Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Hard Days Night Import


Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste The Beatles

Discographie

Image de l'album de The Beatles

Photos

Image de The Beatles
Visitez la Page Artiste The Beatles
253 albums, 59 photos, discussions, et plus.


Détails sur le produit

  • Cassette
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B002G55E6W
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (17 commentaires client)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par 36brun sur 21 janvier 2007
Format: CD
On est en pleine Beatlemania. Les concerts s'enchaînent à un rythme démesuré, et les Bealtes composent chanson sur chanson, album sur album. Le style par rapport au début n'a que peu changé. Cependant (et cela fait partie du génie de ce groupe), toutes les chansons excellentes.

Mises à part plus connues ( A Hard Day's Night, Can't Buy me Live, I should Have known... qui méritent leur succès), on peut noter l'excellente "Tell me why", anytime at all, when I get home, la géniale "You can't do that", et la superbe "I'll be back".

On est dans le bon Beatles du début, le pur le vrai. Une révolution survient habituellement lorsque tout va mal. Pourquoi alors en opérer une, en plein apogée (dans lequelle s'inscrit cet album) ? Celle qui s'approche à grands pas nous montrera qu'on peut s'approcher de la perfection...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par bluesy guy TOP 500 COMMENTATEURS sur 25 juin 2009
Format: CD
Apres un second opus tres reussi,les fabs mettent la barre plus haute(surtout john lennon)en produisant un disque entierrement compose par eux au total 10 compos de lennon/mac cartney et 3 de mac cartney/lennon(and i lover her,can't buy me love et things we said today).harrison ne proposant pas de chanson originale s'en sort bien sur "i'm happy just to dance with you",il y a 3 ballades magnifiques "if i fell " et "i 'll be back" de lennon et la plus connue "and i love her"de mac cartney,des titres plus rock "can't buy me love" ou "you can't do that" voir tendance rockabilly "i'll cry instead" encore de la motown "when i get home",du dylan avant l'heure"i should have know better" avec guitare acoustique et harmonica pour john sans oublier la superbe chanson eponyme tiree d'une phrase de ringo "a hard day's night".
le 33t de la beatlemania est indispensable pour comprendre le phenomene et le genie des beatles.pascal49
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par BAGRATION COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR sur 10 février 2007
Format: CD
Pourquoi celui-là plutôt qu'un autre ? Comme ça, pour le plaisir, la bonne bouche, l'incomparable goût de bonheur que ça laisse. Qu'est qu'on y peut si on a choisir entre le homard, le foie gras, un Romanée-Conti ou un Château Cheval Blanc. Abondance de bien n'a jamais nuit. Celui-là, parce c'est comme ça aujourd'hui. Demain c'aurait été le Sergent Poivre, le Double Blanc, Rubber Soul, Revolver...

Ces 4 types étaient cools, drôles, sympas. Même si chacun d'entre eux n'était pas le plus génial instrumentiste qui soit, le groupe transcendait cela dans une mystérieuse alchimie qui ruisselle de génie. Merci à George Martin pour ça.

Et puis, le tandem de "song writers" constitué par Lennon-Mc Cartney, constitue probablement ce qui s'est fait de plus abouti en la matière (on pourrait discourir à 'infini sur la comparaison avec Jagger-Richards, mais, bon, c'est mon opinion et je la partage)
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lester Gangbangs TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 17 septembre 2010
Format: CD
« A hard day's night » (barbarisme dû à Ringo Starr) est le troisième album des Beatles et le plus abouti, le plus homogène de leurs débuts discographiques. La raison essentielle est à rechercher au niveau des compositions, toutes signées Lennon - McCartney, alors que les deux premiers comptaient la moitié de reprises.
Le son lui aussi progresse, l'enregistrement étant réalisé sur un quatre pistes stéréo, même si c'est un mix mono qui sera commercialisé. Pas de bouleversement radical pour autant, le disque s'articule autour des tubes magiques entretenant l'hystérie collective de la jeune gent féminine anglaise. Ici, ce sont le morceau-titre, « And I love her » et « Can't buy me love », dont il n'y a rien à dire, tant ils sont à juste titre archi-connus. Mais derrière ces trois locomotives (qui entraîneront comme d'habitude et comme toujours par la suite le disque à la première place des hit-parades), il y a un vrai et gros travail de composition et de mise en place effectués sur les autres morceaux.
Certes, les cadences effrénées en terme de parution (deux albums, quasiment trente titres par an), et toutes les « obligations » liées au statut de groupe-phare de l'époque, font que quelques fois on pare au plus pressé et on fait du « remplissage ». Ici, « When I get home » et « I'll be back » sont deux titres assez faibles, avec comme des airs de déjà entendu tout comme l'harmonica de « I should have known better » qui rappelle étrangement celui de « Love me do », ou la légèreté un peu nunuche de « If I fell ».
Lire la suite ›
9 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client sur 8 juin 2005
Format: CD
This "soundtrack" album is clearly my favorite of the early Beatles albums (i.e., before "Revolver" and "Rubber Soul"). I do not think there is a better Beatle song to sing along with that "If I Fell," although I can never make it through without switching from high to low or the other way around at some point. The album represents something of a milestone for the group since it is the first one where Lennon and McCartney write all the songs. Granted the "B Side," which consists of songs that did not make it into the film, is weaker than the "A Side" (with the key exception of "You Can't Do That"). But that first side is just so strong with "I Should Have Known Better," "And I Love Her," "Tell Me Why" and "Can't Buy Me Love," all of which just makes you wonder why anybody would have ever wanted to flip this album over on the old turntable. Besides, I have always thought of that little bit George does on his guitar at the end of the title track was symbolic of the fact that the Beatles were always going for something a little extra. Yes, in that simple little guitar lick I hear the future strings section in "Eleanor Rigby" the same way the opening chord anticipates the most famous piano chord in the history of rock music at the end of "A Day in the Life."
Oh, and the film is a real blast too.
Tonight's note of contemplation: I am sure most of you remember the whole "Paul is Dead" bit and looking at the cover of Beatles albums for clues, such as the procession on "Abbey Road." Well, I looked at the cover of "A Hard Day's Night" and the top row in John and the second line is George. Then we have Paul third and Ringo on the bottom.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?