Grace for Drowning a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 19,06
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Hausmusik
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 7,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Grace for Drowning
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Grace for Drowning


Prix : EUR 12,00 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
32 neufs à partir de EUR 7,62 4 d'occasion à partir de EUR 7,66

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Steven Wilson

Discographie

Image de l'album de Steven Wilson

Photos

Image de Steven Wilson

Biographie

Steven Wilson naît le 3 novembre 1967 à Kingston Upon Thames (Surrey, Angleterre) mais grandit à Hemel Hempstead, dans l'Hertfordshire, et se passionne pour la musique alors qu'il n'a que huit ans. Bercé par les disques de rock et de folk de ses parents, il apprend très vite à jouer de la guitare.

Adolescent dans les années ... Plus de détails sur la Page Artiste Steven Wilson

Visitez la Page Artiste Steven Wilson
10 albums, 7 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Grace for Drowning + The Raven That Refused to Sing + Insurgentes
Prix pour les trois: EUR 50,48

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (26 septembre 2011)
  • Nombre de disques: 2
  • Label: Cinq 7
  • ASIN : B0058WFO06
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Blu-ray  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (22 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 10.096 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Echantillons
Titre Durée Prix
  1. Grace for Drowning 2:05EUR 0,99  Acheter le titre 
  2. Sectarian 7:41EUR 0,99  Acheter le titre 
  3. Deform to Form a Star 7:50EUR 0,99  Acheter le titre 
  4. No Part of Me 5:44EUR 0,99  Acheter le titre 
  5. Postcard 4:28EUR 0,99  Acheter le titre 
  6. Raider Prelude 2:23EUR 0,99  Acheter le titre 
  7. Remainder the Black Dog 9:27EUR 0,99  Acheter le titre 
  8. Belle De Jour 2:59EUR 0,99  Acheter le titre 
  9. Index 4:48EUR 0,99  Acheter le titre 
10. Track One 4:15EUR 0,99  Acheter le titre 
11. Raider II23:21EUR 0,99  Acheter le titre 
12. Like Dust I Have Cleared from My Eye 8:01EUR 0,99  Acheter le titre 

Descriptions du produit

LA NOUVELLE MERVEILLE DE PROG ATMOSPHERIQUE DU PRODIGIEUX STEVEN WILSON Toujours plus actif que jamais, Wilson nous propose son deuxième album solo qui se déroule en deux parties de 40 et 45 minutes entièrement enregistrées dans son propre studio, le Nomansland. Un album dont l'artiste se déclare très fier et qu'il juge comme étant son projet le plus ambitieux à ce jour. Steven Wilson y développe des morceaux où ses racines prog rock ont la belle part. Aussi, on ne s'étonnera pas d'y croiser des noms emblématiques de la scène prog anglaise comme Theo Travis (Gong), Pat Mastelotto (King Crimson), Nic France (David Gilmour) ou encore Steve Hackett (Genesis). Enfin les arrangements ont été confiés à Dave Stewart (celui de National Health et du duo avec Barbara Gaskin).

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

30 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean Bal TOP 50 COMMENTATEURS le 26 septembre 2011
Format: CD
Enfin !
Après quelques années où son talent - considérable - a eu tendance à se délayer dans les redites (The Incident) ou les projets pas complètements aboutis (Welcome to My DNA), Steven Wilson revient aujourd'hui avec un disque vraiment digne de sa légende : celle d'un homme qui se remet en cause à chaque enregistrement pour présenter une nouvelle facette de ses immenses qualités.
Et « Grace for Drowning » c'est tout à fait ça.
Beaucoup plus riche, varié et mélodieux qu'Insurgentes, cet album nous présente un Wilson épanoui, en pleine possession de ses moyens, qui nous livre un éventail de compositions attachantes, avec toujours cet incroyable sens de la mélodie que certains croyaient - à tort - irrémédiablement affaibli.
Alors, on a raconté que le chef des Porcs-Epics arboricoles avait été profondément marqué par le remastering de l'œuvre de King Crimson qu'il venait de réaliser sous la férule du grand Robert Fripp.
C'est sans doute vrai, surtout quand on découvre avec bonheur l'emploi décomplexé de sonorités de mellotron dans le sombre « Track One » ou le somptueux « Deform to a Star » un morceau que Blackfield aurait pu enregistrer en 1971.. et qui n'est pas sans rappeler - effectivement - ce bon vieux Roi Cramoisi, de la période 69-71.
Les sonorités jazzy ont parfois la part belle, mais sans jamais noyer le poisson dans des ambiances artificielles.
Lire la suite ›
11 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
18 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par Verbena TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE le 8 octobre 2011
Format: CD
Grace For Drowning : album stéréo et bluray

GFD est un (double) album inspiré et sans concession, assez difficile d'accès, et qui offre à l'auditeur un panel de tous les visages qui composent à ce jour le personnage musical qu'est Steven Wilson : sa passion pour toutes les musiques (mais en particulier pour le rock progressif Crimsonien) et pour les ambiances sombres et dépressives, sa soif d'expérimentations, son talent pour les arrangements nuancés et savoureux, et enfin, un son pur et aiguisé.
L'album contient sa part de perles : de véritables suites prog avec des vrais "bouts de jazz" dedans, souvent très inspirées (Raider II, Reminder The Black Dog...), mais aussi des morceaux courts parmi les meilleurs que Wilson a commis (Index, Deform To Form A Star, et surtout l'extraordinaire No Part Of Me), qui permettent de respirer !
L'ensemble est cohérent, même si la longueur du projet et l'ambition de certains morceaux peuvent laisser lors des premières écoutes une impression un peu indigeste. Le fait est en effet que l'album n'est pas immédiat, et qu'il en déroutera plus d'un (amateurs de son projet Blackfield ou des Porcupine Tree depuis Stupid Dream, vous êtes prévenus) !

On pourra certes reprocher à SW d'être trop inspiré parfois par les trips et tics de compositions à la King Crimson : je ne suis moi-même pas fana hystérique du groupe, mais on connaît l'affection de Wilson pour KC et Fripp et tout son travail sur les récents remasters du groupe... La référence était inévitable, et les hommages au Roi Cramoisi ne sont pas si envahissants que ça, très honnêtement.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Daniel Guinchard le 16 octobre 2011
Format: CD Achat vérifié
Enfin la galette de SW est entre mes mains, mieux encore entre mes oreilles. L'enchantement peut commencer et je ne m'en lasse pas. SW manie les mélodies et les sons comme personne, son génie transpire à chaque note. On retrouve dans ce 2xcd les ambiances crimsonniennes, soft machinienne pluie de piano trait pour trait album "Softs" et bien sûr les sons PorcupineTree. Tout ceci mélangé donne un plat délicieux, le tout mixé et produit de main de maître. SW est un génie c'est sûr. Alors pourquoi juste 4 étoiles, j'aurai 2 bémols sur ce 2xcd. Un : c'est quand-même vachement intello comme projet, et il faut vraiment laisser fonctionner les neurones et éliminer tout bruit parasite autour de soi pour apprécier stop à l'aspirateur et le chien à la niche, quant à ma copine, on se tait please!). Deux: il faudrait Gavin Harrison aux drums, lui seul peut se hisser au niveau de finesse et de précision demandé par la musique de SW. Mais, bon, ne boudons pas le plaisir, allez je mets une demi-étoile de plus et je file au Bataclan voir tout ça sur scène et partager un petit moment après concert avec mon génie préféré. RV dans quelques mois pour le projet SW/Ackerfeld opeth.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par M. B. Deltombe VOIX VINE le 3 octobre 2011
Format: CD
Remastériser le catalogue de King Crimson, et se montrer ensuite capable de faire du King Crimson, sans tomber dans la caricature, il n'y avait qu'un homme sur terre pour relever pareil défi ! Son obédience à Fripp & Co n'est plus un scoop depuis longtemps, mais il était temps de montrer à tous que le nouveau roi, le maître incontesté de la chose dite "prog", c'est bien lui désormais, cet énigmatique anglais lunetté nommé Steven Wilson ! Insatiable compositeur-producteur-mixeur, toujours dans les bons coups depuis des lustres (Porcupine Tree, No Man, Blackfield, Anathema, Opeth, Fish, Marillion et l'on en passe), il avait clairement annoncé que Grace For Drowning serait son projet de plus grande ampleur, et il a tenu promesse, repoussant encore ses propres frontières, atteignant des sommets de complexité maîtrisée. Toujours partagé entre la beauté diaphane et la noirceur des enfers, il déroule dans ce double album de deux fois 40 minutes un incroyable kaléidoscope émotionnel en rendant notamment un hommage appuyé à ses chères influences. Mellotron et flûte sont omniprésents dans les plus longues pièces (Remainder The Black Dog, Raider II), suintant à chaque note le King Crimson des débuts, sans jamais tomber dans la vaine citation. Oui, Grace For Drowning sonne ouvertement seventies, là où Insurgentes revendiquait haut et fort un héritage eighties.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?