EUR 25,90
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 9,07 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Haussmann à Paris : Architecture et urbanisme Seconde moitié du XIXe siècle Relié – 1 novembre 2012


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 25,90
EUR 25,90 EUR 44,82

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Haussmann à Paris : Architecture et urbanisme Seconde moitié du XIXe siècle + Facades de Paris + Ponts de Paris : Découverte & histoire
Prix pour les trois: EUR 77,70

Certains de ces articles seront expédiés plus tôt que les autres.

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Extrait

Une ville et deux hommes

Une ville rétrograde

Charles Louis Napoléon Bonaparte est élu président de la République le 10 décembre 1848. Quatre ans et deux plébiscites plus tard, il se fait proclamer empereur. Quand il arrive au pouvoir, Paris est en partie une ville du Moyen Âge, très en retard sur nombre de capitales européennes, que Victor Considérant, un homme politique propagateur de l'utopie fouriériste, décrit ainsi en 1845 : «Paris est un immense chantier de putréfaction où la misère et les maladies travaillent de concert, où ne pénètrent guère l'air ni le soleil. Paris, c'est un mauvais lieu où les plantes s'étiolent et pourrissent, où, sur sept petits enfants, il en meurt quatre dans l'année.»
Pire, en 1840, un tiers des naissances donne lieu à des abandons d'enfants, surtout chez les filles mères, atteintes de plein fouet par une très forte réprobation sociale.

Et, de fait, les quartiers centraux, très malsains, se dépeuplent ou stagnent. Le choléra répand la terreur. En 1832, il laisse 18000 morts, avec des résurgences en 1846, 1849, 1854... La majorité des Parisiens boit l'eau de la Seine ou de puits généralement pollués par les fosses d'aisance. L'évacuation des eaux usées se fait souvent par des ruisseaux plus ou moins fangeux qui achèvent leur course dans la Seine. Ils sont ensuite promptement recyclés en boisson favorite des Parisiens qui estiment l'eau du fleuve plus saine que toute autre. La misère est massive, la plupart des logements sont sordides : on compte parfois 20 personnes dans 25m2 alors qu'une habitation est considérée comme insalubre lorsqu'elle abrite «plus d'une personne et demie» par pièce. Sont particulièrement touchés les taudis de l'île de la Cité, du Quartier latin, de l'Hôtel de Ville et du Louvre, même. Certaines zones sont si dangereuses que la maréchaussée refuse de s'y aventurer, ce qui nous renvoie à d'autres époques...

Les beaux quartiers, faubourgs Saint-Honoré et Saint-Germain, ont des voies plus larges. De même, sous Charles X et Louis-Philippe, se sont développés des nouveaux quartiers assez aérés, dans les secteurs François Ier, Beaujon, Europe et Saint-Georges. Ailleurs, les rues sont le plus souvent étroites, tortueuses, jalonnées de bornes latérales destinées à protéger maisons et piétons des roues des carrosses, omnibus et charrettes de toutes sortes qui s'y pressent et les encombrent perpétuellement. Dans le centre de Paris, la situation n'a guère évolué depuis Nicolas Boileau.

Une ville à l'étroit

Adolphe Thiers avait fait adopter, en 1841, le principe d'une enceinte fortifiée destinée à protéger la capitale d'une agression toujours possible dans une Europe très agitée. Elle passait au large des limites de la ville, se frayant un chemin au travers des communes proches de la capitale. Ainsi, Paris est-il entouré d'une couronne située entre ces nouvelles fortifications et sa limite administrative, le mur des Fermiers généraux construit sous Louis XVI.
Cette couronne suburbaine, la «petite banlieue», comprend des communes qui se sont parfois développées très vite, comme Belleville, La Chapelle, Montmartre, les Batignolles-Monceau, dont les populations ont été multipliées par six en l'espace de vingt-cinq ans. Elle comprend aussi un habitat villageois et bon nombre d'espaces vides de constructions : les moutons pâturent sur la butte aux Cailles, tandis que Passy et Auteuil sont des secteurs de villégiature. En petite banlieue, les constructions récentes ont tendance à se regrouper le long des grands axes de sortie de la capitale et à proximité des gares.

(...)


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 9,07
Vendez Haussmann à Paris : Architecture et urbanisme Seconde moitié du XIXe siècle contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 9,07, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Relié: 191 pages
  • Editeur : Charles Massin (1 novembre 2012)
  • Collection : Les essentiels du patrimoine
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2707207616
  • ISBN-13: 978-2707207616
  • Dimensions du produit: 23,7 x 1,8 x 19,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 44.504 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Denys Rousseau TOP 1000 COMMENTATEURS sur 1 décembre 2012
Format: Relié
Excellent livre sur l'action d'Haussmann pendant sa présence à la préfecture de la Seine, de 1853 à 1870.
Ce livre de vulgarisation est divisé en chapitres thématiques avec des textes explicatifs et de très bonnes photos.
Il donne une vision de ces 20 années du second empire qui ont fait de la ville moyenâgeuse qu'était Paris la capitale la plus moderne d'Europe.

Il aborde les principales facettes de cet exploit : les élargissements et les percées de rues ou d'avenues, la mise en œuvre des réseaux (eau, gaz, égouts…), les places, les ponts, les parcs, jardins et espaces verts, le mobilier urbain et les fontaines, les bâtiments publics, les édifices religieux, les gares, les halles, les grands magasins, les hôtels particuliers….
Et aussi, les fameux immeubles d'habitation dans leur conception stricte de l'époque d'Haussmann et leurs évolutions plus ou moins ornementées et ondulantes de 1870 au début du 20ème siècle (si les immeubles Haussmann vous parlent, regardez aussi le site :[...])

Tout du Paris d'Haussmann est dans ce livre qui se lit avec grand plaisir. Vous pourrez approfondir avec les autres livres de Jean-Marc Larbodière (il en a écrit une dizaine sur Paris) ou d'autres auteurs (Pinon, Mignot, des Cars, de Moncan…).

Si cette extraordinaire période de Paris vous attire, commencez par ce livre.
Ce sont 25 euros qui ne seront pas perdus….
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?