undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles6
4,5 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:29,49 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Friedrich Gulda est un des interprètes majeurs des sonates de Beethoven. Il a gravé pas moins de 3 intégrales superbes, mais pas toujours faciles à identifier sur les boitiers:
1) Première intégrale enregistrée en 1953 pour RAVAG Wien et publié en 2010 chez Orfeo après une magnifique restauration des bandes originales
2) Intégrale DECCA des années 54-58 partiellement en stéréo qu'on pourrait appeler de mutation entre son style de jeunesse et celui plus tardif
3) Intégrale de 1967 publiée chez Amadeo et rééditée il y a quelques années chez Brilliant Classics

Aussi incroyable que cela puisse paraitre, ce coffret Decca contient l'intégrale "Amadeo" considérée largement comme la mieux enregistrée et la plus aboutie de ce pianiste génial.

Quoique admiratif de Schnabel, Gulda n'est pas resté prisonnier des "traditions" et nous restitue un beethoven à la fois moderne et dynamique qui peut apparaitre iconoclaste mais qui est en fait terriblement exact et historiquement informé avec notamment un usage modéré de la pédale, une rythmique impeccable et un respect des tempos rapides pronés par Beethoven lui même, des contrastes et une lisibilité exemplaires mais sans tomber dans la caricature comme Gould.

L'écoute est véritablement jubilatoire du début à la fin avec un son sec et franc mais travaillé et assez proche de Rudolf Serkin dans son anthologie remarquable Rudolf Serkin Plays Beethoven Concertos, Sonatas & Variations qui va reparaitre très bientôt...

Bref, une version légendaire adulée par de nombreux mélomanes et à découvrir d'urgence pour ceux qui l'ignorent encore. Il s'agit d'un excellent complément à l'intégrale Arrau des années 60 dans une optique assez différente, plus rythmique, claire, moderne et peut-être encore plus passionée que chez le maitre chilien.

Un coffret indispensable pour tous ceux qui veulent redécouvrir un Beethoven authentique, incisif, débarrassé des effets de pédales excessifs ou intempestifs sans pour autant renoncer aux capacités du piano moderne avec parfois des tonalités qui rappellent Bela Bartok.
review image
88 commentaires|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2014
Sans doute la meilleure des intégrales de Beethoven par Friedrich Gulda, pianiste trop vite oublié.
Quelle maturité et quelle finesse d'analyse ! Pas une de ces "grandes sonates" qui ne soit à la hauteur des plus grandes interprétations, même si après tout est question de goût.
Un très grand maitre de l'école austro-germanique.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bon, version définitive de mon commentaire (en laissant les corbeaux obtus croasser), car il est difficile de s'y retrouver. Comme déjà dit il y un certain temps ailleurs et expliqué notamment à Nicolas (qui le reprend maintenant sans dire qu'il m'a pompé, l'histoire des studios Ravag à Vienne sous occupation soviétique, etc., et ça venait tout simplement de mon excellent livret de l'édition Orfeo), il y a 3 intégrales de Gulda, dont la "vraie" version Decca disponible (y compris sur ce site) sous la présentation suivante : Decca, Original Masters, Friedrich Gulda, Decca Beethoven Recordings 1950-1958 (intégrale achevée dans les Sophiensäle de Vienne, et que Decca attendra 1973 pour publier!). Deuxième intégrale (mais chronologiquement la première, au Wiener Funkhaus sous l'égide du Ravag), celle reprise par Orfeo (octobre et novembre 1953, dernière séance en 1954, et dont les bandes magnéto tournant à 76 cm par seconde durent reconverties au standard de 38 cm et conservées par la radio autrichienne, et elles ont été méticuleusement restaurées par Orfeo). La troisième est donc celle d'Amadeo (je l'ai en original, enregistrée au studio de Klagenfurt de la radio autrichienne en juillet 1967), rééditée depuis par Brilliant... et maintenant également par ce même Decca (c'est le présent coffret ici présenté : mais il n'a rien à voir avec l'intégrale Decca antérieure)!!! Résumons donc les intégrales Beethoven de Gulda : 1/ Decca 2/ Orfeo 3/ Amadeo (existant maintenant sous trois labels CD : a) Amadeo b) Brilliant 3) Decca (et celle-là, présentée ici, terriblement ambigüe, je l'ai effectivement prise à tort au début pour l'intégrale Decca originelle). Point final pour moi, que n'intéressera désormais plus au présent commentaire les remarques de petits tordus inutilement agressifs. Amusez-vous bien, je ne suis plus là.
1010 commentaires|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2015
L'ange Gulda, lorsqu'il est confronté à Mozart (DG) revient sur terre avec Beethoven dans une interprétation très viennoise (Gemutlich) des œuvres pour piano du maître allemand. Très impressionnant.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2013
En plus des 32 sonates il y a aussi les 5 concertos pour piano! Ce coffret est une pépite à prix dérisoire compte tenu des interprétations exceptionnelles de ce pianiste formidable qu'était Gulda: moderne et classique en même temps. Il émane de ces enregistrements une plénitude rarement atteinte. De plus la prise de son étant récente (années 60) celui-ci est de qualité et n'est pas trop trafiqué en faisant appel à une réverbération artificielle comme dans de nombreux enregistrements; le revers de ce son "naturel" est parfois des sonorités un peu dures mais cette âpreté est parfaitement maitrisée par Gulda.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 janvier 2014
Bonjour,
Le coffret est bien arrivé, un mousse protecteur adhérait à un ce mais nous avons réussi à le décoller et il n'y avait aucun dommage au cd.

Merci
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)