Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Haydn : Symphonies Nos 44, 45 & 49 - Apex
 
Agrandissez cette image
 

Haydn : Symphonies Nos 44, 45 & 49 - Apex

1 octobre 1990 | Format : MP3

EUR 7,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 7,49 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
6:26
30
2
4:40
30
3
8:12
30
4
3:38
30
5
5:10
30
6
7:18
30
7
3:25
30
8
8:03
30
9
7:48
30
10
6:50
30
11
4:42
30
12
3:19


Détails sur le produit

  • Performers: Ton Koopman & Amsterdam Baroque Orchestra
  • Conductors: Ton Koopman & Amsterdam Baroque Orchestra
  • Date de sortie d'origine : 24 mars 2003
  • Date de sortie: 1 octobre 1990
  • Label: Warner Classics International
  • Copyright: 2002 Warner Classics, Warner Music UK
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:09:31
  • Genres:
  • ASIN: B0025CKQE6
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 146.479 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mélomaniac 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS sur 13 février 2008
Format: CD Achat vérifié
Cet album enregistré à la Waalse Kerk d'Amsterdam en mai 1984 réunit trois célèbres symphonies de la période « Sturm und Drang » de Haydn, marquée par le contraste dramatique et l'expression d'un sentiment inquiet, traduits par le mode mineur.

La fine texture de l'orchestre néerlandais cisèle le moindre frémissement de ces affects à fleur de peau. On appréciera la subtilité des cordes, variant les coups d'archets comme seuls des instrumentistes aguerris au répertoire baroque peuvent le faire (l'Adagio des « Adieux » est admirable).

Ton Koopman anime ses musiciens amstellodamois avec vigueur mais en évitant salutairement ces excès de frénésie que se permettent hélas parfois certains interprètes baroqueux dans le classicisme austro-allemand, ce qui en menace l'équilibre des proportions et la noblesse des lignes.
Pas de risque ici : connaît-on des interprétations plus sensibles et dignes de la 49° Symphonie, recueillie dans la ferveur pascale ?

Quand on aura écrit que la prise de son est exemplaire de finesse et de transparence (évitant de solistiser le clavecin comme dans l'enregistrement de T. Pinnock), l'on pourra se demander si ces trois opus n'ont pas trouvé là leur version de référence parmi les approches à l'ancienne.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients


Rechercher des articles similaires par rubrique