Goldfrapp

Les clients ont également acheté des articles de

Top albums (Voir les 63)


Voir les 63 albums de Goldfrapp

Goldfrapp : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 251
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Goldfrapp
Fourni par l'artiste ou son représentant


Biographie

Alison Goldfrapp naît en 1966 - elle s'ingénie à ne rien vouloir communiquer sur sa personne - à Enfield près de Londres. Renfermée et solitaire, elle se crée très jeune un univers pimenté de paradis artificiels. Elle quitte bien vite, à 18 ans, les paysages trop calmes du Hampshire où ses parents habitent, pour vivre sur la route.

Elle finit par entreprendre des études d'Arts Plastiques à l'Université du Middlesex, Alison se révèle brillante dans le mixage d'éléments visuels et sonores. C'est sa collaboration à Maxinquaye en 1995, le premier album du sombrissime Tricky, qui la dirige ... Lire la suite

Alison Goldfrapp naît en 1966 - elle s'ingénie à ne rien vouloir communiquer sur sa personne - à Enfield près de Londres. Renfermée et solitaire, elle se crée très jeune un univers pimenté de paradis artificiels. Elle quitte bien vite, à 18 ans, les paysages trop calmes du Hampshire où ses parents habitent, pour vivre sur la route.

Elle finit par entreprendre des études d'Arts Plastiques à l'Université du Middlesex, Alison se révèle brillante dans le mixage d'éléments visuels et sonores. C'est sa collaboration à Maxinquaye en 1995, le premier album du sombrissime Tricky, qui la dirige définitivement vers la musique.

Elle pose ensuite sa voix dérangée sur différents projets musicaux, sa rencontre avec le compositeur et multi-instrumentiste Will Gregory lui permet de canaliser ses désirs musicaux. En 1999, Goldfrapp est né et signe avec le prestigieux label Mute Records. Le groupe enregistre un premier album, Felt Mountain, dans des conditions minimalistes, voire parfois incongrues.

L'accueil est mitigé, la scène trip-hop est alors déjà en déclin et le duo est parfois considéré comme un suiveur sans intérêt. Alison et Will entreprennent de promouvoir Felt Mountain sur scène, continuant parallèlement à composer. En 2003 Goldfrapp livre Black Cherry, album plus traditionnel, presque joyeux avec ses réminiscences pop et disco.

Animots

Groupe résolument mystérieux, Goldfrapp utilise à partir de Black Cherry une iconographie à base de figures animales. L'accessible Black Cherry leur ouvre également les portes d'une reconnaissance du public. C'est avec l'impeccable Supernature que Goldfrapp démontre son potentiel en 2005. D'abord avec les deux simples à succès « Ooh La La » et « Number One ». L'univers de Goldfrapp devient une transmutation génétique entre l'électronique sombre, des ambiances de musiques de film, une pop anglaise très années 60 et des fulgurances glam où Alison Goldfrapp ressuscite le génie Marc Bolan.

Alison l'envoûtante et son homme de machines surprennent encore en 2008. Seventh Tree est un album étonnamment léger, presque apaisé. La nature reste au centre des préoccupations de la druidesse et les forces qu'elle invoquent sont maintenant plus apaisantes que destructrices. « Little Bird » ou « A & E » sont des titres pop agréablement conventionnels, la « Caravan Girl » peut toutefois vous emmener sur « Road to Somewhere », qui mène certainement au « Monster Love ». Album complet, faussement simpliste, Seventh Tree montre que le niveau atteint par l'imagination de Goldfrapp dépasse de loin ses anciens camarades de classe du trip-hop.

En janvier 2010 est publié le nouveau single de Goldfrapp, « Rocket ». Il annonce la sortie du cinquième album du duo intitulé Head First. Le disque est enregistré à Bath dans le Sommerset et à Londres entre juillet et décembre 2009 avec les producteurs Pascal Gabriel et Richard X. Il est finalement prêt pour le 22 mars 2010. Délibérément orienté synth pop, le disque s'avère en fait le moins convaincant de la carrière du groupe, et également sa vente la plus faible. Alison Goldfrapp et Will Gregory reprennent de la hauteur avec Tales of Us qui sort en septembre 2013 dans un style ambitieux aux influences cinématographiques qui sied bien mieux à Goldfrapp. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Alison Goldfrapp naît en 1966 - elle s'ingénie à ne rien vouloir communiquer sur sa personne - à Enfield près de Londres. Renfermée et solitaire, elle se crée très jeune un univers pimenté de paradis artificiels. Elle quitte bien vite, à 18 ans, les paysages trop calmes du Hampshire où ses parents habitent, pour vivre sur la route.

Elle finit par entreprendre des études d'Arts Plastiques à l'Université du Middlesex, Alison se révèle brillante dans le mixage d'éléments visuels et sonores. C'est sa collaboration à Maxinquaye en 1995, le premier album du sombrissime Tricky, qui la dirige définitivement vers la musique.

Elle pose ensuite sa voix dérangée sur différents projets musicaux, sa rencontre avec le compositeur et multi-instrumentiste Will Gregory lui permet de canaliser ses désirs musicaux. En 1999, Goldfrapp est né et signe avec le prestigieux label Mute Records. Le groupe enregistre un premier album, Felt Mountain, dans des conditions minimalistes, voire parfois incongrues.

L'accueil est mitigé, la scène trip-hop est alors déjà en déclin et le duo est parfois considéré comme un suiveur sans intérêt. Alison et Will entreprennent de promouvoir Felt Mountain sur scène, continuant parallèlement à composer. En 2003 Goldfrapp livre Black Cherry, album plus traditionnel, presque joyeux avec ses réminiscences pop et disco.

Animots

Groupe résolument mystérieux, Goldfrapp utilise à partir de Black Cherry une iconographie à base de figures animales. L'accessible Black Cherry leur ouvre également les portes d'une reconnaissance du public. C'est avec l'impeccable Supernature que Goldfrapp démontre son potentiel en 2005. D'abord avec les deux simples à succès « Ooh La La » et « Number One ». L'univers de Goldfrapp devient une transmutation génétique entre l'électronique sombre, des ambiances de musiques de film, une pop anglaise très années 60 et des fulgurances glam où Alison Goldfrapp ressuscite le génie Marc Bolan.

Alison l'envoûtante et son homme de machines surprennent encore en 2008. Seventh Tree est un album étonnamment léger, presque apaisé. La nature reste au centre des préoccupations de la druidesse et les forces qu'elle invoquent sont maintenant plus apaisantes que destructrices. « Little Bird » ou « A & E » sont des titres pop agréablement conventionnels, la « Caravan Girl » peut toutefois vous emmener sur « Road to Somewhere », qui mène certainement au « Monster Love ». Album complet, faussement simpliste, Seventh Tree montre que le niveau atteint par l'imagination de Goldfrapp dépasse de loin ses anciens camarades de classe du trip-hop.

En janvier 2010 est publié le nouveau single de Goldfrapp, « Rocket ». Il annonce la sortie du cinquième album du duo intitulé Head First. Le disque est enregistré à Bath dans le Sommerset et à Londres entre juillet et décembre 2009 avec les producteurs Pascal Gabriel et Richard X. Il est finalement prêt pour le 22 mars 2010. Délibérément orienté synth pop, le disque s'avère en fait le moins convaincant de la carrière du groupe, et également sa vente la plus faible. Alison Goldfrapp et Will Gregory reprennent de la hauteur avec Tales of Us qui sort en septembre 2013 dans un style ambitieux aux influences cinématographiques qui sied bien mieux à Goldfrapp. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Alison Goldfrapp naît en 1966 - elle s'ingénie à ne rien vouloir communiquer sur sa personne - à Enfield près de Londres. Renfermée et solitaire, elle se crée très jeune un univers pimenté de paradis artificiels. Elle quitte bien vite, à 18 ans, les paysages trop calmes du Hampshire où ses parents habitent, pour vivre sur la route.

Elle finit par entreprendre des études d'Arts Plastiques à l'Université du Middlesex, Alison se révèle brillante dans le mixage d'éléments visuels et sonores. C'est sa collaboration à Maxinquaye en 1995, le premier album du sombrissime Tricky, qui la dirige définitivement vers la musique.

Elle pose ensuite sa voix dérangée sur différents projets musicaux, sa rencontre avec le compositeur et multi-instrumentiste Will Gregory lui permet de canaliser ses désirs musicaux. En 1999, Goldfrapp est né et signe avec le prestigieux label Mute Records. Le groupe enregistre un premier album, Felt Mountain, dans des conditions minimalistes, voire parfois incongrues.

L'accueil est mitigé, la scène trip-hop est alors déjà en déclin et le duo est parfois considéré comme un suiveur sans intérêt. Alison et Will entreprennent de promouvoir Felt Mountain sur scène, continuant parallèlement à composer. En 2003 Goldfrapp livre Black Cherry, album plus traditionnel, presque joyeux avec ses réminiscences pop et disco.

Animots

Groupe résolument mystérieux, Goldfrapp utilise à partir de Black Cherry une iconographie à base de figures animales. L'accessible Black Cherry leur ouvre également les portes d'une reconnaissance du public. C'est avec l'impeccable Supernature que Goldfrapp démontre son potentiel en 2005. D'abord avec les deux simples à succès « Ooh La La » et « Number One ». L'univers de Goldfrapp devient une transmutation génétique entre l'électronique sombre, des ambiances de musiques de film, une pop anglaise très années 60 et des fulgurances glam où Alison Goldfrapp ressuscite le génie Marc Bolan.

Alison l'envoûtante et son homme de machines surprennent encore en 2008. Seventh Tree est un album étonnamment léger, presque apaisé. La nature reste au centre des préoccupations de la druidesse et les forces qu'elle invoquent sont maintenant plus apaisantes que destructrices. « Little Bird » ou « A & E » sont des titres pop agréablement conventionnels, la « Caravan Girl » peut toutefois vous emmener sur « Road to Somewhere », qui mène certainement au « Monster Love ». Album complet, faussement simpliste, Seventh Tree montre que le niveau atteint par l'imagination de Goldfrapp dépasse de loin ses anciens camarades de classe du trip-hop.

En janvier 2010 est publié le nouveau single de Goldfrapp, « Rocket ». Il annonce la sortie du cinquième album du duo intitulé Head First. Le disque est enregistré à Bath dans le Sommerset et à Londres entre juillet et décembre 2009 avec les producteurs Pascal Gabriel et Richard X. Il est finalement prêt pour le 22 mars 2010. Délibérément orienté synth pop, le disque s'avère en fait le moins convaincant de la carrière du groupe, et également sa vente la plus faible. Alison Goldfrapp et Will Gregory reprennent de la hauteur avec Tales of Us qui sort en septembre 2013 dans un style ambitieux aux influences cinématographiques qui sied bien mieux à Goldfrapp. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page