Hank Jones

Top albums (Voir les 88)


Voir les 88 albums de Hank Jones

Hank Jones : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 850
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Hank Jones
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Hank Jones, né à Vicksburg le 31 juillet 1918, est l'aîné des trois frères Jones : Thad le trompettiste et Elvin le batteur. Il étudie le piano très jeune, influencé par Earl Hines et Fats Waller. Il donne son premier concert à Pittsburgh alors qu'il n'a que 13 ans et joue dans les orchestres de sa région.

Hank Jones débute véritablement sa carrière professionnelle lorsqu'il est invité à New York par le saxophoniste Lucky Thompson en 1944.Entre 1944 et 1945, il joue dans la formation de Hot Lips Page, vedette de l'Onyx Club. Durant les deux années suivantes, Hank Jones multiplie les ... Lire la suite

Hank Jones, né à Vicksburg le 31 juillet 1918, est l'aîné des trois frères Jones : Thad le trompettiste et Elvin le batteur. Il étudie le piano très jeune, influencé par Earl Hines et Fats Waller. Il donne son premier concert à Pittsburgh alors qu'il n'a que 13 ans et joue dans les orchestres de sa région.

Hank Jones débute véritablement sa carrière professionnelle lorsqu'il est invité à New York par le saxophoniste Lucky Thompson en 1944.Entre 1944 et 1945, il joue dans la formation de Hot Lips Page, vedette de l'Onyx Club. Durant les deux années suivantes, Hank Jones multiplie les expériences, avec notamment Coleman Hawkins ou Howard McGhee.

Repéré par Norman Granz en 1947, Hank Jones part en tournée avec le Jazz at the Philharmonic où il accompagne Ella Fitzgerald. Enchantée par le jeu du pianiste, leur collaboration se poursuit jusqu'en 1953.Hank Jones joue ensuite en solo jusqu'en 1958, jouant avec Artie Shaw et Benny Goodman ou enregistrant avec Milt Jackson et Lester Young. Il est recruté également par les CBS Studios comme pianiste en 1956.

Entre 1960 et 1970, il constitue un trio régulier avec Milt Hilton et Osie Johnson, qui sera fréquemment invité comme base rythmique par des formations plus importantes. Durant la décennie suivante, Hank Jones joue en duo avec différents pianistes, tels John Lewis, Martial Solal ou Tommy Flanagan. Avec The Great Jazz Trio, constitué en 1977 avec Ron Carter et Tony Williams, il accède enfin à la notoriété. Celle-ci est renforcée par la composition de la comédie musicale Ain't Misbehavin' (1978) sur les débuts du jazz ; le spectacle donné à Broadway obtient un grand satisfecit.

Ses albums suivants The Oracle en 1989 ou For My Father en 2005, constituent de nouvelles étapes importantes d'une discographie étendue.
Hank Jones est néanmoins le plus méconnu des grands pianistes de sa génération. Hank Jones aime à déployer dans son jeu des phrases longues, délicates et équilibrées dans lesquelles il nous montre sa science de l'harmonie.

Après une riche carrière carrière, Hank Jones s'éteint le 16 mai 2010 dans un hôpital du Bronx (New York), emporté par une « courte maladie ». Copyright 2014 Music Story Music Story

Hank Jones, né à Vicksburg le 31 juillet 1918, est l'aîné des trois frères Jones : Thad le trompettiste et Elvin le batteur. Il étudie le piano très jeune, influencé par Earl Hines et Fats Waller. Il donne son premier concert à Pittsburgh alors qu'il n'a que 13 ans et joue dans les orchestres de sa région.

Hank Jones débute véritablement sa carrière professionnelle lorsqu'il est invité à New York par le saxophoniste Lucky Thompson en 1944.Entre 1944 et 1945, il joue dans la formation de Hot Lips Page, vedette de l'Onyx Club. Durant les deux années suivantes, Hank Jones multiplie les expériences, avec notamment Coleman Hawkins ou Howard McGhee.

Repéré par Norman Granz en 1947, Hank Jones part en tournée avec le Jazz at the Philharmonic où il accompagne Ella Fitzgerald. Enchantée par le jeu du pianiste, leur collaboration se poursuit jusqu'en 1953.Hank Jones joue ensuite en solo jusqu'en 1958, jouant avec Artie Shaw et Benny Goodman ou enregistrant avec Milt Jackson et Lester Young. Il est recruté également par les CBS Studios comme pianiste en 1956.

Entre 1960 et 1970, il constitue un trio régulier avec Milt Hilton et Osie Johnson, qui sera fréquemment invité comme base rythmique par des formations plus importantes. Durant la décennie suivante, Hank Jones joue en duo avec différents pianistes, tels John Lewis, Martial Solal ou Tommy Flanagan. Avec The Great Jazz Trio, constitué en 1977 avec Ron Carter et Tony Williams, il accède enfin à la notoriété. Celle-ci est renforcée par la composition de la comédie musicale Ain't Misbehavin' (1978) sur les débuts du jazz ; le spectacle donné à Broadway obtient un grand satisfecit.

Ses albums suivants The Oracle en 1989 ou For My Father en 2005, constituent de nouvelles étapes importantes d'une discographie étendue.
Hank Jones est néanmoins le plus méconnu des grands pianistes de sa génération. Hank Jones aime à déployer dans son jeu des phrases longues, délicates et équilibrées dans lesquelles il nous montre sa science de l'harmonie.

Après une riche carrière carrière, Hank Jones s'éteint le 16 mai 2010 dans un hôpital du Bronx (New York), emporté par une « courte maladie ». Copyright 2014 Music Story Music Story

Hank Jones, né à Vicksburg le 31 juillet 1918, est l'aîné des trois frères Jones : Thad le trompettiste et Elvin le batteur. Il étudie le piano très jeune, influencé par Earl Hines et Fats Waller. Il donne son premier concert à Pittsburgh alors qu'il n'a que 13 ans et joue dans les orchestres de sa région.

Hank Jones débute véritablement sa carrière professionnelle lorsqu'il est invité à New York par le saxophoniste Lucky Thompson en 1944.Entre 1944 et 1945, il joue dans la formation de Hot Lips Page, vedette de l'Onyx Club. Durant les deux années suivantes, Hank Jones multiplie les expériences, avec notamment Coleman Hawkins ou Howard McGhee.

Repéré par Norman Granz en 1947, Hank Jones part en tournée avec le Jazz at the Philharmonic où il accompagne Ella Fitzgerald. Enchantée par le jeu du pianiste, leur collaboration se poursuit jusqu'en 1953.Hank Jones joue ensuite en solo jusqu'en 1958, jouant avec Artie Shaw et Benny Goodman ou enregistrant avec Milt Jackson et Lester Young. Il est recruté également par les CBS Studios comme pianiste en 1956.

Entre 1960 et 1970, il constitue un trio régulier avec Milt Hilton et Osie Johnson, qui sera fréquemment invité comme base rythmique par des formations plus importantes. Durant la décennie suivante, Hank Jones joue en duo avec différents pianistes, tels John Lewis, Martial Solal ou Tommy Flanagan. Avec The Great Jazz Trio, constitué en 1977 avec Ron Carter et Tony Williams, il accède enfin à la notoriété. Celle-ci est renforcée par la composition de la comédie musicale Ain't Misbehavin' (1978) sur les débuts du jazz ; le spectacle donné à Broadway obtient un grand satisfecit.

Ses albums suivants The Oracle en 1989 ou For My Father en 2005, constituent de nouvelles étapes importantes d'une discographie étendue.
Hank Jones est néanmoins le plus méconnu des grands pianistes de sa génération. Hank Jones aime à déployer dans son jeu des phrases longues, délicates et équilibrées dans lesquelles il nous montre sa science de l'harmonie.

Après une riche carrière carrière, Hank Jones s'éteint le 16 mai 2010 dans un hôpital du Bronx (New York), emporté par une « courte maladie ». Copyright 2014 Music Story Music Story


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page