Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Hôichi, la légende des samouraïs disparus Album – 19 avril 2012

5 étoiles sur 5 4 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 43,00 EUR 35,00

Livres pour enfants Livres pour enfants


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Il y a sept siècles de cela, à Dan-no-ura sur le détroit de Shimorioseki, eut lieu une bataille entre les clans des Heike et des Genji. Elle mit fin à leur longue rivalité. Ce jour-là, chaque homme et chaque femme du clan Heike mourut. Le jeune empereur Antoku lui-même périt avec eux. On raconte que depuis, les âmes des Heike hantent les plages de Dan-no-ura, sous l'apparence de crabes dont la carapace est ornée d'un dessin qui rappelle un visage humain...

Des choses étranges se passent sur ces rivages. Lorsque le vent souffle fort, on entend venir de la mer des bruits évoquant les rumeurs d'une bataille... Durant les nuits sans lune, on peut aussi voir errer des milliers de boules de feu fantomatiques... Les pêcheurs disent que ce sont les lueurs des revenants et les appellent des «Onibi», les feux-démons.

Autrefois, les âmes des Heike étaient beaucoup plus agitées qu'aujourd'hui. Elles apparaissaient pour faire chavirer les bateaux ou pour entraîner les nageurs imprudents au fond de l'eau.
On avait alors bâti le temple Amidaji et aménagé un cimetière sur la plage où on avait érigé des tombes pour l'empereur Antoku et ses vassaux.
Une fois ce temple et ce cimetière achevés, les Heike s'étaient ensuite apaisés mais les événements étranges ne s'étaient pas tous arrêtés pour autant...

Revue de presse

Après les mondes féériques de Kaguya, Princesse Pivoine ou autre Princesse au bol enchanté, la collection Soleil Flottant des éditions nobi nobi! s'enrichit d'un nouvel album très différent : au revoir les jolies princesses pleines de rêves, et bienvenue dans le monde médiéval et sombre des samouraïs fantomatiques de Hôichi...

A l'origine de Hôichi, on trouve un recueil culte de l'écrivain d'origine irlandaise Lafcadio Hearn, passionné par le Japon et auteur majeur de la fin du 19ème et début du 20ème siècles dans ce pays : Kwaidan, recueil d'histoires de fantômes. C'est dans ce recueil que l'illustrateur Yoshimi Saitô trouve l'histoire de Hôichi.

Musicien aveugle qui excelle au biwa, instrument traditionnel japonais, Hôichi est réputé pour chanter merveilleusement bien la bataille meurtrière qui opposa jadis les clans des Heike et des Genji. Sa réputation est telle qu'un jour, un grand seigneur lui envoie un samouraï lui ordonnant de faire une représentation pour son maître, mais il ne devra en parler à personne. Contraint de quitter chaque soir dans la plus grande discrétion le temple des moines qui l'hébergent, Hôichi offre des représentations réussies, mais tout aveugle qu'il est, il tarde à se rendre compte que son auditoire est loin d'être normal...

Avec un ouvrage si radicalement différent des autres titres de la collection Soleil Flottant, la question du public visé se pose : de par ses histoires de samouraïs sur fond historique et son ambiance résolument lugubre et horrifique, Hôichi risque fort de ne pas plaire à l'habituel public de jeunes filles, mais plutôt à un public de jeunes garçons... à condition que ceux-ci ne restent pas trop effrayés par le ton adopté ! En effet, il faudra faire ici avec des illustrations à forte vocation réaliste, aux couleurs assez sombres et ternes, qui collent parfaitement à l'ambiance voulue... Et ces illustrations s'avèrent réellement magnifiques dans leur genre, denses et immersives. L'ambiance est encore renforcée par les textes, précis et bien conçus, et qui n'hésitent pas, notamment vers la fin, à partir dans quelques petites descriptions douloureuses et un peu sanglantes qui renforceront l'angoisse.

Voici donc un récit qui ferait presque figure d'ovni chez l'éditeur, si on le compare au reste de sa production à ce jour. Et c'est bien pour ça que Hôichi vaut le coup : on ne peut que saluer la recherche de diversité, d'autant que cet album horrifique sur fond d'Histoire et de tradition musicale est une jolie trouvaille, très immersive et habilement narrée et illustrée. Simplement, il faudra la mettre dans les mains des enfants en connaissance de cause !

C'est une habitude, chaque livre estampillé nobi nobi! profite d'un soin particulier dans l'édition, et Hôichi ne déroge pas à la règle : papier et impression de grande qualité, nombreuses informations sur les auteurs et sur les références culturelles... Bravo !
Koiwai (Critique de www.manga-news.com)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par alittlematterwhatever TOP 500 COMMENTATEURS le 30 avril 2012
Format: Album
C'est un livre très différent des autres titres de leurs collections ? que nous propose aujourd'hui nobi nobi ! Après nous avoir enchantés avec des histoires de princesses, ils nous font maintenant frissonner avec Hôichi, la légende des samourais Disparus.

Il y a sept siècles de cela, à Dan-no-ura, eut lieu une bataille entre deux clans de samouraïs, les Heike et les Genji. Elle mit dramatiquement fin à la longue rivalité qui les opposait. Hôichi est un musicien aveugle qui excelle dans l'art de jouer du biwa et chante merveilleusement bien cette bataille. Tellement bien qu'un jour un samouraï vient le chercher et lui ordonne de faire une représentation pour son maître. Hôichi n'a pas d'autre choix que de le suivre' Or son auditoire n'est peut-être pas celui qu'il semble être, et le pauvre musicien n'est pas au bout de ses surprises ni de ses peurs. Heureusement que les moines du temple où il vit se sont pris d'affection pour lui et veillent sur son bien-être'

Très différent des livres parus jusque maintenant, Hôichi, la légende des samourais disparus vous enchantera et ravira surtout les garçons, avides d'histoire de fantômes et de guerre. L'histoire est sombre et il faudra éviter de la raconter aux plus petits, surtout avant l'heure du coucher. On peut dire que nobi nobi ! a pris un risque sortant ce livre dans la collection Soleil Flottant, mais après tout, Hôichi est également un conte japonais traditionnel, il méritait donc sa place dans cette collection.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Album
Tiré d'une vieille légende du folklore japonais, Hôichi est un album qui s'éloigne de ce à quoi les éditions nobi nobi! nous avaient habitués jusqu'alors : tout en conservant un traditionnel teinté de merveilleux, le ton s'y fait plus grave. Ainsi, on est bien loin des autres histoires de la collection Soleil flottant, de leurs illustrations colorées et de leurs jolies princesses. Ici, il est question de fantômes et ça ne rigole pas ! Les dessins sont là pour nous le rappeler. Dans des tons cendrés, ils instaurent une ambiance fascinante dans son austérité : le détail des armures et du bois, les immenses pavillons déserts la nuit, tout est fait pour nous faire redouter les visites du Samouraï.

Adapté du roman Kwaidan de Lafcadio Hearn, le texte occupe une place prépondérante dans cet album. Abondant, il instaure un cadre mystérieux et enchanteur, où on sent le malaise poindre sans pour autant pouvoir mettre le doigt sur ce qui cloche.

Hôchi, la légende des Samouraïs disparus est donc un album atypique qui fascine par son ambiance. Chargé en folklore japonais, il est déconseillé de le lire la nuit. Pourtant, malgré l'heure tardive et le calme de la nuit qui m'englobait, je n'ai pas su m'arrêter...
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Jean-loup Sabatier TOP 500 COMMENTATEURS le 2 janvier 2014
Format: Album Achat vérifié
C'est un livre très fidèle à la légende qui lui a servi de base (légende qui a été souvent adaptée mais rarement aussi bien qu'ici). Les illustrations sont somptueuses, riches et colorées, qu'il s'agisse du petit conteur aveugle dans son temple ou des flots de samouraïs qui se bousculent vers la bataille, ou des autres illustrations.

Le texte occupe une page sur deux environ, très expressif. il est relativement dense, d'un bon niveau grammatical, avec un peu de vocabulaire japonais. Bref, ce n'est pas un livre d'images, il y a de la matière dans le texte, qui est accessible à un bon lecteur de 7 ans et plus, ou nécessite d'être lu à haute voix par un adulte aux enfants qui lisent moins bien.

Il n'y a pas de violence explicite, à part une courte phrase où un fantôme arrache les oreilles au conteur (sans explicitement vouloir lui faire du mal) mais les enfants les plus jeunes pourraient tiquer à ce passage.

Ce livre est une réussite: il est très beau, le texte raconte bien une célèbre légende qui est très intéressante, et l'histoire captive facilement les enfants. Bref, je recommande.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Album
Je vous recommande vivement cet album aussi bien pour les adultes, qui aiment ces contes mystérieux et traditionnels. que pour les jeunes. Il sera une bonne approche du patrimoine japonais, même si toutefois il correspond plus aux enfants d’une dizaine d’années.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?