undrgrnd Cliquez ici Baby ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Plus d'options
Haydn: Sonates pour piano
 
Agrandissez cette image
 

Haydn: Sonates pour piano

27 février 2012 | Format : MP3

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
10:18
30
2
7:50
30
3
3:27
30
4
11:46
30
5
7:44
30
6
4:11
30
7
11:26
30
8
7:30
30
9
7:01
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
J'avais écrit ce commentaire, il y a quelques années, sur une autre plateforme :

"Epoustouflant ! Peut-être le plus beau disque de piano, ou plutôt de musique, que j'aie entendu depuis 10 ans (depuis le Haydn de Pogorelich, par exemple...) : une science infinie des accents, des attaques, du dosage son/silence, un sens du rebond et de la variation infime d'éclairage qui maintiennent sans cesse l'attention grâce à un jeu subtil sur la mémoire auditive, entre répétition, allusion, et understatement pour happy few. Planès est lourd et pâteux à côté, et même Gould, dont elle a la pureté, paraît moins total, moins profond. C'est l'art de la conversation et de la connivence porté jusqu'au plus haut point du questionnement métaphysique ("pourquoi y a-t-il quelque chose et non pas rien ?"). C'est au même instant infiniment savant et infiniment inventif, c'est joyeux et poignant, léger et grave, c'est baroque et classique : jamais Haydn ne m'a semblé si absolument génial et original, pratiquant sans cesse une sorte d'émulation entre séduction mélodique (plaisir) et science de la composition (intelligence). Vivement - ou doucement, comme elle le jugera bon : on est prêt à l'attendre des années, si c'est le prix pour une telle perfection - d'autres interprétations de Haydn par cette extraordinaire artiste ! Quelle découverte !"

Je n'en changerais pas un mot aujourd'hui : c'est toujours le même enchantement, et toujours le même sentiment de découverte.
Lire la suite ›
3 commentaires 4 sur 4 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Denis Urval COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 20 juillet 2008
Format: CD
Ce portrait de Haydn à travers trois de ses sonates pour piano a été, enregistré en 2002, le premier disque d''Hélène Couvert comme soliste. Dès la sonate en mi bémol majeur (Hob. XI 49) on est frappé par la franchise des attaques, et par la rondeur de la sonorité qui ne cherche pas à imiter le pianoforte, mais nous transporte dans un univers éloigné de toute sentimentalité, de toute langueur romantique. La conduite du discours confère beaucoup de vie aux mouvements rapides et met en valeur avec patience la beauté introspective et dépouillée des mouvements lents. Le tout est très cohérent, et a beaucoup d''allure. Hélène Couvert nous donne un Haydn dont le classicisme est l''antithèse de tout académisme, et dont les constructions raffinées semblent faites pour chasser les passions tristes.
3 commentaires 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique