Harold Land

Top albums (Voir les 18)


Voir les 18 albums de Harold Land

Harold Land : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 652
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30


Biographie

Harold Land, qui s'initie très jeune au saxophone, est d'abord marqué dans les années 40 par la découverte du grand Coleman Hawkins, de Charlie Parker et de Lucky Thompson. Il commence par se produire en Californie en tant que sideman et dès la fin des années 40, il se fait remarquer à la direction d'une formation avec laquelle il enregistre en contrat chez Savoy Records. Alors qu'il travaille au côté d'Eric Dolphy au milieu des années 50, Clifford Brown remarque Harold Land et il l'invite à rejoindre le quintet qu'il dirige en collaboration avec Max Roach. Il participe alors à des sessions ... Lire la suite

Harold Land, qui s'initie très jeune au saxophone, est d'abord marqué dans les années 40 par la découverte du grand Coleman Hawkins, de Charlie Parker et de Lucky Thompson. Il commence par se produire en Californie en tant que sideman et dès la fin des années 40, il se fait remarquer à la direction d'une formation avec laquelle il enregistre en contrat chez Savoy Records. Alors qu'il travaille au côté d'Eric Dolphy au milieu des années 50, Clifford Brown remarque Harold Land et il l'invite à rejoindre le quintet qu'il dirige en collaboration avec Max Roach. Il participe alors à des sessions mémorables qui réunissent Max Roach, Clifford Brown, Richie Powell et George Morrow peu de temps avant le décès de Clifford Brown. Il reprend ensuite des activités en studio, de musicien indépendant, souvent à la tête de ses propres formations dans lesquelles passeront entre autres Kenny Dorham, Barry Harris, Leroy Vinnegar, George Duke, Sam et Clarence Jones, Louis Hayes, Mel Lewis, Jim Hall, Wes Montgomery, etc. Au début des années 60, il est invité à se produire dans un quintet de saxophones et participe à des sessions dirigées par Thelonious Monk. A la même époque, il commence à écrire des musiques pour le cinéma, et travaille avec Red Mitchell et Carmell Jones avant de mettre sur pied un quintet en codirection avec Bobby Hutcherson. Après avoir parcouru sereinement 25 années de jazz qui vont du répertoire classique à l'avant-garde des années 60, il se produit principalement avec le chanteur américain Tony Bennett à partir des années 70. Et après une expérience supplémentaire de codirection, avec Blue Mitchell cette fois, il joue à nouveau avec Bobby Hutcherson à partir des années 80. Puis il poursuit sa route, en passant par de nouvelles expériences en grand orchestre sous la direction de Gerald Wilson et joue à l'occasion avec Jon Faddis.

photo : © MephistoMusic Story Copyright 2014 Music Story

Harold Land, qui s'initie très jeune au saxophone, est d'abord marqué dans les années 40 par la découverte du grand Coleman Hawkins, de Charlie Parker et de Lucky Thompson. Il commence par se produire en Californie en tant que sideman et dès la fin des années 40, il se fait remarquer à la direction d'une formation avec laquelle il enregistre en contrat chez Savoy Records. Alors qu'il travaille au côté d'Eric Dolphy au milieu des années 50, Clifford Brown remarque Harold Land et il l'invite à rejoindre le quintet qu'il dirige en collaboration avec Max Roach. Il participe alors à des sessions mémorables qui réunissent Max Roach, Clifford Brown, Richie Powell et George Morrow peu de temps avant le décès de Clifford Brown. Il reprend ensuite des activités en studio, de musicien indépendant, souvent à la tête de ses propres formations dans lesquelles passeront entre autres Kenny Dorham, Barry Harris, Leroy Vinnegar, George Duke, Sam et Clarence Jones, Louis Hayes, Mel Lewis, Jim Hall, Wes Montgomery, etc. Au début des années 60, il est invité à se produire dans un quintet de saxophones et participe à des sessions dirigées par Thelonious Monk. A la même époque, il commence à écrire des musiques pour le cinéma, et travaille avec Red Mitchell et Carmell Jones avant de mettre sur pied un quintet en codirection avec Bobby Hutcherson. Après avoir parcouru sereinement 25 années de jazz qui vont du répertoire classique à l'avant-garde des années 60, il se produit principalement avec le chanteur américain Tony Bennett à partir des années 70. Et après une expérience supplémentaire de codirection, avec Blue Mitchell cette fois, il joue à nouveau avec Bobby Hutcherson à partir des années 80. Puis il poursuit sa route, en passant par de nouvelles expériences en grand orchestre sous la direction de Gerald Wilson et joue à l'occasion avec Jon Faddis.

photo : © MephistoMusic Story Copyright 2014 Music Story

Harold Land, qui s'initie très jeune au saxophone, est d'abord marqué dans les années 40 par la découverte du grand Coleman Hawkins, de Charlie Parker et de Lucky Thompson. Il commence par se produire en Californie en tant que sideman et dès la fin des années 40, il se fait remarquer à la direction d'une formation avec laquelle il enregistre en contrat chez Savoy Records. Alors qu'il travaille au côté d'Eric Dolphy au milieu des années 50, Clifford Brown remarque Harold Land et il l'invite à rejoindre le quintet qu'il dirige en collaboration avec Max Roach. Il participe alors à des sessions mémorables qui réunissent Max Roach, Clifford Brown, Richie Powell et George Morrow peu de temps avant le décès de Clifford Brown. Il reprend ensuite des activités en studio, de musicien indépendant, souvent à la tête de ses propres formations dans lesquelles passeront entre autres Kenny Dorham, Barry Harris, Leroy Vinnegar, George Duke, Sam et Clarence Jones, Louis Hayes, Mel Lewis, Jim Hall, Wes Montgomery, etc. Au début des années 60, il est invité à se produire dans un quintet de saxophones et participe à des sessions dirigées par Thelonious Monk. A la même époque, il commence à écrire des musiques pour le cinéma, et travaille avec Red Mitchell et Carmell Jones avant de mettre sur pied un quintet en codirection avec Bobby Hutcherson. Après avoir parcouru sereinement 25 années de jazz qui vont du répertoire classique à l'avant-garde des années 60, il se produit principalement avec le chanteur américain Tony Bennett à partir des années 70. Et après une expérience supplémentaire de codirection, avec Blue Mitchell cette fois, il joue à nouveau avec Bobby Hutcherson à partir des années 80. Puis il poursuit sa route, en passant par de nouvelles expériences en grand orchestre sous la direction de Gerald Wilson et joue à l'occasion avec Jon Faddis.

photo : © MephistoMusic Story Copyright 2014 Music Story


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page