EUR 22,40
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Guide des plantes de toit... a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 6,94 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Guide des plantes de toits végétaux Broché – 20 février 2008


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 22,40
EUR 22,40
EUR 22,40 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Guide des plantes de toits végétaux + Les toitures végétalisées : Conception, réalisation et entretien.  En application des DTU de la série 43 et des règles professionnelles CSFE-ADIVET-SNPPA-UNEP. + Créez vos murs et toits végétalisés
Prix pour les trois: EUR 52,35

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction :

Dix ans avant la sortie de ce livre, un guide sur les plantes pour toits végétaux n'aurait pas pu être publié. Il y a cinq ans encore l'idée en aurait été prématurée. Alors que le concept des toits végétaux est plébiscité et mis en oeuvre en Allemagne depuis longtemps, qu'il se fait de plus en plus courant au Japon, en Suisse, en Autriche et dans d'autres pays de l'Europe du Nord, il est encore balbutiant aux Etats-Unis. Ces dernières années cependant, l'attention grandissante portée aux coûts environnementaux et économiques du développement a beaucoup fait pour ouvrir les esprits à ce concept. Que ce soit l'aspect inesthétique des étendues de toits plats, l'effet d'îlot thermique urbain croissant ou la pollution due au ruissellement non maîtrisé des eaux, de nombreuses raisons nous poussent à rechercher des démarches innovantes pour gérer les problèmes et les défis liés au développement. Et si, il y a une dizaine d'années, trouver ne serait-ce qu'un toit végétal extensif en Amérique du Nord relevait de l'exploit, aujourd'hui ce sont des centaines, bientôt des milliers, d'installations réussies que l'on peut voir, des maisons particulières aux universités et lycées, en passant par de grandes entreprises telles que Gap ou Ford. Et, de plus en plus, agences et institutions fédérales, y compris le Département d'Etat et la bibliothèque du Congrès, arborent aussi des toits végétaux.
L'intérêt pour les toits végétaux, qui s'observe dans de très nombreux corps de métier, modifie peu à peu les politiques publiques et environnementales, ainsi que la conception des sites et des bâtiments, et mène à une nouvelle prise de conscience du rôle que chacun peut jouer - depuis l'amélioration de l'aspect du paysage construit, jusqu'à la réduction des effets négatifs du ruissellement des eaux de pluie sur les très grandes masses d'eau tels que les cours d'eau et les nappes phréatiques.
Comme pour tout marché qui se développe et arrive à maturité, les services finissent par suivre. C'est ce qui se passe progressivement dans le secteur des toits végétaux. Architectes, ingénieurs, couvreurs, paysagistes et installateurs, entre autres, affinent leurs techniques, leurs services et leurs produits, pour les clients de ce créneau émergent. Les fournisseurs européens ont rapidement pénétré le marché nord-américain, ce qui a déjà élargi la gamme des produits disponibles. Chaque année de nouvelles offres apparaissent. À noter également que les universités de Pennsylvanie, de Caroline du Nord et du Michigan, commencent à se pencher sur les toits végétaux, menant des recherches sur la façon dont les composants et l'épaisseur du substrat affectent la croissance des plantes, et sur la manière dont les toits végétaux retiennent et conservent l'eau. Les premiers résultats sont très prometteurs. Par ailleurs, si les toits végétalisés font de plus en plus l'objet de conférences nationales et internationales - grâce en partie à deux organisations militantes, Earth Pledge, basée à New York, et Green Roofs for Healthy Cities, de Toronto -, ils commencent aussi à être pris en compte par les politiques publiques de villes comme Toronto, Chicago et Portland (Oregon) qui offrent des avantages financiers - dont des baisses de taxes - pour encourager leur emploi dans les nouvelles constructions ou les rénovations.
En dépit de ce mouvement, il restait difficile jusqu'à très récemment de trouver une information fiable en anglais ainsi qu'en français, à l'exception des comptes rendus de conférences, la plupart des textes autorisés n'étant disponibles qu'en allemand. Et ce, en partie, parce qu'il n'existe pas de toits végétaux extensifs depuis assez longtemps en Amérique du Nord et très peu en France. Les choses ont changé avec la publication du livre de Nigel Dunnett et Noël Kingsbury, Toits et murs végétaux (Éditions du Rouergue, 2005, nouvelle édition à paraître en 2008), qui offre un excellent aperçu du sujet et aborde tous les aspects de ces toits végétalisés, depuis leur conception et leurs spécificités techniques jusqu'à leur installation et leur entretien. Notre livre, davantage centré sur les plantes, se propose de passer en revue celles qui sont adaptées aux toits végétaux extensifs, selon la variété des climats et des situations, tout en assortissant cette présentation de conseils qui prennent en compte les spécificités de chacune. Tâche intimidante et que nous ne prétendrons pas avoir accomplie parfaitement, étant donné l'ampleur de la diversité des conditions climatiques.

Biographie de l'auteur

Edmund C. Snodgrass est le créateur de la première pépinière pour toits végétaux des États-Unis et a collaboré avec diverses universités pour mener des recherches sur les toits végétaux. Issu d'une famille de fermiers et de pépiniéristes depuis cinq générations, il a fondé et dirige Green Roof Plants, une entreprise spécialisée dans le conseil en horticulture à destination des toits végétaux. Il enseigne et donne de nombreuses conférences. Lucie L. Snodgrass est à la fois jardinière passionnée et écrivain. Christophe Valayé, spécialiste des topiaires vivaces et graminées, créateur de jardins publics et privés, a indiqué à l'intention du lecteur français les conditions climatiques adaptées à chacune des plantes décrites.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 6,94
Vendez Guide des plantes de toits végétaux contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 6,94, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?