ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Grafin Mariza

DVD
4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
Prix conseillé : EUR 30,78
Prix : EUR 28,92 LIVRAISON GRATUITE Détails
Économisez : EUR 1,86 (6%)
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Format : Classique, Double LP, PAL
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Videoland
  • Date de sortie du DVD : 1 avril 2005
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • ASIN: B0007OMJVM
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 72.153 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Descriptions du produit

Schellenberger - Schukoff ... Orchestre du festival de Mörbisch RUDOLF BIBL

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Commentaires en ligne

3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.5 étoiles sur 5
4.5 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tout le charme de l' opérette austro hongroise 3 mars 2014
Par Jaamuna TOP 100 COMMENTATEURS
Cette opérette d'Emmerich Kálmán (Imre Koppstein de son vrai nom) est la première production des Seefestspiele de Mörbisch que j'aborde. Elle est son opérette qui a eu le plus large succès, bien plus que Die Csardasfürstin. Elle fut d'ailleurs jouée pendant plus d'un an après sa création en 1924, soit 19 ans (dont 4 ans de guerre) après La Veuve Joyeuse de Lehar. Cette opérette s'inscrit donc fatalement dans un monde qui a bien changé ...

Les extraits de l'ensemble des opérettes jouées à Mörbisch que j'ai pu voir m'ont donné l'impression qu'elles sont de qualité inégales, en raison notamment du plateau vocal réuni et de la mise en scène.
Mais cette Gräfin Mariza figure pour moi parmi les toutes meilleures.

Dagmar Schellenberger, parfaite vocalement, a un charme et une prestance naturelle qui s'expriment à merveille dans ce rôle de la Comtesse. Et c'est dès son entrée spectaculaire qu'elle fait preuve de la plus grande aisance et qu'elle irradie toute la scène.
Nikolai Schukoff est un Comte Tassilo qui lui donne une excellente réplique sur le plan vocal.
Question classe par contre il lui est bien inférieur ...
Harald Serafin est un Prince Populescu truculent.

La mise en scène tire le meilleur parti du vaste plateau dans le 1er acte, un peu moins dans les 2 actes suivants qui ne sont plus en plein air.
Les parties dansées sont nombreuses et la plupart sont réussies, telles les csardas de l'acte 1.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Pour deux artistes trop rares, Kálmán et Schukoff ! 8 février 2014
Par Roger Dominique Maes COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 50 COMMENTATEURS
Achat vérifié
Emmerich Kálmán, "Gräfin Mariza" (Comtesse Maritza), Festival Orchester Mörbisch, Rudolf Bibl, 1 DVD ORF Video Land, ATTENTION : sous-titres ANGLAIS uniquement !

L'intrigue de l'opérette se contente, suivant l'expression de Piotr Kaminski, de redistribuer les cartes de celle de "la Veuve joyeuse", mais de façon suffisamment habile pour qu'on ne s'en aperçoive pas, et de plus dans une ambiance campagnarde et tzigane plutôt que dans celle de Maxim's et de la valse.
Son intérêt dramatique et musical tiendrait aisément dans les deux premiers actes, le troisième se résumant à des scènes parlées récapitulatives et à des reprises d'airs entendus précédemment, mais l'acte I est un vrai délice contenant les principaux "tubes" de l'oeuvre d'Emmercih Kálmán (Grüss mir mein Wien, Komm Zigány, Höre ich Zigeunergeigen, Brüderlein, Schwesterlein, etc.)

Grâce à une assez bonne captation vidéo, l'énorme scène en plein air du Festival de Mörbisch paraît avoir échelle humaine et être apte à contenir une double intrigue sentimentale assez simple. Dagmar Schellenberger, bien entourée, est une Mariza des plus convaincantes, jolie (on pense à Merle Oberon), la voix belle et puissante, et dotée du tempérament souhaitable pour une oeuvre dominée par des rythmes de czárdás. Mais le grand intérêt de cette captation est de nous offrir, enfin ! une prestation complète d'un chanteur qui devrait être "starisé" depuis longtemps, Nikolai Schukoff.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?