Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Histoire du structuralisme, tome 1 : Le champ du signe, 1945-1966 Poche – 1 mai 1995


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 25,00 EUR 25,00

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés




Détails sur le produit

  • Poche: 472 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (1 mai 1995)
  • Collection : Biblio Essais
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253942111
  • ISBN-13: 978-2253942115
  • Dimensions du produit: 17,8 x 2,1 x 11 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 394.889 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Dr. Glockenspiel le 17 mai 2004
Format: Poche
Une histoire de l'analyse structurale n'aurait probablement pas fourni suffisamment de matière pour deux tomes complets (sans vouloir réduire la valeur des travaux des successeurs légitimes de Lévi-Strauss comme Françoise Héritier et Philippe Descolas). Mais quoi qu'il en soit, la démarche de Dosse est légitime : ce sont bel et bien les espérances erronées nourries par le isme qui ont porté la méthode structurale à son apogée, qui l'ont armé et conduite à déclasser ou à prendre peu à peu la place de l'existentialisme, de la phénoménologie, du marxisme, de l'hégélianisme de gauche ou de droite qui prévalaient jusqu'alors en sciences sociales. Ce sont effectivement, pour une part non négligeable bien qu'impossible à mesurer avec exactitude, les faux espoirs fondés sur cette méthode - autrement austère, repoussante, glaciale et d'une certaine façon inhumaine - qui ont porté et élevé cette dernière à la dignité et à la renommée qu'elle a acquise en Europe (du moins en France) et, dans une moindre mesure, outremer (États-Unis).
Le travail déployé par Dosse - avec en particulier nombre d'entretiens personnels réalisés avec des anthropologues, linguistes et philosophes importants (dont Claude Hagège, Maurice Godelier, Philippe Descolas...) - nourri parfaitement les prétentions de l'ouvrage : permettre de décoder les arcanes de la pensée contemporaine sur la société et l'humain par la reconstitution d'une (la dernière?) épopée intellectuelle qui a marqué, bon gré mal gré, l'histoire de l'Occident.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Max Weber le 18 juin 2005
Format: Poche
Attention, chef-d'oeuvre ! En deux tomes monumentaux, François Dosse nous fait découvrir l'histoire d'un mouvement de pensée marqué par toutes les grandes figures intellectuelles de la seconde moitié du XXème siècle - Foucault, Barthes, Derrida, Lacan et Lévi-Strauss pour ne citer qu'eux.
Le structuralisme dont il est question ici ne se réduit donc pas à la tentative anthropologique d'un Lévi-Strauss inspiré par la linguistique de Jackobson, même si cette tentative semble bien en constituer le fondement. Il faut l'entendre comme une vaste entreprise de légitimation des sciences humaines qui eut pour principale conséquence de révolutionner l'enseignement de ces dernières, permettant ainsi aux intellectuels de faire un moment la nique aux ingénieurs triomphants. Le structuralisme a été décliné de bien des manières dans biens des domaines, et en particulier le marxisme. Sur ce point, Dosse raconte clairement la manière dont la jonction a pu être établie entre une entreprise aux visées somme toute très universitaires et des ambitions politiques, et quelles en furent les considérables implications. Point d'orgue de l'oeuvre me semble-t-il, la partie du second tome consacrée à Mai 68 qui permet de comprendre qu'on a rien compris à cette crise si on n'a pas saisi le rôle que le structuralisme, un moment éclipsé, a pu jouer dans l'après de ce que l'imagerie populaire continue à tort de faire passer pour les prémisses d'une révolution prolétarienne.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Miguel Gasteasoro le 18 décembre 2001
Format: Poche
Ce livre est dynamique, lucide et exemplaire pour nous donner une idée générale sur le devenir du structuralisme, sa méthode pluriforme et les nombreux auteurs qui y participent.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?