undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo
Quantité :1
Heritage (Edition Limit&e... a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 11,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Heritage (Edition Limitée inclus DVD)
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Heritage (Edition Limitée inclus DVD) CD+DVD


Prix : EUR 21,87 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
CD, CD+DVD, 19 septembre 2011
EUR 21,87
EUR 12,82 EUR 9,93
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
26 neufs à partir de EUR 12,82 10 d'occasion à partir de EUR 9,93

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Opeth

Discographie

Image de l'album de Opeth

Photos

Image de Opeth

Biographie

Devenu avec les années le projet d'un seul homme plus qu'un véritable groupe à part entière, Opeth voit le jour à Stockholm en 1990.
Guitariste et chanteur, Mikael Akerfeldt se lance sérieusement dans le death metal avec son ami David Isberg après avoir effectué ses premières armes au sein d'Eruption, une aventure ... Plus de détails sur la Page Artiste Opeth

Visitez la Page Artiste Opeth
24 albums, 68 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Heritage (Edition Limitée inclus DVD) + Pale Communion + Damnation
Prix pour les trois: EUR 44,36

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (19 septembre 2011)
  • Nombre de disques: 2
  • Format : CD+DVD
  • Label: Roadrunner
  • ASIN : B005CM9DX6
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (29 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 37.668 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Heritage
2. The Devil's Orchard
3. I Feel The Dark
4. Slither
5. Nepenthe
6. Häxprocess
7. Famine
8. The Lines In My Hand
9. Folklore
10. Marrow Of The Earth
11. Pyre
12. 12 Face In The Snow

Descriptions du produit

Description du produit

1 Heritage
2 The Devil's Orchard
3 I Feel The Dark
4 Slither
5 Nepenthe
6 Häxprocess
7 Famine
8 The Lines In My Hand
9 Folklore
10 Marrow Of The Earth

EDITION COLLECTOR DIGIPAK LIMITEE A LA PRECOMMANDE
En supplément de l édition simple :
-2 Titres bonus
-Le DVD inclut 2 titres bonus, le making of de l album et un mix 5.1 de l album.

Critique

On vous avait prévenus. Le nouvel Opeth sera un album plus progressif et surtout moins death. Correction, le nouvel Opeth ne sera pas death du tout. Ça, c’est dit ! Mikael Åkerfeldt a suffisamment annoncé la chose au cours des mois qui ont précédé la sortie d’Heritage. Un premier single (« The Devil's Orchard ») balancé sur le web en guise d’indice, des interviews expliquant que le groupe passait à autre chose… à défaut d’adhérer à la démarche, les fans ne pouvaient en aucun cas crier à la trahison.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le père Mikael livre un album complet sans aucun grognement. Sorti en 2003, Damnation avait déjà plus ou moins annoncé la couleur. Considéré comme le second volet du duo qu’il formait avec Deliverance (2002), ce disque représentait le pendant calme et plus doux de la musique des Suédois, son petit côté folk et rêveur ayant fait des merveilles.

Huit ans plus tard, trois ans après l’excellent Watershed, Opeth livre un vrai album de rock progressif dont les racines sont profondément ancrées dans les seventies. Une évolution qui ne surprendra guère les plus fidèles ayant suivi de près la carrière du groupe. Contrairement à Damnation, Opeth n’a pas omis d’en remettre un coup côté double grosse caisse. Les guitares sont bien présentes. Le chant est plus posé mais la dynamique générale de l’album est pour autant loin de se tasser. Et c’est là la force du groupe : oser se passer d’une partie des éléments ayant forgé son identité sans pour autant perdre de son caractère. Car Opeth fait du Yes. Ou du Jethro Tull voire du Deep Purple.

S'il propose encore du nouveau à travers le titre « Famine » et son exotique intro de percussions, Heritage n’a pas oublié de livrer une bosse dose de metal à l’image de « Slither ». Reste l’incroyable travail de rythmique effectué par Axenrot et Mendez que l’on peut savourer dès que l’on passe la moitié de la chanson « Folklore ». Oui, Opeth a évolué. Mais il l’a fait en douceur et en ménageant ses fans. Un processus des plus naturels à nouveau chapeauté par Steven Wilson.

Une surprise qui n’en est pas vraiment une mais un réel plaisir à savourer toutes oreilles ouvertes. Après avoir sauvé le death metal, Opeth offre au savoureux rock progressif d’antan une cure de jouvence et un nouveau public.


Michaël Monnier - Copyright 2015 Music Story

Voir l'ensemble des Descriptions du produit

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

22 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile  Par BVelvet le 20 septembre 2011
Format: CD Achat vérifié
Lorsqu'on y réfléchi un peu, cet album là n'est pas à proprement parlé une surprise. Non, pas vraiment, parce que lorsqu'on connaît les goûts de MIKAEL AKERFELDT pour le rock psychédélique, le blues ou le jazz, on s'étonne même que cette évolution n'ait pas eu lieu plus tôt.
Heritage est un véritable challenge en revanche. Il bouscule, en effet, les traditions établies en ôtant de sa musique tout ce qui la rattachait au Metal dit extrême, et par là même, relance sa carrière. Chacun sera libre d'apprécier ou non cette nouvelle orientation, même si, objectivement, ce disque là est des plus réussis.
Déjà, il est doté d'un son magnifique mais ce n'est pas là l'unique satisfaction de ce nouvel album qui débute par une séquence de piano (Joué par JOAKIM SVALBERG, YNGWIE MALMSTEEN) avant que ne démarre The devil's orchard, très old school, accrocheur et au break surprenant. On reconnait bien la patte d'OPETH malgré le changement de cap.
L'album est volontiers joueur, subtil, expérimental, libre et il s'apprivoise sur la longueur. I feel the dark en est une bonne illustration je trouve, un titre aux effluves mélancoliques qui ne cesse de progresser pendant six minutes, jusqu'à devenir épique, avant un final acoustique. La classe !
La troupe de M.AKERFELDT rend hommage à des groupes assez anciens tout en prenant bien soin de se les approprier, de les moderniser.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
17 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par Barclau TOP 1000 COMMENTATEURS le 25 septembre 2011
Format: CD Achat vérifié
Un nouvel Opeth, pour un fan, c'est une attente tout en sécurité. J'écoute depuis 'Still Life' (les 3 albums d'avant était déjà excellents). Chaque nouvelle sortie a été une combinaison de surprise et d'émerveillement, du coup, je ne craint pas la déception de leur part. Pour une surprise on peut dire qu'Opeth avait un peu préparé le terrain du "soft" avec le magnifique "Damnation", qui sonnait un peu dans le sillage d'Anathema. Heritage est calme par opposition au côté death que le groupe affectionne d'habitude. Mais le rapprochement avec Damnation s'arrête là.
Heritage, un titre emblématique, nous envoie dans un univers très 70's, on y croisera les spectres de King Crimson par moment, de Jethro Tull (flûte oblige) etc etc j'vais pas faire une liste...Mais Opeth n'offre pas une collection d'influence. En fait ça reste du Opeth, on reconnaît entre mille leur style, leurs breaks (la batterie est incroyable, comme tout), leur sensibilité. En fait, cet album, c'est un peu comme un hommage à tout ceux qui les ont influencé, l'héritage de leurs anciens, mais c'est aussi un héritage qu'ils laissent à l'avenir, modernisant le vintage. Pas de nostalgie, de "c'était mieux avant", ils font du neuf avec du vieux pour résumer...Et le gros du boulot se fait dans l'interprétation et le son. Ah le son, pas de mastering abusif, des captations naturelles, et un matos magnifique (c'est le guitariste en moi qui parle). Collection de Strato, de Gibson, de modèles rares, toutes 70's. Pas étonnant qu'on croit parfois entendre Ritchie Blackmore, ou Robert Fripp.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par Dany VH TOP 1000 COMMENTATEURS le 9 octobre 2011
Format: CD
Je tiens à le préciser tout de suite, je découvre Opeth avec cet album, je ne suis pas en mesure d'établir de comparaison avec ce qu'ils ont fait avant. Je ne suis pas un fan absolu de death ou de black metal, mais plutôt de classic rock et de métal progressif.
C'est la curiosité qui m'a poussé à tendre une (deux) oreille(s) vers cet album.
Et bien m'en a pris, car voilà un excellent album, extremement intéressant à découvrir. C'est retour vers le futur, en effet en écoutant cet album on retrouve une multitude d'influences prises dans les 70's 80's (Uriah Heep, Black Sabbath, Deep Purple, Rainbow, Pink Floyd), du psychédélique au jazz, le tout avec une production extrêmement moderne bien ancrée dans les 2010's.
Cet album, avec de longues parties non chantées n'est jamais pénible à écouter, les changements de rythmes sont fréquents, les ambiances sont magnifiques.
Pas de titre par titre, simplement parce que rien n'est à jeter, tout est intéressant.
Indéniablement un des tous meilleurs disques de l'année.
Je ne regrette pas de m'être laissé influencé par les commentaires positifs de cet album et encourage vivement d'autres amateurs à faire de même. Pour ceux qui le craignent ou le souhaitent: pas de chant death sur ce CD.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par S. Jacques TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 15 octobre 2011
Format: CD Achat vérifié
Voici un groupe bien surprenant ! Après avoir produit nombre de disques de metal/prog/death d'excellente facture, sort en 2003 un Damnation plutôt tranquille et moelleux (voire mellotroneux !!) et en 2008 un Watershed magnifiquement éclectique et décoiffant. Mikael Akerfelt le leader maximo du groupe est très pote avec Steven Wilson le leader maximo de Porcupine Tree qui a récemment déclaré avoir fait le tour du genre Heavy Metal lequel genre se trouverait actuellement dans une impasse (trop de groupes qui font la même chose avec le même son....).... Déclaration qui laisse peut-être entrevoir une nouvelle orientation pour Porcupine Tree, sauf si SW va jusqu'au bout de son raisonnement et nous propose une recréation de ce style.... Un challenge ?!
Donc pour l'opus qui nous intéresse on a un parti-pris seventies assumé par les musiciens (même la pochette donne envie d'acquérir le disque au format 33 T et le style chevelu/moustachu/barbu des musiciens colle à l'époque de façon troublante !).objectif : un son « Hérité » du début des années 70. On peut dire que l'objectif est totalement atteint : jamais un groupe n'a sonné aussi « analogique » depuis ces années-là ! Un excellent travail de mixage sur tous les instruments de la part du duo MA/SW.
Bon la démarche n'est pas franchement nouvelle. Des groupes comme Anekdoten, The Flower Kings, The Tangent, Elbow et plus récemment Pain of Salvation sont habitués de sonorités vintage. Opeth a d'ailleurs souvent inclus du mellotron, du farfisa, du wurtlizer et du hammond dans ses tueries metal.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Edition spéciale CD + DVD ? 1 7 sept. 11
Voir toutes les discussions...  
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?