Heurs et malheurs du trou du cul : suivi de Poèmes satiri... et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 3,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 1 à 3 semaines.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Heurs et malheurs du trou du cul : Suivi de Poèmes satiriques et burlesques Poche – 13 octobre 2004


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 3,00
EUR 2,95 EUR 3,00

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Heurs et malheurs du trou du cul : Suivi de Poèmes satiriques et burlesques + L'art de péter. Essais théori-physique et méthodique... + Dico des injures oubliées : Foutrebleu ! Abatteur de quilles ! Marpaud ! Salisson !
Prix pour les trois: EUR 11,10

Certains de ces articles seront expédiés plus tôt que les autres.

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Le plus grand poète espagnol du Siècle d'or, Francisco de Quevedo (1580-1645), est un satiriste de génie. Homme de cour sous Philippe II, il multiplie les provocations et tourne en dérision les travers de ses contemporains. Tombé en disgrâce, il profite sans doute de l'exil qui lui est imposé pour écrire ces Heurs et malheurs du trou du cul (1622-1623) d'inspiration rabelaisienne, dans une langue inventive. Jamais publié de son vivant, ce texte blasphématoire et scatologique circulait longtemps sous le manteau sans nom d'auteur.


Détails sur le produit

  • Poche: 78 pages
  • Editeur : Mille et une nuits (13 octobre 2004)
  • Collection : La petite collection
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2842058607
  • ISBN-13: 978-2842058609
  • Dimensions du produit: 14,2 x 10,2 x 1,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 10.309 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.5 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoiles
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mélopée TOP 500 COMMENTATEURS sur 7 octobre 2011
Format: Poche
Qu'il est provocant ce livre ! Le titre est l'étendard du contenu, autant dire que Francisco de Quevedo, écrivain espagnol du XVIIe siècle, n'y est pas allé par quatre chemins : le trou de cul mérite pour lui tout un éloge. C'est un vibrant hommage qu'il fait à nos sombres derrières, toujours dissimulés et dont on préfère taire l'existence.

Quevedo veut au contraire souligner toute l'utilité d'un trou du cul : "Nous ajouterons en outre que le trou du cul est plus nécessaire que les yeux ; car sans yeux on peut vivre, mais sans trou au cul, ni mourir ni vivre".

Les propos tenus peuvent prêter à sourire mais c'est curieux d'écrire très sérieusement sur cette partie du corps qui est toujours refoulée et encore moins décrite. Alors c'est frais de voir avec l'œil d'un ancien, ce que notre infime intimité a de pouvoir et d'utilité. J'ai aimé le culot (sans mauvais jeu de mots) de cet auteur qui va à contre-courant des bien-pensants. Certains le rapprochent de Rabelais autant dire qu'il sait tenir la comparaison. Quant au reste de ce petit recueil, il fait part des grands malheurs que peut rencontrer un trou du cul (laissez-moi vous dire que je ne pouvais pas imaginer un tiers de tous les périls
d'un derrière, même bien caché). Puis, une enfilade de poèmes satiriques et burlesques nous laissent entrevoir un Quevedo amer et menant de bonne guerre des estocades à son ennemi de l'époque, Luis de Gongora. On se dit que notre auteur en a beaucoup sur le cœur et qu'il a trouvé une bien belle manière de défier les bonnes consciences.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par J-pierre Le Bourhis sur 30 mars 2010
Format: Poche
Il faut s'accrocher ,en effet, et surtout chercher ce que cache ce texte très satirique, parce que ,passé le côté scatologique du propos,ce court livret est réellement subversif! A ne pas mettre entre toutes les mains!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par TORNADE COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS sur 6 février 2014
Format: Poche Achat vérifié
Et il l'a fait !
Francisco de Quevedo nous offre une réflexion tout à fait personnelle du trou du cul.
C'est une analyse provocante et hilarante dans laquelle il liste ce qu'il appelle les heurs et malheurs de cet appendice délicat et bien caché qu'il personnalise à souhait. Bonheurs et les malheurs sont à peu près équivalents en quantité, même si les malheurs me semblent être mis davantage en évidence.

C'est osé, amusant, recherché, parfois très fin, parfois très grossier, mais surtout ça détend et dédramatise bien des choses.
Je sais que certains seront choqués, mais moi j'ai bien ri et je recommande tout à fait ce petit fascicule.
Certains poèmes satiriques et burlesques valent leur pesant d'or.
Je ne résiste pas à l'envie de vous en recopier un extrait :

"La voix du trou du cul, que l'on nomme pet
(rossignol des invertis), retenue,
nuit à la plus éclatante santé
et même Frère Jean en a peur.

Mais prononcée d'une lèvre âpre,
et envoyée avec puissante sonorité,
elle promet vie espiègle et souriante,
et s'il est silencieux, sale et dégoûtante.

Je chie sur le blason des monarques,
qui se targuent, entourés de soudards,
de concéder la vie et commander les Parques ;

car au tribunal de ses caleçons,
rien qu'en relâchant et comprimant les coffres,
tout cul y parvient en deux pets féroces.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par PV sur 18 avril 2013
Format: Poche Achat vérifié
seul le titre est attractif, le reste on savait déjà... on sourit, je ne suis pas allé jusqu'au bout, j'adore le titre
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?