EUR 28,00 + EUR 2,79 Livraison
En stock. Vendu par BOX-OFFICE
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par kingdvd2014
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: envoi soigné dans une enveloppe à bulle S
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Harakiri
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Harakiri


Prix : EUR 28,00
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par BOX-OFFICE.
3 neufs à partir de EUR 28,00 6 d'occasion à partir de EUR 11,99

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Harakiri + Les Sept Samouraïs
Prix pour les deux : EUR 34,90

Ces articles sont vendus et expédiés par des vendeurs différents.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Tatsuya Nakadai, Rentaro Mikuni, Shima Iwashita, Akira Ishihama
  • Réalisateurs : Tatsuya Nakadai, Rentaro Mikuni, Shima Iwashita, Akira Ishihama, Masaki Kobayashi
  • Format : Noir et blanc, Mono, Cinémascope, PAL
  • Audio : Japonais (Dolby Digital 2.0 Mono)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 2.35:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Carlotta Films
  • Date de sortie du DVD : 6 décembre 2006
  • Durée : 135 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (21 commentaires client)
  • ASIN: B000IMV4UK
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 54.418 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Contenu additionnel

Nouveau master restauré
"De l'art de bien mourir" : introduction historique sur la féodalité et la culture japonaise au coeur de l'ère Tokugawa (5')
Entretien avec Christophe Gans (30')
Bande-annonce d'époque

Descriptions du produit

Description du produit

tsugumo pide permiso para practicarse el Seppuku (popularmente conocido como Harakiri), ceremonia durante la cual se quitará la vida seccionándose el estómago, asistido por un samurai que le decapitará durante el proceso. Su voluntad le es concedida, pero antes solicita también poder contar la historia que le ha llevado a tomar esta drástica decisión.

Synopsis

Au XVIIe siècle, le Japon n'est plus en guerre et le pays est dirigé avec fermeté. Hanshirô Tsugumo, un rônin (samouraï errant) sans travail parmi tant d'autres, décide de frapper à la porte du puissant clan des Ii. Reçu par Kageyu Saitô, l'intendant du clan, il lui demande la permission d'accomplir le suicide par harakiri dans la résidence. Tentant de l'en dissuader, Saitô commence alors à lui raconter l'histoire de Motome Chijiwa, un ancien rônin qui souhaitait accomplir, lui aussi, le même rituel...

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

27 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile  Par steka TOP 500 COMMENTATEURS le 9 mars 2007
Format: DVD
Avec ce film remarquable, Kobayashi dévoile d'une manière implacable l'hypocrisie d'un système moral qui prétend pourtant justifier la domination d'une classe sur une société; derrière la facade emergent la lacheté, la mesquinerie, l'inhumanité, véritables composantes de toutes les formes de domination. Avec une extraordinaire maitrise des plans et un grand sens du récit, c'est une véritable leçon de ce que pourrait être le cinéma qui est içi donnée.Chef d'oeuvre!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
25 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile  Par Potard Sebastien le 30 janvier 2007
Format: DVD Achat vérifié
Est il besoin de présenter ce maître du cinéma du soleil levant ? Le réalisateur de Kwaidan et de La Condition de L'Homme ,nous offre ici un des ses plus beaux films. Hara Kiri constitue avec Rebellion , un diptyque , qui nous montre toute l'absurdité et la fatuité du fameux code d'honneur samurai le Bushido .

Le Hara Kiri est ici désacralisé , vidé de tout son sens chevaleresque notamment dans cette scène culte où l'on voit des samurais prendre plaisir à obliger un pauvre ronin à se faire Hara Kiri avec son sabre de bambou !!!

Tatsuya Nakadai est fascinant , son interprétation est comme toujours aussi habité inquiétante .Son regard servi par une photographie noir et blanc hallucinante.

Cette oeuvre très abouti et fulgurante , passionne par son histoire construite en forme de suspens qui plaira aux plus connaisseurs du cinéma japonais comme aux ne ophites curieux .
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
22 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile  Par LD COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 8 mai 2012
Format: Blu-ray
Voici un film qui jouit d'une assez grande réputation, mais dont on a l'impression qu'il est nécessaire de le redécouvrir régulièrement. Ce qui fut fait il y a quelques mois avec la sortie de son remake par Takashi Miike, pas déshonorant mais dont beaucoup ont eu peine à sentir la nécessité profonde, tant il se démarque peu de l'original (sauf bien sûr pour l'apport de la 3D, somme toute volontairement assez modeste). Il faut dire que le film d'origine, qui date de 1962, est d'une telle perfection et d'un caractère tellement intemporel qu'il n'a guère besoin d'être revisité.

En 1961, Masaki Kobayashi vient juste de terminer une aventure au long cours, qui a englouti plusieurs années de sa vie, le résultat étant un film monumental de quelque neuf heures, son premier chef-d'oeuvre, La Condition de l'homme. Il demande à Shinobu Hashimoto, scénariste de quelques-uns des tout meilleurs films d'Akira Kurosawa (Rashomon, Les Sept Samouraïs, Le Château de l'araignée), de lui proposer un jidai-geki (film d'époque), nouveau pour lui.
Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Judoka anonyme le 4 novembre 2012
Format: DVD Achat vérifié
On pourrait penser que Hara kiri n'est qu'un film de samouraî de plus. C'est bien plus que cela. Le film de Kobayashi a été très justement qualifié par un critique "d'un des plus grands films du cinéma japonais". Le point de départ est un évènement mineur dans l'ancien Japon : un ronin qui demande au chef d'un Clan la permission de se suicider. Avec la révélation progressive de certains agissements passés, un homme seul, pour qui la mort ne compte pas (ou plutôt ne compte plus), va faire perdre au Clan ce qu'il tente de préserver à tout prix : l' honneur. Le chef d'oeuvre de Kobayashi a soixante ans mais n'a pas pris une ride.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Peter Seibt le 20 mars 2015
Format: DVD
On sait que le saut d'obstacles est contre nature des chevaux ( qui n'aiment pas sauter ). Et on sait que le suicide est contre nature de l'homme ( qui n'aime pas mourir ). Dans "Les démons à la porte", comédie ( noire ) chinoise, la soif de sacrifice japonaise est brillamment caricaturée.
Kobayashi n'a pas les moyens de s'y aligner. On est plutôt en face d'un "opéra sans chant", très beau et très lourd, et qui critique, finalement, quoi ?
Sûrement pas l'acte narcissique du harakiri. C'est un système féodal en décomposition ( est-ce regrettable ? ) qui poussera les ronins "chômeurs" à ce chantage suicidaire désespéré. Le harakiri ( forcé ), affreux et théâtral, à l'épée de bambou, du "petit héros mignon" marquera le pic critique du film. Mais après - goût du grand public oblige - Kobayashi fera dans la glorification du samouraï vaillant : Un feu d'artifice de virilité triomphante, avec une autodestruction "comme il faut". Déjà la troisième partie de "La condition humaine" ne pouvait pas s'empêcher à sauter sur l'occasion d'une apothéose classique ...
Mishima, en 1965, dans une mise en scène de harakiri rituel ( de 30 minutes, avec la musique du "Tristan", bien sûr ), donnera son commentaire "de puriste", commentaire qu'il scellera par son propre harakiri - bien publique.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?