Grant Green

Top albums (Voir les 88)


Voir les 88 albums de Grant Green

Grant Green : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 1765
Titre Album  

Image de Grant Green
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Grant Green, né le 6 juin 1935 à Saint Louis, commence à jouer de la guitare très jeune, et, adolescent, s'intéresse déjà à l'univers du jazz.Dans sa région natale, il se produit dans diverses formations où il travaille successivement le swing, le be bop et le rhythm'n'blues.Leader d'un trio à la fin des années 1950, tout va basculer pour lui lorsqu'il séduit le saxophoniste Lou Donaldson et que ce dernier lui ouvre les portes du label Blue Note. En effet, le feeling et le style moderne de Grant Green correspondent exactement à l'esthétique que le label est en train de promouvoir.Grant Green ... Lire la suite

Grant Green, né le 6 juin 1935 à Saint Louis, commence à jouer de la guitare très jeune, et, adolescent, s'intéresse déjà à l'univers du jazz.Dans sa région natale, il se produit dans diverses formations où il travaille successivement le swing, le be bop et le rhythm'n'blues.Leader d'un trio à la fin des années 1950, tout va basculer pour lui lorsqu'il séduit le saxophoniste Lou Donaldson et que ce dernier lui ouvre les portes du label Blue Note. En effet, le feeling et le style moderne de Grant Green correspondent exactement à l'esthétique que le label est en train de promouvoir.Grant Green y participe avec une pléiade d'artistes comme Hank Mobley, Larry Young, Elvin Jones, Stanley Turrentine, Jimmy Smith, Ike Quebec, Lee Morgan, McCoy Tyner et de nombreux autres musiciens exceptionnels avec lesquels il enregistre soit en leader, soit en accompagnateur.Les années 1960 représentent donc la période discographique la plus prolifique du guitariste, qui remporte un grand succès, tels ses meilleurs enregistrements Idle Moments (1963) et Solid (1964).Il est malheureusement coupé dans cet élan par des problèmes de santé et d'addictions, et s'éteint le 31 janvier 1979 à New York après une longue maladie.
Il reste néanmoins une figure symbolique de cette période post-be bop, faste et prolifique pour un jazz très proche du public, inspiré par le blues autant que par le rhythm'n'blues et qui pose les bases de ce que développeront les guitaristes de funk ou de soul music par la suite. 

Copyright 2014 Music Story Music Story

Grant Green, né le 6 juin 1935 à Saint Louis, commence à jouer de la guitare très jeune, et, adolescent, s'intéresse déjà à l'univers du jazz.Dans sa région natale, il se produit dans diverses formations où il travaille successivement le swing, le be bop et le rhythm'n'blues.Leader d'un trio à la fin des années 1950, tout va basculer pour lui lorsqu'il séduit le saxophoniste Lou Donaldson et que ce dernier lui ouvre les portes du label Blue Note. En effet, le feeling et le style moderne de Grant Green correspondent exactement à l'esthétique que le label est en train de promouvoir.Grant Green y participe avec une pléiade d'artistes comme Hank Mobley, Larry Young, Elvin Jones, Stanley Turrentine, Jimmy Smith, Ike Quebec, Lee Morgan, McCoy Tyner et de nombreux autres musiciens exceptionnels avec lesquels il enregistre soit en leader, soit en accompagnateur.Les années 1960 représentent donc la période discographique la plus prolifique du guitariste, qui remporte un grand succès, tels ses meilleurs enregistrements Idle Moments (1963) et Solid (1964).Il est malheureusement coupé dans cet élan par des problèmes de santé et d'addictions, et s'éteint le 31 janvier 1979 à New York après une longue maladie.
Il reste néanmoins une figure symbolique de cette période post-be bop, faste et prolifique pour un jazz très proche du public, inspiré par le blues autant que par le rhythm'n'blues et qui pose les bases de ce que développeront les guitaristes de funk ou de soul music par la suite. 

Copyright 2014 Music Story Music Story

Grant Green, né le 6 juin 1935 à Saint Louis, commence à jouer de la guitare très jeune, et, adolescent, s'intéresse déjà à l'univers du jazz.Dans sa région natale, il se produit dans diverses formations où il travaille successivement le swing, le be bop et le rhythm'n'blues.Leader d'un trio à la fin des années 1950, tout va basculer pour lui lorsqu'il séduit le saxophoniste Lou Donaldson et que ce dernier lui ouvre les portes du label Blue Note. En effet, le feeling et le style moderne de Grant Green correspondent exactement à l'esthétique que le label est en train de promouvoir.Grant Green y participe avec une pléiade d'artistes comme Hank Mobley, Larry Young, Elvin Jones, Stanley Turrentine, Jimmy Smith, Ike Quebec, Lee Morgan, McCoy Tyner et de nombreux autres musiciens exceptionnels avec lesquels il enregistre soit en leader, soit en accompagnateur.Les années 1960 représentent donc la période discographique la plus prolifique du guitariste, qui remporte un grand succès, tels ses meilleurs enregistrements Idle Moments (1963) et Solid (1964).Il est malheureusement coupé dans cet élan par des problèmes de santé et d'addictions, et s'éteint le 31 janvier 1979 à New York après une longue maladie.
Il reste néanmoins une figure symbolique de cette période post-be bop, faste et prolifique pour un jazz très proche du public, inspiré par le blues autant que par le rhythm'n'blues et qui pose les bases de ce que développeront les guitaristes de funk ou de soul music par la suite. 

Copyright 2014 Music Story Music Story


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page