Homo comicus : ou l'intégrisme de la rigolade (Essais) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 9,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 10 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Homo comicus: ou l'int&ea... a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 2,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Homo comicus: ou l'intégrisme de la rigolade Broché – 21 mars 2012


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 9,00
EUR 9,00 EUR 27,00

bonnes résolutions 2015 bonnes résolutions 2015


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Homo comicus: ou l'intégrisme de la rigolade + Les lois fondamentales de la stupidité humaine
Prix pour les deux : EUR 16,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

François L’Yvonnet est professeur de philosophie et éditeur (L’Herne et Albin-Michel).
Derniers ouvrages parus : Regards sur le sport avec Benjamin Pichery (Le Pommier, 2010) ; Cahier
« Michel Serres » avec Christiane Frémont (L’Herne, 2010) ; Louis Massignon, Écrits mémorables avec Christian Jambet et François Angelier, 2 volumes (Robert-Laffont, coll. « Bouquins », 2009).


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 2,00
Vendez Homo comicus: ou l'intégrisme de la rigolade contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 2,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 80 pages
  • Editeur : Fayard/Mille et une nuits (21 mars 2012)
  • Collection : Essais
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2755506512
  • ISBN-13: 978-2755506518
  • Dimensions du produit: 19,2 x 0,7 x 12,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 180.732 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

3.3 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Johan Rivalland TOP 100 COMMENTATEURS le 17 décembre 2012
Format: Broché Achat vérifié
A travers ce court pamphlet, François L'Yvonnet s'en prend aux amuseurs d'aujourd'hui, dont la plupart se comportent davantage en donneurs de leçons qu'en véritables maîtres de l'humour.
Un point de vue iconoclaste défendu non sans courage par un homme agacé, qui exprime tout haut ce que beaucoup pensent depuis longtemps sans le défendre publiquement.

De manière à argumenter sa charge à l'encontre de tous ces humoristes, François L'Yvonnet distingue ainsi l'ironie de l'humour ou du comique, en se référant à de grands auteurs pamphlétaires, littéraires ou philosophes, afin de montrer toute la subtilité de l'exercice.
Il reproche ainsi à ceux qu'il appelle les "néo-humoristes" leurs valeurs consensuelles (et mimétiques), faussement courageuses alors qu'ils sont en réalité souvent proches des puissants et veillent à s'assurer de substantiels cachets.
Leur moralisme et leur posture de "héros de Bien" s'apparenteraient ainsi davantage à des "gesticulations verbales" qu'à une authentique invitation à penser, à réagir à la bêtise et au conformisme ambiant, dont ils ne sont que le prolongement, à l'instar de ce que faisaient de plus subtils grands auteurs.
Lire la suite ›
8 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bibliophilette TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 3 avril 2012
Format: Broché
Ce très court essai particulièrement caustique cherche à dénoncer les méfaits de la rigolade généralisée qui tourne en dérision tous les sujets (ou presque, car ceux considérés comme "politiquement correct" ne sont en réalité jamais abordés) et ridiculise tout le monde, y compris et surtout les hommes et femmes politiques qui se prêtent au jeu pour essayer d'exister dans la profusion médiatique moderne.
Un coup de gueule implacable contre les humoristes bien-pensants, leur narcissisme démesuré, leur manière de s'arroger le droit de dire le Bien et de détenir la Vérité tout en profitant grassement d'un système qu'ils font mine de dénoncer.
De là à parler d'intégrisme de la rigolade ? Sans doute, François L'Yvonnet tombe-t-il lui-même parfois dans l'excès.
On peut regretter l'absence de conclusion qui donne une fin abrupte et de ne pas trouver, mais sans doute n'était-ce pas l'objectif de l'auteur, une analyse plus profonde pour tenter d'expliquer la place prédominante qu'ont pris les humoristes dans le paysage médiatique et le malaise sous-jacent dont ils sont sans doute le symptôme.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 8 septembre 2013
Format: Broché
Professeur de philosophie, l'auteur, François L'Yvonnet, ne mâche pas ses mots pour dénoncer la vanité courtisane des professionnels du rire. Courtisans, ils le sont si nombreux à caresser les politiques dans le sens du poil, se moquer des "gens", à faire métier du rire.

Ce que l'auteur aurait pu énoncer, c'est que la majeure partie des pitreries des professionnels du rire est dirigée contre le Peuple : se moquer de ses travers, du camping, de ses loisirs, de ses tracas quotidiens souvent supposés car jamais vécus (le "comique" ne partage pas / plus les conditions matérielles de la majorité de ses concitoyens) et s'inscrit dans le temps de la bobo attitude et plus largement du dénigrement libéral-libertaire du Peuple (comme le démontre avec acuité Jean-Pierre Le Goff dans La gauche à l'épreuve : 1968-2011 et pour ceux qui penseraient que l'imaginaire des comiques n'aurait des échos que sur le versant gauche du libéralisme, la démonstration de Serge Halimi vaut tout aussi pour ceux de la droite néolibérale Le grand bond en arrière : Comment l'ordre libéral s'est imposé au monde.

Tout cependant n'est pas à mettre dans le même sac. Je reproche l'anathème jeté sur toute une profession car certains, peu connus encore, savent faire rire. Il est vrai que dès lors qu'ils goûtent à une fortune relative, leur humour se confond en salamalecs convenus qui ne provoquent ni rire, bien entendu, mais même pas de lassitude, rien en fait.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Silouane TOP 1000 COMMENTATEURS le 8 juin 2012
Format: Format Kindle Achat vérifié
Un livre-pamphlet contre l'humour facile, l'auteur voit de l'amusement au lieu de la subtilité. Dans cette société du spectacle et de l'audimat, il est devenu facile de tourner en dérision le moindre écart ou travers ou la plus petite phrase des célébrités. Le débat descend de niveau, "On rit des gens, non des idées. La manière est ad hominem, ou plutôt ad personam : il s'agit de discréditer des arguments sans les discuter en raison de la personne qui les présente. D'où la profusion des imitateurs..." Un ouvrage salutaire même si le contenu enfonce un peu les portes ouvertes.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?