Helena Noguerra

Top albums



Helena : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 129
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Helena Noguerra
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Ce devait être un petit crochet qui s’est transformé en grande boucle. Ces dernières saisons, Helena Noguerra a en effet été accaparée par le cinéma, sa présence toujours affriolante à l’écran étant de plus en plus demandée suite au succès colossal de L’Arnacoeur. Les tournages se sont bousculés – trois films seront encore à l’affiche au premier semestre 2013 -, et elle qui papillonnait depuis toujours entre chanson, théâtre et cinéma (sans parler du mannequinat ou de la télévision) s’est finalement posée le plus clair du temps sur les plateaux. Pourtant, même si son dernier album de chansons ... Lire la suite

Ce devait être un petit crochet qui s’est transformé en grande boucle. Ces dernières saisons, Helena Noguerra a en effet été accaparée par le cinéma, sa présence toujours affriolante à l’écran étant de plus en plus demandée suite au succès colossal de L’Arnacoeur. Les tournages se sont bousculés – trois films seront encore à l’affiche au premier semestre 2013 -, et elle qui papillonnait depuis toujours entre chanson, théâtre et cinéma (sans parler du mannequinat ou de la télévision) s’est finalement posée le plus clair du temps sur les plateaux. Pourtant, même si son dernier album de chansons originales, Né dans la nature, remonte à presque dix ans, Helena n’a jamais cessé de chanter. Elle a fait le tour du monde avec d’autres sirènes du groupe Nouvelle Vague, participé à la comédie musicale Imbécile d’Olivier Libaux, joué les Bonnie pétroleuse en duo avec un Clyde rock’n’roll (Federico Pellegrini) sous le nom Dillinger Girl & Baby Face Nelson, rendu hommage au grand Serge Rezvani (devenu Fraise Vanille sur ses lèvres mutines) et chanté avec un peu tout le monde, de Vincent Delerm à Jacno en passant par André Manoukian. Une dispersion au diapason de sa gourmandise jamais rassasiée, qui eut pour seul effet négatif de mettre un peu en retrait ses envies plus personnelles de revenir pour de bon à la chanson sous son propre étendard.

Cette biographie a été fournie par l'artiste ou son représentant.

Ce devait être un petit crochet qui s’est transformé en grande boucle. Ces dernières saisons, Helena Noguerra a en effet été accaparée par le cinéma, sa présence toujours affriolante à l’écran étant de plus en plus demandée suite au succès colossal de L’Arnacoeur. Les tournages se sont bousculés – trois films seront encore à l’affiche au premier semestre 2013 -, et elle qui papillonnait depuis toujours entre chanson, théâtre et cinéma (sans parler du mannequinat ou de la télévision) s’est finalement posée le plus clair du temps sur les plateaux. Pourtant, même si son dernier album de chansons originales, Né dans la nature, remonte à presque dix ans, Helena n’a jamais cessé de chanter. Elle a fait le tour du monde avec d’autres sirènes du groupe Nouvelle Vague, participé à la comédie musicale Imbécile d’Olivier Libaux, joué les Bonnie pétroleuse en duo avec un Clyde rock’n’roll (Federico Pellegrini) sous le nom Dillinger Girl & Baby Face Nelson, rendu hommage au grand Serge Rezvani (devenu Fraise Vanille sur ses lèvres mutines) et chanté avec un peu tout le monde, de Vincent Delerm à Jacno en passant par André Manoukian. Une dispersion au diapason de sa gourmandise jamais rassasiée, qui eut pour seul effet négatif de mettre un peu en retrait ses envies plus personnelles de revenir pour de bon à la chanson sous son propre étendard.

Cette biographie a été fournie par l'artiste ou son représentant.

Ce devait être un petit crochet qui s’est transformé en grande boucle. Ces dernières saisons, Helena Noguerra a en effet été accaparée par le cinéma, sa présence toujours affriolante à l’écran étant de plus en plus demandée suite au succès colossal de L’Arnacoeur. Les tournages se sont bousculés – trois films seront encore à l’affiche au premier semestre 2013 -, et elle qui papillonnait depuis toujours entre chanson, théâtre et cinéma (sans parler du mannequinat ou de la télévision) s’est finalement posée le plus clair du temps sur les plateaux. Pourtant, même si son dernier album de chansons originales, Né dans la nature, remonte à presque dix ans, Helena n’a jamais cessé de chanter. Elle a fait le tour du monde avec d’autres sirènes du groupe Nouvelle Vague, participé à la comédie musicale Imbécile d’Olivier Libaux, joué les Bonnie pétroleuse en duo avec un Clyde rock’n’roll (Federico Pellegrini) sous le nom Dillinger Girl & Baby Face Nelson, rendu hommage au grand Serge Rezvani (devenu Fraise Vanille sur ses lèvres mutines) et chanté avec un peu tout le monde, de Vincent Delerm à Jacno en passant par André Manoukian. Une dispersion au diapason de sa gourmandise jamais rassasiée, qui eut pour seul effet négatif de mettre un peu en retrait ses envies plus personnelles de revenir pour de bon à la chanson sous son propre étendard.

Cette biographie a été fournie par l'artiste ou son représentant.

Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page