Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 29,29

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Goodbye Yellow Brick Road
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Goodbye Yellow Brick Road


Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.
Nos clients ont également consulté ces articles en stock

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Elton John

Discographie

Image de l'album de Elton John

Photos

Image de Elton John

Biographie

C'est à dix-sept ans, soit six ans après un premier prix de piano décroché à l'Académie royale de musique de Londres, que Reginald Dwight, jeune surdoué, décide de délaisser son éducation classique pour la pop. Jusqu'à la fin des années 1960, il se partage entre divers groupes de ... Plus de détails sur la Page Artiste Elton John

Visitez la Page Artiste Elton John
374 albums, 24 photos, discussions, et plus.

Détails sur le produit

  • Cassette (20 février 1989)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: D.J.M
  • ASIN : B00000ERRT
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  DVD audio  |  Album vinyle  |  Blu-ray Audio
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (19 commentaires client)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Funeral for a friend / love lies bleeding
2. Candle in the wind
3. Bennie and the jets
4. Goodbye yellow brick road
5. This song has no title
6. Grey seal
7. Jamaica jerk-off
8. I've seen that movie too
9. Sweet painted lady
10. The ballad of danny bailey (1909-1934)
11. Dirty little girl
12. All the girls love alice
13. Your sister can't twist (but she can rock'n roll)
14. Saturday night's alright (for fighting)
15. Roy rogers
16. Social disease
17. Harmony

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
17
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 19 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

23 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile  Par Dolly Parton le 16 septembre 2003
Format: CD
Lecteur, ne passe pas ton chemin ! S'il n'intéresse aujourd'hui plus personne en marchand de soupe tiède, Elton John a pourtant su se montrer jadis, au delà de ses extravagances, un artiste à plus d'un titre passionnant. Le présent disque nous le montre ici au mieux de sa forme artistique, en témoignant de son extraordinaire aisance de compositeur, comme de sa confondante faculté à manier tous les idiomes, au fil d'un remarquable exercice de style enchainant délicieuses pops entrainantes et hard-rock survolté, funks synthétiques et ballades délicates, country bubblegum et pulsions symphoniques. Attachant de bout en bout, et toujours si puissamment mélodique, ce double-album simple et beau résiste à toutes les écoutes. Un chef d'oeuvre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pascal Abadie le 12 décembre 2011
Format: CD
C'était le temps des double-albums. J'en avais quelques uns, de "Deep Purple-Made in Japan" à "Stevie Wonder-Songs in the key of life". J'ai découvert Elton avec son tube "Don't go breaking my heart" avec Kiki Dee en 1976. Puis j'ai acheté l'incontournable "Captain Fantastic..." avant d'avoir eu vent de cette perle, ce double album incroyable pour l'époque. Dès que je l'ai acquis, (j'ai attendu un peu de temps, car il était cher), je suis tombé sur le cul dès le premier morceau "Funeral for a friend". Eblouissant, ça vous monte à la tête et vous donne la chair de poule dès la première écoute. Le reste du double, cela va sans dire, est rythmé non-stop par des ballades "candle in the wind" "sweet painted lady"..du Rock "saturday night's alright for fighting" "Your Sister Can't Twist (But She Can Rock 'n Roll)", du reggae "Jamaica jerk off" et plein de bonnes choses. Ca n'a pas pris une ride et ça se réécoute sans faim. Qu'est tu devenu, Elton depuis si longtemps? Oui, car le génie, quelque temps après l'album "Blue Moves", petite perle aussi, différemment, s'est lancé dans la variété sans goût. Plus faim, dès lors. Si vous voulez écouter du vrai Elton John, chronologiquement, c'est avant "Blue Moves" inclus. Après, c'est la descente vers la médiocrité et la notoriété acquise. Bref, ça n'a plus aucun sens.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
22 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ramone the Snake COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 24 mai 2006
Format: CD
d'Elton John ! ce disque fait partie toute discothèque de n'importe quel amoureux de la musique. Sorti en 1973 ! il n'a pas pris une ride, et surtout il se bonifie avec l'âge. Chaque écoute régulière permet d'en découvrir un nouveau joyau, une nouvelle perle, de s'attarder un peu plus sur une chanson que l'on avait un peu négligée en attendant celle d'après que l'on préfère. C'est la grande époque d'Elton, bien avant les productions fades qu'il nous livre périodiquement, entre deux compil, ou deux lives sans originalité marquante. Ce disque est un MONUMENT : un florilège de styles, de tubes, laissant à des kilomètres toute la concurrence de l'époque (Beatles en solo compris). Les points forts ? (il n'y a que çà !) : un parolier de génie (Bernie), un groupe de VRAIS musiciens, avec qui il a réalisé ses plus beaux disques, et ses meilleurs concerts. Mais tout celà ne serait rien sans les chansons, sans la voix d'Elton John, au meilleur de sa forme. Il sait chanter tous les styles musicaux : la ballade ("Candle in the wind", Good Bye yellow B.R.", "I've seen that movie too", "Harmony", "Sweet Painted Lady"). Pas moins de 5 ballades toute aussi géniales et belles les unes que les autres, largement aussi plaisantes qu'un "Hey Jude","Whiter Shade of pale" ou même que le sacro-saint et éternel "Stairway to heaven". Du rock : "Grey Seal, All the young girls love Alice, Saturday night's allright...", le géniallissime "Funeral for a friend", qui ouvre l'album pendant plus de 10 minutes ! Mais il sait aussi donner dans la pop acidulée aux rythmes tropicaux " Bennie and the jets", "Jamaica Jerck-off".Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Dr. Rock TOP 1000 COMMENTATEURS le 13 décembre 2014
Format: CD
Cet album est un monument, un mastodonte, un monstre… Et malgré ses 31 millions d’exemplaires écoulés, on ne le dira jamais assez ! Suivant le classique (mais léger) DON'T SHOOT ME I'M ONLY THE PIANO PLAYER (CROCODILE ROCK !), il est le dernier de la trilogie « française » d'Elton John. Album-étendard de sa carrière, GOODBYE YELLOW BRICK ROAD est la somme de tout ce que son immense talent a exploré, une vraie mine de la pop anglaise.
Plus stonien que jamais (DIRTY LITTLE GIRL, SATURDAY NIGHT'S ALRIGHT FOR FIGHTING et son riff d’acier), Elton durci le ton sur certains passages et frôle le hard rock en accélérant le tempo d’un cran (ALL THE YOUNG GIRLS LOVE ALICE), tout en maintenant une teneur mélodique qui transforme chaque brûlot en hit immédiat (LOVE LIES BLEEDING). Stakhanoviste de sa propre carrière, il revisite le boogie rétro de HONKY CHÂTEAU (SOCIAL DISEASE, BENNIE AND THE JETS), retrouve le mélo traversé de zigzags violoneux (sublime I'VE SEEN THAT MOVIE TOO), honore à nouveau la pop d’une série de pépites en guise de leçons (GOODBYE YELLOW BRICK ROAD, THE BALLAD OF DANNY BAILEY) et redistribue, dans sa grande magnanimité, une poignée de ballades à la teneur mélodique terrifiante (CANDLE IN THE WIND, HARMONY). Quant à l’intro quasi symphonique de FUNERAL FOR A FRIEND, elle fera école jusque chez Queen. En bref, un disque qui aurait du se vendre à six milliards d’exemplaires !
Tops : Toutes celles citées ci-dessus, plus GREY SEAL et THIS SONG HAS NO TITLE !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
pochette et remasterisation 0 6 juil. 14
Voir toutes les discussions...  
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?