undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles16
4,0 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:3,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 11 avril 2008
Bien sûr, l'ensemble des nouvelles font partie des classiques qi'il faut connaître et pour un avis plus complet, vous pouvez regarder les critiques précédentes des internautes. Je voudrais juste vous informer du contenu de ce livre car Amazon ne le précise pas, ce qui est bien dommage pour un libraire.
Donc vous trouverez dans l'ordre : Double assassinat dans la rue Morgue - La lettre volée - Le scarabée d'or - Le canard au ballon - Avaenture sans pareille d'un certain Hans Pfaall - Manuscrit trouvé dans une bouteille - Une descente dans le Maelstrom - La vérité sur le cas de M. Valdemar - Révélation magnétique - Les souvenirs de M. A. Bedloe - Morella - Ligeia - Metzengerstein
D'autres nouvelles très connues se trouvent dans "Nouvelles histoires extraordinaires" et dans "Histoires grotesques et sérieuses". Allez les consulter, vous trouverez aussi le contenu des nouvelles de ces 2 livres
0Commentaire|37 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 septembre 2001
Ce recueil de nouvelles traduit par Baudelaire est une merveille d'écriture, du grand art tant sur le font que sur la forme. Les histoires zigzaguent entre fantastique, épouvante et enquete, toujours chevillées d'un suspens constant. Vous ne regarderez plus votre chat du même oeil.
0Commentaire|22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 décembre 2005
j'ai trouvé ce recueil de nouvelles absolument époustouflant et cela pour plusieurs raisons:
-tout d'abord la traduction de baudelaire des romans de poe sont pour moi un chef-d'oeuvre.
-les nouvelles zigzaguent entre le rationnel et l'irrationnel et poe, a travers ses nouvelles, veut chaque fois nous faire passer un message.
ce roman est d'une magnificence ineffable car pour écrire certaines nouvelles ( double assassinat dans la rue morgue notamment...), il fait preuve d'un génie et d'une logique à toute épreuve.
je recommande vivement ce roman ainsi que les suivant à savoir : -nouvelles histoires extraordinaires
-histoires grotesques et sérieuses
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 décembre 2011
S'attaquer à un classique de la littérature peut toujours sembler incongru ou prétentieux, c'est pourquoi je vais m'efforcer d'expliquer clairement pourquoi ce classique m'a tant déçu. Les "Histoires extraordinaires" de Poe, réunies en volume et traduites par Baudelaire, constituent la révélation des conceptions esthétiques, en matière littéraire, de leur auteur. Nous avons donc treize histoires, qui ressortissent tantôt au conte fantastique, tantôt au roman policier, etc. Et si le style de Poe, tel qu'il nous est présenté à travers sa traduction, semble sobre et précis, le problème réside pour moi dans le projet littéraire.
On a souvent l'impression que les différentes nouvelles ne sont, pour Poe, qu'un prétexte à l'exposition de théories scientifiques ou psychologiques, et que la littérature se trouve pour ainsi dire en retrait. Je laisse de côté "Le canard au ballon" qui est un canular journalistique (mais qui décrit par le menu la fabrication et le fonctionnement d'un ballon), pour me concentrer sur les autres nouvelles constituant la première moitié du recueil. Le "Double assassinat de la rue Morgue" s'ouvre sur une théorie de l'analyse (qui, certes, n'occupe pas la plus grande partie du récit) fort agaçante, car elle ne semble pas avoir de visée littéraire, même si elle reste dans le sujet du récit. "Révélation magnétique" aurait eu sa place dans un essai de métaphysique, n'était le contexte littéraire vaguement ébauché. L'auteur, manifestement fasciné par les découvertes et théories scientifiques, se sert de ses nouvelles comme d'une vitrine pour elles, comme le montrent aussi celles où il est question de magnétisme. Cela en devient même caricatural, et le paroxysme de cette tendance à l'exposition scientifique est atteint dans "Aventure sans pareille d'un certain Hans Pfaal", chemin de croix de plus de 50 pages pour le lecteur. Certes, cette nouvelle veut caricaturer certains milieux de savants ; mais le lecteur, lui, se retrouve à lire des horreurs comme celles-ci : "La surface convexe d'un segment de sphère est à la surface entière de la sphère comme le sinus verse du segment est au diamètre de la sphère" (p 146), "une ligne abaissée perpendiculairement sur la terre du point où je me trouvais aurait formé la perpendiculaire d'un triangle rectangle dont la base se serait étendue de l'angle droit à l'horizon, et l'hypoténuse de l'horizon au point occupé par mon ballon" (p 150). Pour être clair, ces deux extraits sont représentatifs de la nouvelle dans sa totalité. Je parlerai encore d'une autre histoire, prometteuse, mais qui s'achève sur un exposé de cryptologie...
Outre la déception, et l'ennui qui survient régulièrement, ce goût de l'exposé scientifique a une autre conséquence : les "Histoires extraordinaires" restent terriblement attachées à leur temps. Là où un Maupassant traitera du magnétisme en entretenant un mystère sur ses capacités, en jetant, donc, un voile fantastique sur la "science", Poe se compromet en allant beaucoup plus loin. Là où le lecteur du XIXe siècle pouvait être intrigué, surpris par le déroulement d'une histoire, le lecteur de 2011 n'entrera pas une seconde dans l'atmosphère scientifico-fantastique, car il sait ce qui en est réellement de la théorie présentée. Bref : cette écriture qui place la science au centre du récit, et souvent au détriment de la dimension littéraire (quoique Poe ait pensé que ces passages analytiques seraient le futur de la littérature), laisse perplexe. Les "Histoires extraordinaires" ont vieilli.

Pour autant, tout est-il à jeter dans ce recueil ? Non. Quelques nouvelles sont bien dignes d'intérêt : celles qui se placent dans le fantastique plutôt que dans le scientifique. Je pense par exemple au "Manuscrit trouvé dans une bouteille", à "Morella" ou, dans une moindre mesure, à "Ligeia" et "Metzengerstein". On y retrouve l'atmosphère très réussie des contes fantastiques, où l'analyse rationnelle laisse place à l'incompréhension d'un phénomène, pour en mieux saisir ce qu'il a d'inquiétant ou de troublant. Dans un autre registre, "Une descente dans le Maelstrom", cruellement réaliste, n'en demeure pas moins une terrible aventure humaine.

Parlons maintenant de l'édition du Livre de Poche. Pour commencer, aucune note de bas de page ; un gros point noir, alors même qu'on se trouve parfois face à des citations latines, et à des indications exprimées dans le système métrique anglo-saxon (Yard ? Mille ? etc.) L'introduction de Michel Zéraffa occulte totalement la part de Baudelaire dans cette œuvre, en tant que traducteur, et surtout en tant que "sélectionneur" des textes réunis. Pas d'interrogations sur le choix ou l'ordre des histoires. Décevant.
Le propos de Michel Zéraffa sur la poétique de Poe, même s'il s'égare dans des analyses psychanalytiques peu convaincantes, est globalement intéressant, quoiqu'il concerne l'ensemble de l'œuvre de l'écrivain, et non seulement les "Histoires extraordinaires". On y trouve la raison de la présence si affirmée de l'analyse et des sciences dans l'œuvre de Poe, qui en concevait une vision de la littérature. Ce projet littéraire, on l'aura compris, ne m'a pas séduit.
En résumé, il m'est difficile de conseiller cette lecture, même si les "Histoires extraordinaires" recèlent quelques beaux récits, et même si l'œuvre de Poe est à l'origine de tant de développements futurs. Poe est réputé avoir inventé le roman policier, même si son Dupin est moins convaincant que son avatar le plus élaboré, Sherlock Holmes. L'apport de Poe à la littérature est indéniable ; cependant, son œuvre, trop marquée par son époque sans doute, échoue, selon moi, à traverser complètement les épreuves du temps.
22 commentaires|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mai 2007
Il règne toujours une atmosphère particulière et ensorcellante dans les récits de Poe. Chaque nouvelle contient sa part de sordide, d'humour noir et de macabre... On retrouve également souvent un univers gothique emprunté à la littérature anglaise de l'époque. Poe nuance quelquefois ses récits par des enquêtes policières ou un univers merveilleux mais qui nous ramène toujours à un univers fantaisiste dont on ne veut plus sortir! Un bijou! Je conseille également "Les nouvelles histoires extraordinnaires" toutes aussi fabuleuses.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2014
J'en sors à l'instant... Un monument de littérature, un style impressionnant, une traduction parfaite, une imagination extraordinaire mais une lecture difficile. "Histoires extraordinaires" a vieilli; Ce recueil de nouvelles est vraiment exigeant et demande une fine concentration si l'on souhaite en venir à bout.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mars 2012
Les histoires présentes dans ce livre sont toutes très bien écrites. Sur la forme il n'y a rien à redire, mais j'ai eu du mal à accrocher à bon nombre des histoires.
Du coup j'ai tous de même fini ma lecture mais ça été difficile.

Les histoires que j'ai appréciées sont "Double Assassinat dans la rue Morgue" et "Le Scarabée d'or".

Mais si on restitue le livre à son époque, on peut voir que l'auteur à fait un très gros travail d'imagination et du coup même si on n'est pas absorber par toutes ces histoires, je pense que livre ce livre peut être intéressant.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 février 2016
je connaissais déja , mais , c est pour mon ami , pour lui faire connaitre , envoi rapide, je conseil ce livre , il est vraiment subtil et génial
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« Histoires Extraordinaires » est un recueil de nouvelles qu'on n'oublie pas facilement car il est extraordinairement riche de styles et d'imagination.
Le réel côtoie l'irréel, la science-fiction côtoie l'ésotérisme, l'horreur côtoie la vie de tous les jours et bien entendu, l'amour sans limite côtoie la mort ... toujours.

De sa plume d'écrivain torturé, accroc à la bouteille et aux opiacés (mais ô combien talentueux), on connaît surtout son célébrissime poème narratif «Le Corbeau ». Mais il en est sorti d'autres merveilles : « Double assassinat dans la rue Morgue », la nouvelle policière qui m'avait fait frémir à l'époque, est d'une modernité incontestable pour son temps ... Poe précurseur du roman policier ? Même « Les Experts » envieraient un tel scénario ! Des cadavres atrocement mutilés, une étude pointue de la scène de crime, im-pe-ccable !

« Le scarabée d'or », de la pure aventure !!! Une histoire mystérieuse de trésor et de pirates qui parlera à votre âme d'Indiana Jones ou encore «Aventure d'un certain Hans Pfaal», un voyage incroyable de la Terre à la Lune en ballon qui visiblement inspira les grands noms du roman d'anticipation (Jules Verne en personne, H.G. Wells, rien que ça !).

Le thème de la mort y est omniprésent. Celle de sa jeune épouse Virginia (la seule, l'unique, la vénérée) lui a inspiré bon nombre de nouvelles, dont « Ligéia » où il l'a fait revenir d'entre les morts (brrr, tremblez ...). La vie après la mort semble être pour lui une source inépuisable d'idées. Au fil des pages, on parle de cadavres aux voix d'outre-tombe, d'étude scientifique sur le magnétisme et la possibilité de faire parler les morts ... mais on y parle aussi de la mort sous toutes ses formes, sous le fil d'un rasoir, par les flammes, par l'eau (je pense à « Une descente dans le Maelstrom » si romantico-gothique ou encore « Manuscrit trouvé dans une bouteille » qui m'a étrangement fait penser au Black Pearl et à la malédiction de Davy Jones et du Hollandais Volant dans « Pirates des Caraïbes »), par d'étranges maux qu'on ne peut soigner.

En conclusion, je ne peux qu'avouer une chose : Pour moi, Edgard Allan Poe était et restera un véritable visionnaire.

NB : Toutes ses nouvelles de se valent pas mais ont leur intérêt propre. Certaines regorgent d'informations scientifiques assez complexes qui peuvent rendre la lecture fastidieuse, mais exception faite de ce détail ... c'est juste un chef d'aeuvre.

Je viens de me plonger dans « Nouvelles Histoires Extraordinaires », second recueil, qui compte également un grand nombre de nouvelles très célèbres (le chat noir, la chute de la maison Usher) ... To be continued.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2010
Je connaissais Edgar Allan Poe uniquement de nom, donc je me suis essayée à découvrir ce livre sans aucun a priori.
Je l'ai dévoré en une nuit (bon je n'ai pas grand mérite puisqu'il n'est pas très long...).
Je me suis laissée embarquée dans cet univers fasciné par la technologie, par les mystères de la mort et de la vie. J'ai particulièrement aimé l'enquête avec le singe (je ne peux pas en dire plus sans révéler l'histoire mais vous comprendrez si vous le lisez). Le fait que ce soit un recueil de nouvelles m'a particulièrement séduite parce qu'on a vraiment pas le temps de se lasser, et même si certaines nouvelles peuvent sembler moins intéressantes que d'autres, on a quand même hate d'arriver au bout pour voir où l'auteur veut nous emmener.
Très facile à lire et très agréable... En plus à ce prix il n'y a vraiment aucune raison d'hésiter!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles