undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Handel: Water Music & Music for the Royal Fireworks
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

Handel: Water Music & Music for the Royal Fireworks

15 avril 2008 | Format : MP3

EUR 6,79 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 17,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
2:15
30
2
1:43
30
3
2:26
30
4
1:04
30
5
1:24
30
6
0:55
30
7
1:10
30
8
0:30
30
9
1:11
30
10
1:03
30
11
2:14
30
12
4:03
30
13
3:24
30
14
2:06
30
15
2:23
30
16
4:47
30
17
3:24
30
18
2:53
30
19
1:45
30
20
2:28
30
21
3:41
30
22
3:45
30
23
4:09
30
24
5:39
30
25
1:54
30
26
3:19
30
27
3:52
30
28
1:50
30
29
1:21
30
30
0:58
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Mélomaniac 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 21 décembre 2008
Format: CD
Malgré les témoignages contemporains des chroniqueurs de l'époque et l'analyse des musicologues, un certain mystère entoure encore les circonstances dans lesquelles fut composée et jouée la "Water Music" associée à la promenade nautique de Georges II sur la Tamise le 17 juillet 1717, suivi du souper chez lord Ranelagh.
Haendel n'ayant laissé aucun manuscrit autographe, l'organisation interne des vingt deux pièces structurées en trois Suites reste conjecturale.

Pour le présent programme capté au Château de Cardona (Catalogne) en mars 1993, Jordi Savall a regroupé les pièces en ré et sol en une « Suite I », suivie d'une « Suite II » en fa majeur.
Les violons du Concert des Nations n'ont pas la finesse diaphane des Academycians de Neville Marriner (façon 1979, Philips) mais la chaleur et la précision des archets emporte l'adhésion, osant un élan souvent électrisant (la Bourrée !) épicé par des souffleurs savoureusement timbrés : les cors (Menuet final), les hautbois de la Hornpipe !
Et surtout, cette robe instrumentale a du corps et de la cuisse comme dirait un oenologue.

Ce bouquet d'arômes se corse encore pour l'interprétation de la "Music for the Royal Fireworks" : la pulpe des violons, l'éclat purpurin des cuivres, les timbales de Pedro Estevan, le poudroiement du clavecin resplendissent en une pyrotechnie sonore sans rivale au sein de la discographie de cette oeuvre baroque parmi les plus spectaculaires.
Quelle oreille saurait résister à l'écoute d'un tel festin ?
1 commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par EagleOne COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 100 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 3 mai 2012
Format: CD
Ce disque regroupe deux œuvres de circonstance, commandes officielles de la Cour d'Angleterre faites à Haendel respectivement en 1717 et en 1749.
Ce sont probablement les œuvres les plus célèbres de Haendel, celles qui illustrent le mieux son sens de l'instrumentation, du grandiose et du majestueux.

* La 'Water Music' fut donc créée lors d'une fête nautique donnée sur la Tamise en 1717. On dit qu'elle plut tant à sa Majesté George Ier qu'elle fut jouée trois fois pendant l'aller et retour.
L'œuvre n'ayant été éditée qu'après la mort du compositeur, elle fut traditionnellement divisée en 3 suites, mais ce n'est pas forcément une règle absolue.
Par exemple, pour cette interprétation, Jordi Savall préfère rassembler la musique en deux suites, l'une centrée sur celles en ré et en sol, l'autre sur celle en fa.
J'attire votre attention sur certains mouvements de la 1ère suite : la somptueuse fanfare du Prélude, la Bourrée portée avec éclat par cuivres et percussions... et l'Alla Hornpipe, absolument majestueuse.

* La 'Musique pour les feux d'artifice royaux' fut créée à l'occasion de la célébration de la paix d'Aix-La-Chapelle, signée en 1748. La fête eut lieu en avril 1749 à Green Park et ce fut probablement l'une des manifestations les plus mémorables de l'histoire du pays.
A noter que Savall se permet encore une "originalité" si je puis dire, puisque sa version s'achève sur le dernier mouvement du brillant Menuet, et que le Menuet plus calme est déplacée vers le centre.
Lire la suite ›
2 commentaires 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par CHRIS le 19 décembre 2011
Format: CD
Une oeuvre flamboyante à laquelle on ne résiste pas, un son limpide, un enregistrement parfait . A peine reçu, dans les délais comme d'habitude avec Amazon, je n'ai pas pu résister et j'ai écouté le cd du début à la fin sans interruption avec délectation.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Mélomaniac 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 2 janvier 2009
Format: CD
Malgré les témoignages contemporains des chroniqueurs de l'époque et l'analyse des musicologues, un certain mystère entoure encore les circonstances dans lesquelles fut composée et jouée la "Water Music" associée à la promenade nautique de Georges II sur la Tamise le 17 juillet 1717, suivi du souper chez lord Ranelagh.
Haendel n'ayant laissé aucun manuscrit autographe, l'organisation interne des vingt deux pièces structurées en trois Suites reste conjecturale.

Pour le présent programme capté au Château de Cardona (Catalogne) en mars 1993, Jordi Savall a regroupé les pièces en ré et sol en une « Suite I », suivie d'une « Suite II » en fa majeur.
Les violons du Concert des Nations n'ont pas la finesse diaphane des Academycians de Neville Marriner (façon 1979, Philips) mais la chaleur et la précision des archets emporte l'adhésion, osant un élan souvent électrisant (la Bourrée !) épicé par des souffleurs savoureusement timbrés : les cors (Menuet final), les hautbois de la Hornpipe !
Et surtout, cette robe instrumentale libère d'empyreumatiques fumets.

Ce bouquet d'arômes se corse encore pour l'interprétation de la "Music for the Royal Fireworks" : la pulpe des violons, l'éclat purpurin des cuivres, les timbales de Pedro Estevan, le poudroiement du clavecin resplendissent en une pyrotechnie sonore sans rivale au sein de la discographie de cette oeuvre baroque parmi les plus spectaculaires.
Quelle oreille saurait résister à l'écoute d'un tel festin ?
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?