EUR 7,65
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 10 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Hideout a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Hideout Broché – 27 octobre 2011

4.2 étoiles sur 5 13 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 7,65
EUR 7,65 EUR 14,31

Boutique Manga Boutique Manga


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Hideout
  • +
  • Reset
  • +
  • Duds Hunt
Prix total: EUR 22,95
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

Chronique 1


Révélé en France pour les dessins de la série Rainbow (en cours de parution chez Kazé Manga), Masasumi Kakizaki a vite su faire parler de lui, grâce à un coup de crayon dense et immersif. Cette fois-ci, l'auteur revient aux éditions Ki-oon, sur une oeuvre où il est dessinateur et scénariste, un one-shot où il s'essaie à l'épouvante, la couverture, du plus bel effet, ne laissant d'ailleurs pas le moindre doute à ce sujet. Tout comme les premières pages, en couleurs, qui mettent directement dans l'ambiance tout en intrigant fortement quant au contenu, de par les premières phrases prononcées par le héros. Le doute n'est déjà plus permis: vous ne ressortirez pas indemnes de Hideout, pour peu que vous en ressortiez.

Tout commence pourtant comme pour n'importe quel couple: pour retrouver l'inspiration ou essayer de recoller les morceaux avec son épouse Miki, Seiichi Kirishima, écrivain, part avec elle en vacances sur une île. La plage s'offre à eux, de même que les coins les plus reculés de l'île, dont une forêt riche de légendes macabres. Tout pour passer des vacances excitantes, mais Seiichi n'est pas là pour ça. C'est décidé, ce soir, il tuera sa femme.
Au coeur de la forêt, une course-poursuite commence entre le chasseur et sa proie, les deux se retrouvant bientôt dans une grotte pour le moins étrange, où les apparitions se succèdent. Et alors qu'il pense avoir enfin assassiné son épouse, Seiichi commence à peine à entrevoir les ténèbres dans lesquelles il vient de plonger...

Comme déjà dit, Hideout nous met dans l'ambiance dès la première page. D'emblée, on devine que Seiichi ne sera pas un personnage principal banal, et que la noirceur de son objectif n'a d'égale que la noirceur de l'enfer qui l'attend, au plus profond de cette forêt où un autre chasseur guette lui aussi sa proie....
Fort d'une narration qui sait amener habilement les éléments angoissants, Kakizaki nous propose une histoire tout ce qu'il y a de plus classique, un récit de chasse à l'homme à plusieurs niveaux, qui finit par se transformer en huis-clos oppressant et crade, tout en développant le portrait psychologique d'un homme en pleine déchéance. La principale force du scénario sera d'ailleurs là, car la vérité, implacable, nous enseignera que le plus monstrueux n'est pas forcément celui que l'on croit...

Histoire assez classique oui, et pourtant, rarement (jamais ?) un manga d'épouvante n'a si bien rempli sa fonction. D'un bout à l'autre, de la première page jusqu'à une conclusion qui fait froid dans le dos, Kakizaki ne relâche jamais l'ambiance éprouvante qu'il a instaurée, cela grâce à un travail narratif et visuel de haute volée.

Pour l'immersion, on n'aurait pu rêver mieux que cette histoire racontée de manière autobiographique par le héros lui-même. Au fil de ses écrits parsemant l'oeuvre, ce héros nous invite pour une véritable plongée dans ses pensées, tout en dévoilant le fil des événements ayant amené sa soif d'abattre son épouse. Car oui, avant d'en arriver là, Seiichi avait tout pour être heureux: un emploi, une belle maison, un fils adorable... Mais qu'un seul de ces éléments s'envole, et tout s'effondre. Cela, Masasumi Kakizaki nous le fait découvrir en entrecoupant son sombre et horrifique récit de courts flashbacks venant apporter à chaque fois un nouvel élément de la déchéance de Seiichi, pour un résultat du plus bel effet, le récit variant entre présent et passé sans y perdre en rythme, venant expliquer spontanément les tenants et aboutissants de la psychologie de ce héros plus torturé qu'on n'aurait pu le croire.

Etouffant, angoissant, Hideout, en plus d'une narration de haute volée, jouit également d'une véritable virtuosité graphique. On s'en doutait, le trait de Kakizaki pouvait très bien coller à un récit d'épouvante... mais à ce point !
En effet, d'un bout à l'autre, l'oeuvre profite d'un coup de crayon maîtrisé. Découpage et mise en scène sont le fruit d'un travail élaboré et susceptible de nous faire sursauter à tout moment, tant l'auteur se fait une joie de nous offrir des petits détails appuyant sans cesse l'atmosphère malsaine et crade, ou de proposer des pleines pages ou double-pages d'une grande densité, à glacer le sang, celles-ci débarquant souvent quand on s'y attend le moins. Et de manière constante, difficile de rester insensible au souci du détail de l'auteur, qui ne laisse pas une case blanche, propose toujours en arrière-plan des fonds très travaillés, griffonnés et noircis dans un souci de réalisme pour un rendu du plus bel effet. Au coeur de cela, vient tout juste contraster la clarté de la majorité des pages de flashbacks, des souvenirs plus heureux, pour un résultat saisissant ne faisant qu'accentuer encore plus la chute psychologique et la noirceur de l'âme de Seiichi qui se dessinent de plus en plus.
Du côté du dessin des personnages, c'est tout bonnement parfait. Les expressions de Seiichi et, quand il le faut, de Miki ont de quoi mettre mal à l'aise, la noirceur de leurs sentiments ressortant parfaitement. Mais l'auteur atteint des sommets dans la représentation des êtres prenant en chasse le couple. Bouche édentée, détails crades sur la peau, et, surtout, yeux exhorbités: le résultat obtenu est saisissant et propice aux sueurs froides. Ces personnages en apparence inhumains, et qui, comme dit plus haut, ne sont finalement peut-être pas les moins humains, sont un véritable tour de force de l'auteur, surtout quand il les fait apparaître soudainement, et d'autant plus que finalement rien n'est clairement dit à leur sujet. Angoissant, vous dit-on.

Définitivement, il paraît difficile de rester indifférent à ce Hideout, et cela de l'ouverture du récit jusqu'à une conclusion nuançant l'ensemble, tant aucun personnage n'apparaît tout blanc ou tout noir et a plus ou moins de bonnes raisons d'agir tel qu'il le fait, même si cela fait ressortir toute la noirceur qui peut animer un humain repoussé dans ses derniers retranchements.

Mené tambour battant, éprouvant, totalement immersif, développant habilement la psyché de son personnage principal, Hideout est un petit bijou d'épouvante pure, qui vous tiendra en haleine d'un bout à l'autre et confirme la virtuosité de son auteur, que l'on espère désormais vivement retrouver à l'avenir.

Comme si cela ne suffisait pas, les éditions Ki-oon se sont surpassées pour nous offrir une édition de haute volée. La couverture légèrement granuleuse renferme un travail jouissant d'une qualité d'impression excellente et d'une traduction ne trahissant jamais l'ambiance de l'oeuvre. Avec en prime huit pages en couleur, que demander de plus ?


19/20


Koiwai




Chronique 2


Sur une île servant de club de vacances, un couple en crise essaie tant bien que mal de recoller les morceaux. Mais pour Seiichi Kirishima, le mari, ce voyage a une toute autre motivation. Ce soir, il tuera son épouse, et cachera son corps parmi les nombreux cadavres de soldats tombés lors de la dernière guerre et n'ayant pour sépulture que l'épaisse jungle environnante. Mais les choses ne se passent pas comme prévu, et Miki, son épouse, parvient à s'échapper dans une grotte mystérieuse, habitée par d'étranges individus...

One-shot évènementiel pour l'éditeur Ki-oon en cette fin d'année 2011, Hideout est un titre de Masasumi Kakizaki, que nous connaissons déjà comme dessinateur pour la série Rainbow chez Kazé Manga. Cependant, c'est ici la première fois que nous le voyons s'illustrer également en tant que scénariste. Comme le laisse présupposer la couverture , l'auteur a pour ambition de nous entraîner vers une histoire particulièrement horrifique et perturbante. Suivons-le donc dans les méandres de cette île terrifiante, quitte à ne pas en ressortir entier...

L'idée majeure du récit est de mettre en scène son héros en tant que victime, et ce, dès les premières pages couleurs où on le découvre nu, attaché et mutilé, alors qu'il est lui-même un assassin de la pire espèce. Seiichi a en effet prémédité le meurtre de sa femme depuis bien longtemps, et présente rapidement un visage des plus menaçants. Ainsi, l'île paradisiaque, qui constitue pour lui le meilleur endroit pour passer à l'acte, se transforme peu à peu en purgatoire où il sera confronté à sa propre monstruosité, personnifiée par un ermite psychopathe qui capture, mutile et tue des touristes un peu trop curieux. A dément, dément et demi, et la cruauté de ce redoutable Némésis sans une once de pitié emporte Seiichi dans une spirale de haine et de violence, au point que le lecteur puisse en frissonner pour lui.

Afin de contrebalancer cette atmosphère suintant de douleur et de sang, l'auteur offre de quoi s'attacher au protagoniste au travers de nombreuses respirations vers le passé. On y découvre la vie de Seiichi l'écrivain, en partant des instants joyeux de sa vie de couple pour suivre sa longue descente aux enfers. Son quotidien est érodé peu à peu par les réalités matérialistes accablantes, jusqu'à un tragique évènement finissant par briser sa vie de couple définitivement. Hélas, certaines exagérations mettent à mal notre empathie, notamment le caractère implacable de Miki, véritable garce vénale qui ne fait qu'enfoncer le héros sans jamais lui tendre la main, sans oublier les ultimes péripéties en contradiction avec la logique du héros. De même, l'auteur a délibérément délaissé le passif des autres personnages, en particulier le "monstre" de la caverne, afin de les déshumaniser au maximum. Un choix qui ne... (Critique de www.manga-news.com)

Biographie de l'auteur

Masasumi Kakizaki est un jeune mangaka qui a déjà marqué les esprits grâce à son style graphique original et talentueux. Il a commencé avec "X-gene", un mélange de science-fiction et d'horreur sous le scénario de Kentaro Fumizuki.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Médias liés

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Une oeuvre courte mais dynamique, avec une bonne dose d'horreur et une intrigue intéressante sans pathos mais avec le souci de bien montrer l'évolution du personnage principal. Que faut-il éprouver à son sujet ? S'il est possible de comprendre ses choix il n'y a pas forcément de sympathie à son égard... ni vis-à-vis de la plupart des personnages de cette histoire. Au fond qui est le "vrai" monstre dans cette histoire ?

Âmes sensibles s'abstenir !

5 étoiles non pas parce que tout est parfait (une telle oeuvre n'existe pas) mais parce qu'un tel concentré en un tome ne court pas forcément les rues, d'où la volonté de "marquer le coup".
Remarque sur ce commentaire 9 sur 9 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par lerogerdu37 TOP 1000 COMMENTATEURS le 4 décembre 2011
Format: Broché Achat vérifié
Un titre un peu dérangeant, le héros, ou du moins protagoniste principale n'est vraiment pas un enfant de coeur, mais cette oeuvre est vraiment indispensable.

Trop méconnu, elle n'en est pas moins une petite pépite que nous réserve de temps en temps le monde du manga. Les pages sont dans un papier très épais par rapport a la normal, et la couverture mate et texturé donne a ce One Shot des allures de livre classique.

Je ne vous détaillerais pas l'histoire (elle est suffisamment courte déjà, je ne voudrai pas vous gâcher le plaisir ^^) mais sachez que c'est un bouquin a mettre dans une bibliothèque, pour peut qu'on aime le genre horreur épouvante.
Remarque sur ce commentaire 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Ce manga est tout simplement exceptionnel!!!!Noir, au suspense total....les dessins sont précis, parfaitement élaborés...il vous envoute....je ne connaissais pas l'auteur et je l'ai acheté pour l'anniversaire d'un ami...tous les convives l'ont lu dans le Week-end et ont adoré!!!!
Remarque sur ce commentaire 4 sur 4 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Bruce Tringale TOP 500 COMMENTATEURS le 28 octobre 2012
Format: Broché
Après la mort accidentelle de leur petit garçon , un couple tente de recoller les morceaux en voyage . Mais rien ne sa passe comme prévu . Et surtout les apparences sont trompeuses car notre héros est un fieffé psychopathe qui , un soir de pluie va tenter de tuer sa femme . Tout à leur jeu de massacre , ils se perdent alors dans une grotte ou une créature assassine et torture ses occupants .

Magnifiquement dessiné ,style ultra détaillé profondément malsain Hideout adopte une narration ultra-violente où le lecteur ne sait plus à quel personnage se raccrocher . Ponctué d'effets miroirs ( la créature a comme point commun avec le héros d'avoir échouer à fonder une famille ) , de coups de théâtre ( chaque personnage échoue pour mieux triompher ensuite ) et de flashback à la LOST où l'on découvre l'histoire des personnages , Hideout propose une lecture "divertissante" à défaut de profondeur .

Mais pour l'originalité , on repassera car le scénario lorgne quand même beaucoup sur le terrifiant The Descent . Et un peu aussi sur CREEP. Et les motivations des personnages sont très sommaires : l'épouse est une garce , notre héros , un frustré . Et sa profession d'écrivain est très peu crédible . Celui ci aurait été plombier , que le récit n'aurait pas beaucoup changé .
Lire la suite ›
3 commentaires 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Ce one-shot est tout simplement superbe!
Un scénario digne des plus grandes oeuvres d'épouvante, un dessin fin et beau, un personnage principal attachant malgré tout.

Je le conseille à tous les fans d'épouvante, vous ne serez pas déçus ;)
Remarque sur ce commentaire 6 sur 7 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Mélange d'horreur et de thriller, Hideout est très bon, mais plutôt destiné aux personnes désirant un certain frisson.

L’histoire, comme les dessins évoluent au fil du tome , afin de faire monter le malaise, la tension. La survie, la rébellion contre le système et les pression sont abordés au cours de cette histoire peu commune. Le tome, en version one shot est complet, les zones d'ombre sont toute levées, et le final est plutôt surprenant.

Les dessins servent excellemment bien l’histoire, sombres, très détaillés, font parfois ressortir une vraie puissance dans certaines scènes. cet auteur est véritablement très bon.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Attention, il s'agit là d'un vrai livre d'horreur. Un mélange en un drame à la Stephen King et une sauvagerie à la "Wrong Turn", "Colline à des Yeux". A ne pas mettre entre toutes les mains. J'adore l'horreur, pas le glauque.. Je mets 3 pour les dessins et l'histoire, pas plus car pas fun du tout.

Ne pas confondre du délire à la Evil Dead comme dans Berserk et cette ambiance là.

Pour de l'horreur plus light, plus "suspense/thriller", je recommande L'Ile d'Hozuki.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?