Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Haydn: Die Schöpfung (2 CDs)
 
Agrandissez cette image
 

Haydn: Die Schöpfung (2 CDs)

24 juin 2002 | Format : MP3

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 16,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre Artiste
Durée
Popularité  
30
1
7:05
30
2
2:58
30
3
4:01
30
4
1:50
30
5
2:00
30
6
0:44
30
7
4:12
30
8
0:37
30
9
5:34
30
10
0:14
30
11
1:58
30
12
0:41
30
13
2:55
30
14
4:02
30
15
0:22
30
16
7:38
30
17
2:39
30
18
0:27
30
19
4:53
30
20
2:46
Disc 2
30
1
0:30
30
2
3:01
30
3
3:45
30
4
0:48
30
5
3:58
30
6
0:27
30
7
9:06
30
8
4:51
30
9
10:00
30
10
2:50
30
11
7:04
30
12
0:27
30
13
4:03
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 24 juin 2002
  • Date de sortie: 24 juin 2002
  • Nombre de disques: 2
  • Label: Universal Music Division Classics Jazz
  • Copyright: (C) 1997 Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:48:26
  • Genres:
  • ASIN: B0025D9T3Y
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 28.039 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

22 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile  Par oliverte le 26 avril 2004
Format: CD
une version classique d'un des plus beaux oratorios de Haydn. la Philharmonie de Berlin parée à l'époque des meilleurs instrumentistes à vents, est splendide et fait énormément dans la renommée de ce merveilleux (d'un point de vue technique- une dynamique immense) enregistrement, les meilleurs chanteurs (les plus beaux timbres du moments), un choeur triomphal font que Karajan ne pouvait que nous livrer une version splendide de l'oeuvre. l'ouverture est dès le départ saississante: du chaos nait la lumière apaisante, sa traduction orchestrale est époustouflante. Le ton est donné, le niveau sera très haut et ne se relachera jamais.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
30 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pressnitzer COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 6 avril 2003
Format: CD
Karajan n'était vraiment pas à l'aise dans la musique baroque, mais quand un souffle intérieur le saisissait alors tout était grandiose (passion Bach!). Il fut le premier à rendre terrassant le chaos initial du chef-d'oeuvre de Haydn. Des chanteurs transfigurés (dont hélas la dernière prestation de Fritz Wunderlich) rendent vaine toute querelle d'interprétation. Des innombrables versions de ce sommet de l'art occidental, celle de Karajan émerge par sa qualité orchestrale, vocale mais surtout spirituelle. Les choeurs font frissonner. Comme le prise de son bien qu'ancienne est à la hauteur grace à une bonne regravure , il ne faut pas chercher ailleurs LA version.
Un des grands disques de Karajan, de Dietrich-Fischer-Diskau.
Un des grands disques de l'histoire du disque
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pèire Cotó TOP 50 COMMENTATEURS le 11 février 2013
Format: CD
Je connais depuis longtemps cette Création enregistrée par Karajan entre 1966 et 1969 et il a fallu que je commente une autre version pour avoir quelque chose de précis à en dire. Ce travail m'a permis de faire des comparaisons et de clarifier ainsi mes idées sur ce qui la caractérise. A titre d'information, la comparaison a porté sur 4 autres versions : Markevitch (1958), Forster (1960), Bernstein (version Sony, 1966), Marriner (version EMI, 1989).

Je commence par éviter des confusions. Il y a une seconde interprétation en studio de Karajan, qui date des années 70 (avec Mathis, Araiza, Van Dam) Haydn : La création; elle est généralement moins estimée, mais je ne la connais pas. Il y a aussi une version en public, au Festival de Salzburg La Création (Die Schopfung), dont la distribution comprend aussi Janowitz et Wunderlich.

La distribution appelle aussi quelques remarques. Gundula Janowitz est à la fois Gabriel et Eve, mais Walter Berry ne chante que le rôle de Raphaël, celui d'Adam (Troisième Partie) ayant été confié à Dietrich Fischer-Dieskau. Fritz Wunderlich étant mort accidentellement alors qu'il n'avait enregistré que les airs, l'enregistrement a été poursuivi ensuite avec un autre ténor, Werner Krenn, pour les récitatifs. Le plus grand compliment qu'on puisse faire à ce dernier est que sa présence n'introduit pas de disparité gênante.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Stéphane B. TOP 1000 COMMENTATEURS le 22 décembre 2009
Format: CD
En lisant les 4 commentaires ci-dessus, je n'imaginais pas que la Création de Haydn puisse faire polémique ! Enfin c'est plutôt Karajan qui fait polémique, ce chef ne laissant décidément personne indifférent quelle que soit l'oeuvre qu'il interprète.
Il me semble que les deux commentaires critiques font tous les deux la même erreur : celle de confondre puissance et lourdeur. Cette version est puissante et comment en serait-il autrement avec un tel orchestre et un tel chaeur ! Mais jamais lourde, Karajan n'avait pas son pareil pour dynamiser les grandes masses orchestrales et chorales comme il le faisait aussi dans la Missa Solemnis ou le Requiem Allemand.
Bien sur les Berliner ne sonneront jamais comme un orchestre baroque, mais malgré l'inertie naturelle d'un orchestre aussi puissamment ancré sur ses basses, Karajan sait imprimer une vraie dynamique et possède une qualité essentielle dans ce répertoire : savoir se projeter en avant et faire avancer le discours musical sans aucun statisme. Et l'impact sonore des Berliner est exceptionnel, je ne connais aucune interprétation du « chaos » qui soit aussi impressionnante.
Il faut écouter les deux grands choeurs « die himmel erzählen » et « vollendet ist das grosse werk » pour bien mesurer l'ampleur exceptionnelle que Karajan donnait à la Création, sa conduite des tempos lui permet de construire des crescendos impressionnants et de générer une dynamique électrisante. Et chaque intervention des choeurs s'inscrit idéalement dans la construction d'ensemble, ce qui était aussi une qualité essentielle de Karajan.
Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique