gold est devenu un groupe mythique et son quotidien est de célébrer son passé pour combler la nostalgie de ses toujours nombreux fans.

Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Bombes de Bal

Depuis les années 60, l'orchestre Goldfingers, fondé par l'accordéoniste Francis Delmas, s'est forgé une solide réputation dans les environs de Toulouse. Rebaptisé Gold, il tourne intensément dans le circuit des populaires « baluches », les bals du samedi soir. Venus dans cet univers pour vivre de la musique, de jeunes musiciens aux rêves pleins de Californie donnent un tour nettement plus rock à l'orchestre. Ce sont Emile Wandelmer (chant et guitare), Jean-Jacques Dourmel (guitare et chant), Vincent Guion (basse, chant), Bernard Mazauric (claviers) et Etienne Salvador (batterie et percussions).

En 1982, l'orchestre devenu groupe auto-produit un album de compositions originales intitulé Gold. Le succès est immédiat dans tout le Sud Ouest, suffisamment pour que quelques oreilles de compagnies discographiques repèrent Gold. Signés par WEA, Gold enregistre Le Train de mes souvenirs, son premier album d'envergure nationale en 1984. Jean Jacques Dourmel a remplacé à la guitare par Alain Llorca et Lucien Cremadès a pris la place de Vincent Guion à la basse.

Adepte d'un rock coloré d'influences soul et country, rompu à la communication directe avec le public, Gold fait mouche immédiatement avec « Plus près des étoiles » qui reste 22 semaines au Top 50.

Capitaines de lumière

Le simple « Capitaine abandonné » et son « ohé, ohé » installe définitivement les Toulousains dans le Top 14 de la variété. Le titre reste deux mois n°1 du Top et prépare un nouvel album. Mais un autre simple, « Ville de lumière », séduit également le public et reste plusieurs mois dans le classement.

Devant ces succès en cascade, le groupe sort un mini-album composé des tubes en version longue et d'anciens titres. Calicoba, le véritable nouvel album, sort en décembre 1986. Le groupe tourne intensément durant cette période, la scène reste pour Gold la garantie d'un lien direct avec le public. Le groupe enregistre le témoignage de cette époque faste dans un album en public, Gold à l'Olympia, qui sort en 1987. C'est en 1988 que Gold livre son album le plus abouti, Gold, surnommé « l'album bleu » par les fans en raison de l'outre-mer de sa pochette. Celui-ci contient « Rio de janvier », qui est le dernier succès significatif du groupe.

Emile Wandelmer est la « voix » de Gold, la popularité lui fait croire à une carrière personnelle et il quitte le groupe pour entamer une carrière solo, ensuite il rejoint Images qui se rebaptise Emile & Images en 1999. Le groupe toulousain perd de son éclat avec ce départ ; les années 90 sont consacrées à la scène. Le guitariste Joël « Joss » Moulin intègre le groupe pour un nouvel album, Éclats de Voix. Le rebond n'a pas lieu et ce sont désormais les compilations des titres anciens qui remplissent les coffres des flibustiers délaissés.

Ce ne sont pas les albums Gold 99 ou Live 2004, ni les changements de personnel qui peuvent inverser la tendance. Gold est devenu un groupe mythique et son quotidien est de célébrer son passé pour combler la nostalgie de ses toujours nombreux fans.

Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Bombes de Bal

Depuis les années 60, l'orchestre Goldfingers, fondé par l'accordéoniste Francis Delmas, s'est forgé une solide réputation dans les environs de Toulouse. Rebaptisé Gold, il tourne intensément dans le circuit des populaires « baluches », les bals du samedi soir. Venus dans cet univers pour vivre de la musique, de jeunes musiciens aux rêves pleins de Californie donnent un tour nettement plus rock à l'orchestre. Ce sont Emile Wandelmer (chant et guitare), Jean-Jacques Dourmel (guitare et chant), Vincent Guion (basse, chant), Bernard Mazauric (claviers) et Etienne Salvador (batterie et percussions).

En 1982, l'orchestre devenu groupe auto-produit un album de compositions originales intitulé Gold. Le succès est immédiat dans tout le Sud Ouest, suffisamment pour que quelques oreilles de compagnies discographiques repèrent Gold. Signés par WEA, Gold enregistre Le Train de mes souvenirs, son premier album d'envergure nationale en 1984. Jean Jacques Dourmel a remplacé à la guitare par Alain Llorca et Lucien Cremadès a pris la place de Vincent Guion à la basse.

Adepte d'un rock coloré d'influences soul et country, rompu à la communication directe avec le public, Gold fait mouche immédiatement avec « Plus près des étoiles » qui reste 22 semaines au Top 50.

Capitaines de lumière

Le simple « Capitaine abandonné » et son « ohé, ohé » installe définitivement les Toulousains dans le Top 14 de la variété. Le titre reste deux mois n°1 du Top et prépare un nouvel album. Mais un autre simple, « Ville de lumière », séduit également le public et reste plusieurs mois dans le classement.

Devant ces succès en cascade, le groupe sort un mini-album composé des tubes en version longue et d'anciens titres. Calicoba, le véritable nouvel album, sort en décembre 1986. Le groupe tourne intensément durant cette période, la scène reste pour Gold la garantie d'un lien direct avec le public. Le groupe enregistre le témoignage de cette époque faste dans un album en public, Gold à l'Olympia, qui sort en 1987. C'est en 1988 que Gold livre son album le plus abouti, Gold, surnommé « l'album bleu » par les fans en raison de l'outre-mer de sa pochette. Celui-ci contient « Rio de janvier », qui est le dernier succès significatif du groupe.

Emile Wandelmer est la « voix » de Gold, la popularité lui fait croire à une carrière personnelle et il quitte le groupe pour entamer une carrière solo, ensuite il rejoint Images qui se rebaptise Emile & Images en 1999. Le groupe toulousain perd de son éclat avec ce départ ; les années 90 sont consacrées à la scène. Le guitariste Joël « Joss » Moulin intègre le groupe pour un nouvel album, Éclats de Voix. Le rebond n'a pas lieu et ce sont désormais les compilations des titres anciens qui remplissent les coffres des flibustiers délaissés.

Ce ne sont pas les albums Gold 99 ou Live 2004, ni les changements de personnel qui peuvent inverser la tendance. Gold est devenu un groupe mythique et son quotidien est de célébrer son passé pour combler la nostalgie de ses toujours nombreux fans.

Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page