ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 15,57
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Histoire de l'écriture typographique : Le XIXe siècle français [Relié]

Jacques André , Christian Laucou
4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
Prix : EUR 44,50 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Habituellement expédié sous 2 à 3 semaines.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 15,57
Vendez Histoire de l'écriture typographique : Le XIXe siècle français contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 15,57, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Description de l'ouvrage

9 octobre 2013 Histoire de l'écriture typographique
Histoire de l'écriture typographique - Le XIXe siècle français vient compléter les trois tomes précédents de la collection créée par Yves Perrousseaux. Dans le même esprit, cet ouvrage raconte l'histoire des « caractères d'imprimerie », de leurs usages et de leur implication cachée dans la culture occidentale. La typographie du XIXe siècle a subi de plein fouet les effets de toutes les révolutions de cette période tourmentée mais, surtout, ceux de la « révolution industrielle ». Moins du fait des retombées techniques incontestables que par les nouveaux besoins et les nécessités qui émergent : besoin de publicités, donc d'affiches et donc de nouveaux caractères, grands et attractifs ; besoin de livres moins chers et en plus grand nombre, donc développement de la stéréotypie et des recherches sur les machines à composer ou sur les caractères de très petite taille ; nécessité de rapprocher les petits ateliers de gravure ou de fonderie ; besoin de création, de modernisme, voire de fantaisie, en réaction à la rigueur classique. Le XIXe siècle typographique est ainsi marqué par le foisonnement et l'excès, par des oppositions d'austérité et d'extravagance, par la cohabitation de livres romantiques et de livres industriels, la naissance de nouvelles uvres d'art que sont les spécimens de fonderie et de nouveaux codes d'usage de la typographie. Plus que jamais, durant ce siècle, la typographie devient un art. Pour montrer toute la richesse de cette période, les auteurs ont choisi d'en raconter les aventures successives : les Anglais avec l'invention des caractères gras, des égyptiennes et des sans-sérifs ; la fonderie Gillé, qui devient celle de Balzac puis de De Berny et qui rejoindra, à l'aube du XXe siècle, celle des Peignot ; la saga des Didot, de la rigueur de Firmin à l'extravagance de Jules ; l'Imprimerie royale, puis impériale ou nationale, ses caractères orientaux et ceux de labeur, qui perdureront tant qu'il y aura du plomb ; Louis Perrin, qui réinvente les elzévirs ; les grandes fonderies françaises, qui rivalisent d'invention et de copies, et, enfin, les évolutions techniques de tout le siècle. Et comme dans les tomes précédents, des « pauses », moins chronologiques, élargissent ou complètent le champ purement typographique : la gravure sur bois, les casses d'imprimerie, les caractères gras, les manuels de typographie, les caractères de fantaisie et les lettres dessinées. Un ouvrage de culture générale dont la richesse iconographique (plus de quatre cents illustrations) et la somme d'informations s'adressent aussi bien à un large public qu'aux spécialistes ou aux professionnels de la typographie ou de l'édition.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Histoire de l'écriture typographique : Le XIXe siècle français + Histoire de l'écriture typographique : Le XVIIIe siècle Tome 2/2 + Histoire de l'écriture typographique tome 2 : Le XVIIIe siècle
Prix pour les trois: EUR 134,50

Certains de ces articles seront expédiés plus tôt que les autres.

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction de Jacques André & Christian Laucou

L'histoire de l'écriture typographique, racontée par Yves Perrousseaux s'est arrêtée, à cause du décès de son auteur, aux années 1800.

Le présent ouvrage prolonge d'un siècle la narration de cette épopée. Le XIXe siècle, coincé entre le XVIIIe classique et le XXe moderne, n'est pas un siècle de transition. C'est un siècle de recherche typographique permanente, avec une dualité stabilité et excès. Excès avec une typographie des extrêmes : les caractères deviennent énormes avec les grandes lettres d'affiche ou microscopiques avec les demi-nompareilles (un corps 2 ½) de Henri Didot, gras (voire hyper-gras comme les normandes) ou très étroits, purs dans leurs tracé comme les didones ou exubérants comme les toscanes, etc. Stabilité avec une typographie «de qualité» avec la recherche continuelle des Didot ou de l'Imprimerie nationale pour la perfection de leurs caractères. Au point que cette rigueur finit par lasser et que l'on assiste, vers 1850, à un renouveau des caractères anciens, dénommés désormais elzévirs, avec toujours la même recherche de qualité !

Les mots du titre sont importants :

- histoire : nous avons essayé de montrer le déroulement des idées et des réalisations typographiques dans le contexte de ce XIXe siècle très chargé politico-socio-économiquement. Nous nous sommes efforcés de nous baser non sur des on-dit pas toujours fiables (par exemple, «on trouve dans le spécimen de Pierre Didot de 1819 le gras Vibert»), mais sur des écrits dûment attestés et vérifiés (ce «gras Vibert» n'est pas du tout présent dans ce spécimen !). Toutefois, il n'était pas possible d'accéder à tous les documents originaux (parfois en exemplaires uniques dans telle ou telle bibliothèque - nous faisons alors confiance à la littérature secondaire !) ni de donner systématiquement toutes les références complètes comme nous l'aurions fait dans un ouvrage de recherche plus «académique», même si nous donnons souvent, par des renvois du type [25] aux sources bibliographiques de notre argumentation. Notre travail a été grandement facilité par internet qui est aujourd'hui une source incomparable de documents anciens (même si le «bruit» y est très chronophage) et nous remercions les diverses bibliothèques qui y déposent la numérisation d'ouvrages anciens.

- écriture typographique : le mot typographie cache beaucoup d'interprétations ; nous devons donc préciser que nous nous limitons ici aux «types» (caractères en plomb), leur fabrication et leur usage. Nous ne nous intéresserons que peu aux aspects plus «graphiques» comme les mises en page ou les illustrations et pratiquement pas aux côtés «bibliologie». La bibliographie finale du présent ouvrage (p. 376) donnera quelques pistes de lectures. Le XIXe siècle est très riche en utilisation de «lettres» (affiches, couvertures, lettrines...), mais très souvent elles ne relèvent pas de la «typographie» (de l'emploi de types préfabriqués) mais du dessin manuel multiplié par des techniques alors nouvelles, telles que la lithographie notamment. Nous en ferons toutefois l'objet d'une pause (p. 352).

- XIXe siècle : les limites de siècles n'ont aucune raison de correspondre exactement aux changements, qu'il s'agisse d'histoire ou de techniques. L'histoire de l'écriture typographique - le XVIIIe siècle a naturellement empiété sur le XIXe siècle, par exemple pour terminer l'histoire de Bodoni : nous n'en reparlerons donc plus ici. Réciproquement, certains phénomènes qui n'apparaissaient que comme marginaux au XVIIIe siècle (par exemple les premiers caractères gras en Angleterre) ont vu leur importance s'éclater au siècle suivant. Ils ont donc été «ignorés» du XVIIIe siècle mais ici nous remonterons le temps en deçà de 1800 pour en reprendre l'évolution complète. De même, certains phénomènes (comme les premiers caractères de Grasset) apparaissent dès la fin du XIXe siècle, mais nous laisserons les auteurs d'un XXe siècle en parler de façon plus naturelle avec les autres créations «An nouveaux». Il devrait en être de même des Linotypes et autres Monotypes qui n'apparaissent vraiment en France qu'au début du XXe siècle mais, comme il s'agit du point d'orgue d'une recherche implicite depuis le début du XIXe siècle, nous serons bien sûr amenés à en parler !

Biographie de l'auteur

Jacques André s'est intéressé très tôt à la typographie numérique et à la gestion des documents numériques. Il a dirigé le projet européen Didot d'enseignement de la typographie numérique, animé de nombreux colloques internationaux et collaboré à diverses revues de recherche. Cette vision informatique de la typographie l'a conduit vers l'histoire de la typographie traditionnelle dont il est aujourd'hui l'un des spécialistes français. Christian Laucou est éditeur artisanal et typographe au plomb. Ancien élève et ancien professeur de l'école Estienne, il étudie l'histoire des techniques d'impression depuis plus de trente ans.

Détails sur le produit

  • Relié: 384 pages
  • Editeur : Atelier Perrousseaux (9 octobre 2013)
  • Collection : Histoire de l'écriture typographique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2911220846
  • ISBN-13: 978-2911220845
  • Dimensions du produit: 29 x 21,6 x 3,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 198.075 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Table des matières | Extrait | Index
Rechercher dans ce livre:

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.5 étoiles sur 5
4.5 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
5.0 étoiles sur 5 Superbe suite 3 février 2014
Par Ochazuke
Format:Relié
Enfin la suite tant attendue de la collection !
Les typos nous semblent plus proches. L'iconographie est excellente et rare, et on pourrait rapprocher le prix mais la pagination est conséquente.
Plus qu'une seule chose à dire : A quand le volume sur le XXe siècle et sa richesse hallucinante ?
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4.0 étoiles sur 5 Pour les fans de l'histoire de la typo ! 12 décembre 2013
Par albertino
Format:Relié|Achat vérifié
Très beau livre, à offrir pour une personne qui travaille dans l'impression et qui aime tout ce qui se rapporte à la typographie et à son histoire.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?