Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par marvelio-france.
Quantité :1
EUR 17,26 + EUR 2,49 Livraison
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par cashplay
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: edition digipack
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 17,26
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : dodax-online-fr
Ajouter au panier
EUR 17,26
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : zoreno-france
Ajouter au panier
EUR 17,26
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : nagiry
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Hardcore Will Never Die But You Will

3.6 étoiles sur 5 5 commentaires client

11 neufs à partir de EUR 17,26 4 d'occasion à partir de EUR 7,55

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Mogwai


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Hardcore Will Never Die But You Will
  • +
  • Rave Tapes
  • +
  • Mr Beast
Prix total: EUR 30,73
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (14 février 2011)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Rock Action Records
  • ASIN : B004FN7ZQA
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5 5 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 73.078 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
5:03
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
2
30
5:17
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
5:14
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
6:00
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
3:27
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
4:40
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
7
30
3:59
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
8
30
6:22
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
9
30
4:29
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
10
30
8:29
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
11
30
23:09
Album uniquement

Descriptions du produit

Description du produit

Figure de proue du mouvement post-rock, MOGWAI est devenu ces dix dernières années les leaders inégalés d un noise rock novateur, mélancolique et sauvage. Grâce à des albums devenus véritables classiques du genre tels que The Young Team, STUART BRAITHWAITE et ses acolytes ont gagné le respect de leurs pairs. Signés chez Rock Action en Europe et chez SubPop en Amérique du Nord, Hardcore... ne pouvait être qu un enregistrement remarquable. PAUL SAVAGE, producteur historique de leurs débuts offre à l écoute un album dont l effervescence autour de sa sortie n est pas sans rappeler l accueil fait à Mr Beast. Un septième album magnétique, alternant avec génie distorsion maximale et shoegaze éthéré. Traduisant l évolution naturelle du groupe en dessinant une nouvelle palette de sons, MOGWAI se renouvelle ici grâce à de nouvelles sonorités électroniques, de la même manière qu ils s étaient ouverts à un univers pop avec Mr. Beast.

Critique

Les rois du post-rock ont beau essayer de rester humbles, ils sont à chaque nouvelle sortie attendus par une horde de fans sans cesse avide d’émotions fortes et de grands voyages instrumentaux. Après la divine douceur de Happy Songs for Happy People et plus récemment le côté puissant de The Hawk Is Howling, les Écossais s’essayent à d’autres ambiances.

Autre temps, autre mœurs, ce disque a été composé à divers coins du globe et de manière séparée, chaque membre s’occupant de sa partie avant de faire suivre le tout à ses collègues par internet. Une méthode de travail sûrement pratique mais pas nécessairement payante. Si les morceaux restent de bons titres planant sur lesquels se posent des guitares pouvant crier par instants, on est loin de la fougue des débuts.

On a surtout l’impression que le groupe n’a pas trop forcé son talent, se contentant de livrer ce qu’il a toujours su faire sans trop se poser de questions. Pas de mauvaises surprises. Mais pas d’énorme claque non plus. Un brin d’electro, un peu de distorsion, pas mal de delay et c’est un univers familier qui résonne à nouveau. Alors que l’on croyait l’affaire pliée en attendant de pouvoir savourer de futurs travaux sonores, la lumière entre soudain dans la pièce avec la chanson venant clore l’album. « You’re Lionel Richie » laisse enfin le son monter puis exploser comme dans les meilleurs classiques de Mogwai, divers ponts venant habiller un titre comme on n’en espérait plus.

Voilà que Mogwai nous sort du marasme et plaît comme à la grande époque. Ils s’en sortent bien. Reste à attendre la prochaine réunion de composition en espérant qu’elle sera moins virtuelle. - Copyright 2015 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.6 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Par KRIK TOP 1000 COMMENTATEURS le 11 mars 2011
Format: CD
Qu'attendre d'un septième album de Mogwai, groupe toujours bon mais qui peinait à se renouveler ? A priori pas grand chose, sinon espérer une bonne surprise. Tel était mon état d'esprit avant la découverte de cet album ; j'ai même failli le bouder, par lassitude. Et la première écoute m'a conforté dans cette impression. Ce n'est qu'après que le charme a opéré. Car, paradoxalement, cet album est facile à écouter mais nécessite un temps d'approche. Ce pas franchi, on avance en terrain connu, certes, mais aéré.

Mogwai nous offre un album à la puissance maîtrisée, alternant morceaux calmes (très beau "Letters to the metro" avec ses notes de piano) et rock (vif "San Pedro" et presque tubesque et chanté "George Square Thatcher death party"), et virant même vers la pop ("Mexican grand prix", avec la voix passée au vocoder pour un bel effet, comme sur l'autre morceau chanté déjà cité). S'ajoutent au fil de l'album de discrets arrangements électro.
Le groupe a réussi à se renouveler dans la continuité, à trouver un parfait équilibre : noisy mais mélodique, intense mais léger, etc. Cet album recèle suffisamment d'amplitude pour ne pas étouffer, de diversité pour ne pas lasser, et ce qu'il faut d'inspiration pour séduire.

Le deuxième disque bonus contient un unique morceau, très beau et très long (23'), "Music for a forgotten future (The singing mountain)".

(Krik, amazon.fr, 11/03/11)
4 commentaires 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Dernier album en date, il est temps de me replonger dans la mouvance hypnotique de Mogwaï. L'emballement n'est pas immédiat. Comme souvent avec ces écossais, j'ai besoin de temps, j'ai besoin d'une écoute prolongée et attentive pour m'immiscer dans leur monde d'un rock plutôt symphonique et essentiellement planant. Rock symphonique, quelles associations de mots ronflants et pompeux !

« Hardcore will never die, but you will » sonne comme une longue errance musicale, d'une fluidité parfaite, alignant les mélodies propres et harmonieuses. Peut-être même trop soignées à mon goût. Je les préfère légèrement moins sages lorsque le groupe fait siffler leurs guitares, lorsqu'il use et abuse des distorsions et qu'il claque du larsen, lorsqu'il se lâche en mode hardcore...

Mais dès la seconde écoute, j'y perçois de grands moments, à l'image de leur 4ème pièce, « Death Rays », où leurs guitares tonitruantes me font sacrément du bien aux oreilles. Et puis les titres s'enchainent. Fluidité parfaite, je l'ai déjà dit... Jusqu'au bout... Je ne retiens plus grand-chose de leur musique, belle harmonieuse symphonique mélodieuse, un peu trop parfaite, un peu trop immaculée jusqu'à leur dernier titre. Je me méfie des derniers titres de Mogwaï, car ce sont eux qui me transcendent le plus. « You are Lionel Richie ». Dans le mille, Émile ! Encore un bijou, que dis-je un joyau, un diamant brut qui m'emporte. Suis-je réellement Lionel Richie ? Je me pose la question, je perds mon identité, je m'égare vers d'autres stratosphères. D'un bon album, en un titre, Mogwaï le fait passer à la classe supérieure et me fait douter de mon jugement précédent.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Abram le 14 septembre 2011
Format: CD
Mogwai ne change pas de style, cela peut être marbant ou plaire, moi j'aime toujours autant. Ils ont toujours un aussi bon son.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Paco le 4 février 2013
Format: CD Achat vérifié
Rano Pano est une compo énorme. A elle seule, elle a déclenché l'acte d'achat. Dommage pour moi car le reste de l'album n'est pas à la hauteur, frôlant même parfois le mauvais goût.
Remarque sur ce commentaire 2 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
A l'apogée du Brit-Rock il y a quelques années, Mogwai s'est fait connaître avec son slogan et ses T-Shirts 'Blur: Are Shite' mais aussi avec sa musique instrumentale, post-rock bruitiste, guitares en avant, le cas échéant remixée par des encore plus enragés d'inaudibilité indé. Cela a donné quelques albums, morceaux et concerts de bravoure. Puis avec les années 2000 et l'album 'Rock Action' est arrivée une période plus "pop", faisant également place à des morceaux recueillis. Le pic de l'aspect 'recueilli' correspond probablement à la BO somnolante du reportage sur Zidane (Zidane, A 21st Century Portrait (Bof), 2006). Avec ce nouvel album, si Mogwai continue de trouver des titres provoquants, la musique sonne un peu "muzak" ou bien alors est-ce parce que nous l'avons déjà entendue ? En effet, la différence entre 'Hardcore...' et le précédent 'The Hawk Is Howling' ne saute pas aux oreilles.
Remarque sur ce commentaire 2 sur 4 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?