undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles1
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 janvier 2009
Je ne connaissais ce film que par un article parut dans feu "Fantastyka".
Aussi ma curiosité cinéphile me titillait et j'acquis le film dès que l'occasion se présenta.

Visiblement aujourd'hui introuvable (sur aucun site et aucun magasin ne semble pouvoir le commander), ce film se divise très visiblement en deux parties.
La première, très convenue, raconte une histoire d'infidélité, de complots et de meurtres plus crapuleux les uns des autres. On y perçoit un film presque ordinaire et qui, bien que les images soient belles, ne nous captent pas complètement. On attend avec une certaine hâte l'aspect fantastique du film.
Et dès l'entrée en action des fantômes, nous entrons nous même dans...comment dire...une sorte de chef-d'oeuvre du cauchemar. Une authentique merveille dans le genre épouvante. Les scènes sont franchement sanglantes, et les apparitions absolument stupéfiantes des fantômes n'ont que peu d'égales dans l'histoire du cinéma (je pense juste au "gardien des esprits" de Sam Sheppard, voir ma critique sur l'oeuvre).
La brume devient un allié inquiétant des spectres et nous voyons les deux criminels (que nous ne pouvons plaindre) qui se débattent désespérément contre un tourbillon de terreur jusqu'à sombrer dans la folie.
Montre en main, c'est plus de trente minutes (sur une 1h16 de film, c'est pas si mal) de film d'horreur digne des plus grand. Les images sont frappantes, choquantes pourrait on dire : les corps cloués à une porte surgissant d'un lac bouillonnant de sang, le visage horriblement tuméfié de l'épouse, les pleurs du nouveau né dans les bras de sa mère, les visions d'outre tombe, les spectres qui se collent au plafond...
Théâtrale à souhait, ce film unique en son genre et un pur délire de terreur d'une remarquable intensité qu'il faut vraiment avoir vu au moins une fois.
Le réalisateur Nobuo Nakagawa ne restera peut-être dans les annales du cinéma que grâce à un seul film : "Histoire de fantômes japonais".
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus