Acheter d'occasion
EUR 2,00
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: tb expedier sous 24h
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Hommes et structures du Moyen Age, Tome 1 : La société chevaleresque Poche – 4 janvier 1999

3 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 119,99
Poche, 4 janvier 1999
EUR 12,00 EUR 1,78

Il y a une édition plus récente de cet article:


nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Quatrième de couverture

La France du Moyen Age est immense et diverse. D'un pays à l'autre, parfois d'un canton à l'autre ni la densité de la population, ni l'état des techniques de production ne sont semblables. Seules cependant, l'universelle présence du grand domaine est un trait fondamental de l'économie rurale. Les articles ici rassemblés nous restituent au plus près la démarche de l'historien. De Cluny aux Alpes du Sud, du Mâconnais aux villes provençales, Georges Duby dévoile, exploite la richesse des textes et interprète ou déplore le silence des sources. Il nous retrace la vie des seigneuries, les bourgs aux pouvoirs partagés, l'effort des moines paysans, la diversité même de l'économie du Moyen Age. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
1
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 12 octobre 2008
Format: Poche
Le lecteur amoureux de la fluidité du style littéraire ne sera pas contenté dans cet ouvrage. Est-ce bien nécessaire pour un livre aussi scientifiquement conduit ?

Georges Duby, spécialiste de l'histoire médiévale, français décédé en 1996, passionné, reprend l'invitation de Marc Bloch, cofondateur de l'Ecole des Annales, assassiné par la Gestapo. Cette invitation s'adressait aux médiévistes de travailler l'évolution de la noblesse.

C'est le thème de l'ouvrage "La société chevaleresque" qui s'articule autour de trois grands chapitres :

1/ Noblesse et chevalerie
2/ Le lignage aristocratique
3/ Culture et société

J'apprends qu'à la fin du X° siècle, les "miles" à l'origine de la création de l'ordre de la noblesse, désignent une certaine catégorie de combattants, les cavaliers.

"Un fait technique, la supériorité du cavalier dans le combat; un fait social, la liaison entre le genre de vie réputé noble et l'usage du cheval (...); un fait institutionnel enfin, la limitation du service d'armes à une élite restreinte".

Des nuances sont apportées alors par les écrivains des IX°, X° et XI° siècle, qui désignaient les "nobiles" et non les "milites" comme "ces combattants protecteurs des églises, et qui défendent tous ceux du peule, grands et petits".

Laissez-vous inviter à cette passionnante enquête historique.
Remarque sur ce commentaire 7 sur 9 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Beaucoup trop de chiffres et très peu d'éléments concrets sur la vie des paysans. Ce n'est pas fluide à lire! Je ne le recommande pas!
Remarque sur ce commentaire 2 sur 11 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?