Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Holy motors [Blu-ray]


Prix : EUR 27,05 LIVRAISON GRATUITE Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 1 à 3 semaines.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
6 neufs à partir de EUR 22,90 2 d'occasion à partir de EUR 21,90

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Holy motors [Blu-ray] + Melancholia [Blu-ray]
Prix pour les deux : EUR 56,54

L'un de ces articles sera expédié plus tôt que l'autre.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Denis Lavant, Edith Scob, Kylie Minogue, Eva Mendes, Michel Piccoli
  • Réalisateurs : Denis Lavant, Edith Scob, Kylie Minogue, Eva Mendes, Michel Piccoli
  • Format : Couleur, Cinémascope
  • Audio : Français (Dolby Digital 2.0), Français (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région B/2 (Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.)
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Potemkine Films
  • Date de sortie du DVD : 6 novembre 2012
  • Durée : 115 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 3.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (21 commentaires client)
  • ASIN: B008PPQR90
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 5.171 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Contenu additionnel

Boîtier Blu-ray avec fourreau
Documentaire : "Drive In Holy Motors", de Tessa Louise Salomé (48')
2 scènes coupées et 2 séquences alternatives (9')
Conversation avec Léos Carax au Festival de Locarno (62')
Entretien avec Denis Lavant (18')
Bande-annonce

Descriptions du produit

Descriptions du produit

De l'aube à la nuit, quelques heures dans l'existence de Monsieur Oscar, un être qui voyage de vie en vie. Tour à tour grand patron, meurtrier, mendiante, créature monstrueuse, père de famille... M. Oscar semble jouer des rôles, plongeant en chacun tout entier, mais où sont les caméras ? Il est seul, uniquement accompagné de Céline, longue dame blonde aux commandes de l'immense machine qui le transporte dans Paris et autour. Tel un tueur consciencieux allant de gage en gage. A la poursuite de la beauté du geste. Du moteur de l'action. Des femmes et des fantômes de sa vie. Mais où est sa maison, sa famille, son repos ?

Synopsis

De l'aube à la nuit, quelques heures dans l'existence de Monsieur Oscar, un être qui voyage de vie en vie. Tour à tour grand patron, meurtrier, mendiante, créature monstrueuse, père de famille... M. Oscar semble jouer des rôles, plongeant en chacun tout entier, mais où sont les caméras ? Il est seul, uniquement accompagné de Céline, longue dame blonde aux commandes de l'immense machine qui le transporte dans Paris et autour. Tel un tueur consciencieux allant de gage en gage. A la poursuite de la beauté du geste. Du moteur de l'action. Des femmes et des fantômes de sa vie. Mais où est sa maison, sa famille, son repos ?

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pokespagne sur 29 octobre 2013
Format: DVD
D'abord, le temps des "auteurs" - au moins comme on l'entendait, au sens "nouvelle vague" du terme en France - semble prêt d'être révolu, et Carax, super auteur maudit s'il en est, n'échappe pas à cet effet d'obsolescence : lorsque "Holy Motors" débute, il y a comme une gêne à assister désormais à ce qui peut passer pour l'expression d'un nombrilisme intellectuel vaguement prétentieux, voire même arrogant, qui avait jadis coûté à Carax sa carrière. Et puis, peu à peu, l'aspect ludique du film se dessine, et l'emporte sur ce qui pourrait être un (bâillement) message sur la mort ou sur le futur du cinéma : si l'on admet que Carax ne nous dira rien de profond, ni même de vraiment intéressant, mais qu'il a décidé de nous divertir en illustrant ses fantasmes délirants de cinéphile avec tout le brio technique dont on le sait capable, on est alors prêt à s'embarquer pour un trip tout à fait délicieux, voire fascinant, et même par instants extraordinairement exaltant. "Holy Motors" se tient parfaitement en tant qu'enchainement de sketches presque tous réussis, et tous interprétés par un même acteur, l'épatant Denis Lavant, qui revêt une multiplicité d'identités folles - du génial Monsieur m**** à un banquier et son assassin à la fois, en passant par un père de famille angoissé par sa fille... De l'enthousiasmant intermède musical dans l'église à la longue citation de Sparks pendant le segment le plus émouvant du film, Carax confirme en outre ici cette sensibilité "rock" qui en fait un véritable frère pour nous.Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par BesterBrank sur 22 novembre 2012
Format: DVD
On dit souvent du cinéma d'auteur française qu'il est nombrilliste, obsédé par lui-même, consanguin, artificiel, formellement formaté, et tourne piteusement au concours de références... tous ces griefs sont la plupart du temps exact.
Mais il arrive parfois qu'une œuvre sache dépasser ces défauts, tout en les incarnant. Holy Motors capture, moque et transforme toutes les formes et genres auxquels nous ont habitué les œuvres françaises, à fortiori celles de Carax.
Le résultat est absurde toujours, vertigineux parfois, maladroit souvent, mais jamais prétentieux. À condition de vous laisser porter, vous devriez expérimenter un voyage d'une intensité et d'une poésie inédites.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Francisco TOP 500 COMMENTATEURS sur 26 mai 2013
Format: Blu-ray
Holy Motors traverse l'écran noir du septième Art comme une comète. Suivre ce film revient à courser une étoile filante. Dans le feu d'un film ovni. Pour les amoureux du Carax de Mauvais Sang tous vos voeux seront exaucés. Nostalgie déchirante d'une époque envolée, fugue salutaire, cri de rage et chant d'amour, Denis Lavant trimballe dans sa limousine tous les rôles. Maître du jeu, mendiant, fou, assassin, musicien, amoureux, perdu, virtuel,Il semble habiter un monde qu'il est le dernier à pouvoir incarner. Dans le ventre de sa limousine sont en gestations tous ses personnages. Dans sa solitude d'homme libre il est conduit par la magnifique Edith Scob,"captive aimée" du film de Franju "Les yeux sans visage".
Un masque qu'elle portera de nouveau pour son retour au réel. Masque consolateur et protecteur d'une jeunesse fictive. Comédiens, réalisation, photographie étincellent. Laissez vous guider par la rêverie retrouvée du septième Art. Tourné en numérique (scènes nocturnes hallucinantes dans ses nuances et son niveau de définition) le transfert Blu Ray ne souffre d'aucune faiblesse. La ballade en HD est sublime et participe de l'hypnose. Bravo. "Plonger au fond de l'inconnu, pour y trouver du nouveau..."
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par isabelle de souza sur 27 décembre 2013
Format: Blu-ray Achat vérifié
Film à voir pour ceux qui ont une vision de la vie à la fois assez futuriste et réaliste dans sa dureté . Denis Lavant a un jeu d'acteur formidable dans ce film, il passe d'un personnage à l'autre sans jamais que l'on se lasse.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Yolande Klein sur 1 février 2014
Format: DVD Achat vérifié
J'avais vu ce film deux fois en salle mais sur mon téléviseur, ça n'a absolument pas le même rendu. Et lorsque j'ai voulu partager mon enthousiasme avec mes amis, j'ai fait un joli flop. M'en fiche, je l'aime toujours autant.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
16 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile  Par Guillaume Tixier sur 28 juillet 2012
Format: Blu-ray
Il serait vraiment dommage de déflorer plus que de raison le chef-d'œuvre de Leos Carax dans la critique accompagnant sa sortie dans les salles françaises. Peut-être reviendrons nous en détail sur Holy Motors lors de sa parution en DVD, moment plus propice à l'analyse en long, en large et en travers d'un film qu'on ne se privera certainement pas de décortiquer. Car il faut bien le dire, le nouveau Carax (Les Amants du Pont-Neuf, Tokyo!) est un tel coup de massue qu'on ne comprend pas bien pourquoi Moretti ne l'a pas récompensé cette année au Festival de Cannes (surtout face au décevant La Part des Anges'). C'est l'impression d'avoir découvert un nouveau 2001 qui prédomine en sortie de projo. Le sentiment d'avoir vu un film éternel, une déclaration d'amour étourdissante au Cinéma, l'œuvre la plus originale et novatrice de ce début de décennie, et sûrement déjà l'un des plus grands films des années 2010.

Denis Lavant impressionne en interprétant pas moins de onze personnages (dont Merde) qui lui permettent de faire l'étalage de son talent unique, d'un pastiche de Charles Chaplin à un lointain descendant de Lon Chaney. Hommage au septième art, certes, mais aussi réflexion sur un médium qui semble vivre ses derniers instants, ou sinon s'apprête à changer de peau.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?