Commencez à lire Home sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible
 

Home [Format Kindle]

Toni Morrison
4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)

Prix conseillé : EUR 9,17 De quoi s'agit-il ?
Prix éditeur - format imprimé : EUR 12,79
Prix Kindle : EUR 6,42 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Économisez : EUR 6,37 (50%)

App de lecture Kindle gratuite Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 6,42  
Relié EUR 12,22  
Broché EUR 9,08  
CD, Livre audio, Version intégrale EUR 27,27  
-40%, -50%, -60%, -70%... Découvrez les Soldes Amazon jusqu'au 17 février 2015 inclus. Profitez-en !






Descriptions du produit

Extrait

ONE

They rose up like men. We saw them. Like men they stood.

We shouldn’t have been anywhere near that place. Like most farmland outside Lotus, Georgia, this here one had plenty scary warning signs. The threats hung from wire mesh fences with wooden stakes every fifty or so feet. But when we saw a crawl space that some animal had dug—a coyote maybe, or a coon dog—we couldn’t resist. Just kids we were. The grass was shoulder high for her and waist high for me so, looking out for snakes, we crawled through it on our bellies. The reward was worth the harm grass juice and clouds of gnats did to our eyes, because there right in front of us, about fifty yards off, they stood like men. Their raised hooves crashing and striking, their manes tossing back from wild white eyes. They bit each other like dogs but when they stood, reared up on their hind legs, their forelegs around the withers of the other, we held our breath in wonder. One was rust-colored, the other deep black, both sunny with sweat. The neighs were not as frightening as the silence following a kick of hind legs into the lifted lips of the opponent. Nearby, colts and mares, indifferent, nibbled grass or looked away. Then it stopped. The rust-colored one dropped his head and pawed the ground while the winner loped off in an arc, nudging the mares before him.

As we elbowed back through the grass looking for the dug-out place, avoiding the line of parked trucks beyond, we lost our way. Although it took forever to re-sight the fence, neither of us panicked until we heard voices, urgent but low. I grabbed her arm and put a finger to my lips. Never lifting our heads, just peeping through the grass, we saw them pull a body from a wheelbarrow and throw it into a hole already waiting. One foot stuck up over the edge and quivered, as though it could get out, as though with a little effort it could break through the dirt being shoveled in. We could not see the faces of the men doing the burying, only their trousers; but we saw the edge of a spade drive the jerking foot down to join the rest of itself. When she saw that black foot with its creamy pink and mud-streaked sole being whacked into the grave, her whole body began to shake. I hugged her shoulders tight and tried to pull her trembling into my own bones because, as a brother four years older, I thought I could handle it. The men were long gone and the moon was a cantaloupe by the time we felt safe enough to disturb even one blade of grass and move on our stomachs, searching for the scooped-out part under the fence. When we got home we expected to be whipped or at least scolded for staying out so late, but the grown-ups did not notice us. Some disturbance had their attention.

Since you’re set on telling my story, whatever you think and whatever you write down, know this: I really forgot about the burial. I only remembered the horses. They were so beautiful. So brutal. And they stood like men.

Revue de presse

"Morrison's writing is so deft that even barely sketched characters leap off the page" (Sunday Telegraph)

"It is beautifully, sparely written, as with all Morrison's work, and lingers in the mind long after the final page is turned" (Ion Trewin Sunday Express)

"Morrison excels at presenting a raw and moving portrait of fractured masculinity." (Arifa Akbar Independent)

"Pulsing with imaginative energy, it displays Morrison's veteran ability to combine physical and social immediacy with psychological and emotional subtlety. A fine addition to Morrison's expansive chronicling of black American history, Home is a compact triumph" (Peter Kemp Sunday Times)

"A highly fractured tale intended to resemble the crumbling nature of Money's existence post war. Nothing is over-laboured. Each word resounds with sultry, heat-oppressive Georgia" (Spectator)

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 360 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 162 pages
  • Editeur : Vintage Digital (3 mai 2012)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Anglais
  • ASIN: B007ROGI5S
  • Synthèse vocale : Activée
  • X-Ray :
  • Word Wise: Non activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°33.335 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Souhaitez-vous faire modifier les images ?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne

3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.7 étoiles sur 5
4.7 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
19 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Home, not-so-sweet home 24 août 2012
Par LD COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 50 COMMENTATEURS
Format:Relié
Même s'il n'est pas en soi très étonnant, un phénomène intéressant frappe plusieurs figures marquantes des lettres américaines. Alors que leurs débuts se sont faits sous le signe d'un style assez flamboyant (chacun le sien), ils vont avec l'âge vers toujours plus d'économie de moyens et d'effets. Philip Roth signe aujourd'hui des titres marqués aussi bien par la brièveté que par une simplicité accrue (Indignation, Nemesis), Cormac McCarthy écrit de plus en plus à l'os (No Country for Old Men, The Road), Toni Morrison explique qu'elle aussi "travaille consciemment et énormément à cela : écrire moins et dire davantage. Ne pas écrire deux pages quand une phrase peut tout contenir. C'est bien plus difficile que de s'étaler. Et c'est ce que je veux désormais. C'est à la fois une envie et une nécessité - j'ai 81 ans, il faut que je fasse vite, donc que j'écrive court!" (Télérama, août 2012).

Ce qu'on avait déjà nettement pu déceler dans son roman précédent, A Mercy, devient éclatant avec Home. Jamais Toni Morrison n'a écrit un livre aussi court et surtout aussi épuré. Dans A Mercy, on retrouvait encore son goût des ruptures (narratives, temporelles, stylistiques).
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 le meilleur livre de Toni Morrison 10 juin 2013
Par Haude
Format:Broché|Achat vérifié
J'aimais déjà beaucoup ses livres, durs mais très intéressants et très bien écrits où étaient mêlés des mythes et traditions africaines qui servaient à donner un certain merveilleux à une réalité sordide dont il semble trop difficile de s'extirper. Dans Home, un style épuré, parfaitement maitrisé, où aucun mot n'est de trop et où elle vous invite à observer, découvrir et du coup mieux sentir les sentiments du héros et son tragique destin lors de son retour de la guerre de 40 dans un monde qui malgré ces soldats n'a pas évolué.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Andelle
Format:Relié|Achat vérifié
Le dernier livre de Toni Morrison nous conduit à travers une Amérique des années 60 moins connue que celle qu'il nous été donnée de voir habituellement. Comme toujours chez l'auteur, c'est un portrait douloureux de la vie de la communauté noire aux États-Unis, mais dénuée de haine, qui fait la trame du livre. Le héros après une enfance de misère et une participation à la guerre de Corée qui l'a complètement perturbé, comme beaucoup, retourne sur les lieux de son enfance pour venir au secours de sa sœur maltraitée.
La langue est très poétique et si l'on est pas bilingue mais que l'on connait un peu l'anglais cela vaut la peine de faire l'effort de lire le livre en V.O.pour savourer le style, quitte à vérifier dans la traduction française quant l'on n'est pas sûr de ne pas faire de contresens.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
Format:Relié|Achat vérifié
Roman grave et extrêmement prenant, où l'auteure arrive à exprimer un maximum de choses en un minimum de mots, sur le racisme, la ségrégation, la dignité humaine, le retour aux sources, la fraternité... et sans jamais porter de jugements. Ecrit dans une langue sobre et poétique. Un petit chef d'œuvre!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Magnifique! 19 avril 2013
Par z@belle
Format:Format Kindle|Achat vérifié
Un livre beau et rugueux à la fois. Un chef d'oeuvre d'humanité... c'est le premier livre de Toni Morrison que je lis mais ça ne sera certainement pas le dernier.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 UN BON TEMOIGNAGE DES ANNEES 50 DANS LE SUD DES US 25 septembre 2012
Par PLAYNER
Format:Format Kindle|Achat vérifié
CE TEMOIGNAGE DES ANNEES 50 DANS LE SUD DES US EST POIGNANT ET FAIT PRENDRE LA MESURE DE LA DISCRIMINATION DE CETTE PERIODE.LA PERSONNALITE DES FEMMES DECRITES DANS LE LIVRE LAISSE CEPENDANT POINDRE UN ESPOIR DE JOURS MEILLEURS ET CET ASPECT RESTE VALIDE DE NOS JOURS DANS DE NOMBREUSES CULTURES
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Vous voulez voir plus de commentaires sur cet article ?
Ces commentaires ont-ils été utiles ?   Dites-le-nous

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique