Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  
EUR 10,26
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 12 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par marvelio-france.
Quantité :1
EUR 10,26 + EUR 2,49 Livraison
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 10,27
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : RAREWAVES USA
Ajouter au panier
EUR 21,69
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : thebookcommunity_fr
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 8,99

Hoodoo Man Blue CD, Import

4.3 étoiles sur 5 3 commentaires client

5 neufs à partir de EUR 10,26 6 d'occasion à partir de EUR 9,98

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés



Produits fréquemment achetés ensemble

  • Hoodoo Man Blue
  • +
  • Southside Blues Jam
Prix total: EUR 18,25
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (10 juin 1993)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : CD, Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B000004BI9
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5 3 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 14.748 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
2:53
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
2
30
4:09
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
3
30
3:56
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
4
30
2:10
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
5
30
3:45
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
6
30
3:13
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
7
30
2:06
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
8
30
4:48
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
9
30
3:41
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
10
30
2:25
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
11
30
2:14
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
12
30
4:09
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
13
30
2:53
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
14
30
3:10
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 

Descriptions du produit

Critique

Enrobé dans ce ridicule dégueulis de couleurs psychédéliques, à l’époque supposé indispensable dans l’esprit des labels managers pour capter le public, jeune, blanc, et à fort pouvoir d’achat, cet album est la première réalisation de Buddy Guy pour son nouveau label, et depuis son départ de la mythique écurie de Chess Records.

Vaste plaisanterie : ici, la musique du Louisianais sonne exactement comme une année auparavant, ce qui prouve (au moins pour encore quelque temps – les choses se dégraderont par la suite) que le blues de Guy est plus robuste que l’étiquette centrale du disque. Le guitariste est ici à la tête d’une petite escouade de copains, ou, a minima, de connaissances (le saxophoniste Bobby Fields et deux autres souffleurs, le batteur Fred Below, et, en première ligne, le pianiste Otis Spann, que beaucoup considère comme le pianiste majeur de l’après-guerre à Chicago, et qui est à l’époque responsable de la musicalité si particulière du groupe de Muddy Waters). Le tout est produit par Samuel Charters, spécialiste du country-blues, et en provenance de sa Nouvelle-Orléans d’adoption.

Mais la grande affaire des sessions reste naturellement le son si particulier du soliste, et sa capacité à aborder toutes ses interventions dans un minimalisme nerveux, immédiatement identifiable. Quelques chansons présentes ici entreront dans l’histoire du blues, à commencer par un très ambigu « Mary Had A Littlle Lamb », qui sera un cheval de bataille du Double Trouble de Stevie Ray Vaughan. Egalement à signaler une reprise du « One Room Country Shack » (chanson signée par le pianiste Mercy Dee Walton, disparu une poignée d’années auparavant). Sur « Money (That’s All I Want) », standard immortel du rock dont le thème est à prendre ici absolument au premier degré, Guy renvoie à leurs chères études les générations de musiciens blancs qui y ont rodé leurs capacités à gérer un riff assassin. Quant à « I Can’t Quit The Blues », répertoire original, elle offre une nouvelle gemme dans la carrière du guitariste, impeccable dans ce shuffle en permanence réinventé.

Christian Larrède - Copyright 2015 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Il émane de cet album datant de 1965 une fraîcheur vivifiante. C'est bon comme le bon pain. L'âpre rusticité des mélodies et leur traitement basé sur une rythmique délicieusement répétitive agissent à la manière d'un baume térébrant. On se sent littéralement vrillé de plaisir par ces pulsations vigoureuses, et revigoré par l'énergie qu'elles distillent. Le bien regretté Junior Wells rabote avec les aspérités tonifiantes de son chant, la vieille crasse que l'ennui, la lassitude et la léthargie hivernale avaient déposée sur nos têtes fatiguées. On s'ébroue au son de l'harmonica qu'on suivrait les yeux fermés tant il est sûr qu'il ouvre une voie vers le bonheur (sublimation de ce sentiment dans le tendre blues In The Wee Hours, ou encore l'éponyme Hoodoo Man Blues, et Early In The Morning, We're ready...). Les riffs de Buddy Guy ont ce petit air joyeux, sec et aigrelet qui évoque la brise de printemps qui vient vous fouetter gaiement le visage. Dieu que tout cela sonne bien !
1 commentaire 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Junior Wells (1934-1998) est surtout associé dans l'histoire du blues a son complice Buddy Guy avec qui il forma durant des années un formidable orchestre de blues, qui fit beaucoup pour la cause de notre musique favorite, la mettant a la portée d'un large public (tournées en europes, tour en premiere partie des Stones dans les 70's, festival de Montreux, Chicago blues festival, etc)Live in Montreux.
Il demeurera aussi un des maitres de l'harmonica avec son mentor Sony Boy Williamson 2 et son rival Little Walter ou encore Big Walter Horton (voir ma liste sur les harmonicistes).
Cet "Hoodoo man blues" est son premier album, enregistré pour le label Delmark en 1965, et sans doute son meilleur ;Junior y brille par son jeu d'harmonica inventif, son chant avec parfois des accents funky a la James Brown(snatch it back), et a ses cotés, un certain Buddy Guy brille de mille feux a la guitare.On y retrouve notamment quelques belles reprises comme good morning little schoolgirl; hound dog; you don't love me baby -morceau reprit par Allman Brothers sur leur live at Fillmore- et les premiers succes de Junior (hey lawdy mama,hoodoo man blues).
Pour la petite histoire cet album fut un des premiers albums de blues concus comme un album alors que les 45 tours etaient la norme à l'epoque ; autre albums des premieres faces de Junior recommandable:Blues Hit Big Town
15 commentaires 11 sur 12 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par J-L J le 18 septembre 2013
Format: CD Achat vérifié
Album assez moyen il y a toutefois quelques morceaux très bons. Pas indispensable mais trouvera quand même une bonne place dans ma cd thèque!
Remarque sur ce commentaire 0 sur 4 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0xa2103f00) étoiles sur 5 117 commentaires
65 internautes sur 73 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0xa204a8e8) étoiles sur 5 Greatest Blues Album Ever? 12 décembre 2001
Par N. Wakabayashi - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
Junior Wells isn't my personal favorite as a harpist (Sonny Boy is), but this album is one of my absolute favorites in the blooze. This album is really HOT, with Junior struttin' his stuff with his mates from Chicago, including the one & only Buddy Guy. Buddy really gels with Wells on this album, not by taking solos, but by accompanying him & the actual song being played. His presence really steps up Junior, & brings out the best in him here.
While Junior is a terrific blues harpist & singer, he has a real funky style that resembles James Brown. You can really hear it from the get go in "Snatch back & Hold It". The cover of "You Don't Love Me" from this album will influence a bunch of guys in Macon, GA. a few years later.
I believe this was also one of the earliest "full" blues albums released, rather than a collection of singles from vinyl. Hence, the greatest blues "album" ever recorded. Yes, that is my personal opinion, but the Chicago blues rarely gets better than this. Essential for any blues collection!
20 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0xa205c36c) étoiles sur 5 First real blues album 20 octobre 1999
Par Un client - Publié sur Amazon.com
Format: CD
The appeal of Hoodoo Man Blues is that it was conceived as an album instead of a hodgepodge of singles and other tracks. When Junior Wells took his backing band with him into Bob Koester's Delmark studio, he had an LP in mind. Hoodoo Man Blues sounds as if it had been recorded in at some dingy nightclub in downtown Chicago at midnight. No particular track on the album stands out above the rest. What there is here is wall-to-wall classic blues. Wells makes no apologies to the purist crowd and throws a little James Brown-esque funk into the mix. He was a harp-toting gangster. He may not have been technically as good on the harp as Little Walter, but Wells had the attitude. Wells employs ace musicians to back him up like Buddy Guy on guitar, Billy Warren on drums, and Jack Myers on electric bass.
15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0xa205b168) étoiles sur 5 Top 5 Blues Album! 16 décembre 2006
Par Boston Bluesman - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
This is easily one of the best studio blues albums ever made. Not only is the album great, but it is also a historically significant in that it was one of the first true blues 'albums'. This is not a collection of singles, but a front to back great album. Junior is in top form and the the interplay between Junior and Buddy, the blues best combo, is amazing. A must for any blues fans and in particular Chicago style blues fans. Also check out Buddy Guy's great 'I was walking through the woods'. If its not in your collection buy it now. You will not be disappointed.
13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0xa205b210) étoiles sur 5 NOTHING BUT THE BLUES! 16 avril 2009
Par Bertrando Goio - Publié sur Amazon.com
Format: CD
First, I ask everybody to forgive me for my poor English (I'm from Italy)...

I think that if I had to choose ten CD to take with me on a desert island Hoodoo Man Blues would be one. In 1965 Jr. Wells began a fantastic career that reached the top in 1975 with Live at Theresa's. The stuff recorded after this year I dont think it's that good except for few numbers. The best of Jr. Wells I think it's included in these 10 years, included the very first recordings of the 50's (Blues Hit Big Town is a fantastic Chicago blues album). Hoodoo Man Blues is what a Chicago Blues harmonica fan asks for. In this album you can imagine to be in a club in the West Side or South Side, close your eyes and enjoy the atmosphere... Junior has that dry, raw, direct sound, so simple and so exciting... Well, my favorite harmonica plauer is Rice Miller, I'm cray about Big Walter Horton and I also like Little Walter, and Junior Wells is the heritage of all these dudes... I love his way of using the throat when he gasps through the mic... It reminds me Sonny Terry's and Peg Leg Sam's whooping and yelling between a note and another one. Junior "translates" that old time way of playing into a modern context. I know very well that old time players: Jaybird Coleman, DeFord Bailey even the less known ones like Horace Sprott or Rich Amerson and all that could recorded in the 50s and the 60s, and if I feel the blues when I listen to them, I don't think the feeling is changed with Junior, even the times had changed. Junior is a today's (I mean in the 60s and 70s) man who brings us the same old blues feeling, and I think this is what a blues player-singer should do. I don't like that today's monsters who plays thousands notes a minute but don't tell me anything... Well, listen e.g. to Ships On The Ocean... it will tell you EVERYTHING! Junior plays THE REAL DEAL: no real bluesman would play a note if it's not necessary, and that funky minded bad boy can play the blues... nothing but the blues! Other terrific album by Junior Wells, on my opinion, are:

>BLUES HIT BIG TOWN (the very first Junior Wells, 1953-'54)
>IT'S MY LIFE, BABY! (a fantstic live/studio album, I love it!)
>ON TAP (An overlooked but excellent CD)
>COMING AT YOU (other Vanguard numbers with too many horns on my opinion. Anyway, a must for Jr. Wells's fans)
>SINGS LIVE AT THE GOLDEN BEAR (An other overlooked beautiful CD with a lot of classic blues, a tribute to Little Walter, Sonny Boy II an others)
>LIVE AT THERESAS'S (highlghts: JUKE, COME ON IN THIS HOUSE, KEY TO THE HIGHWAY)
>THE BEST OF THE VANGUARD YEARS (with some of the stuff you can find in IT'S MY LIFE BABY, and COMING AT YOU, but worth the purchase: here you can find the best Junior's versions of MESSIN' WITH THE KID, SHOTGUN BLUES, ALL NIGHT LONG, IT HURTS ME TOO and HELP ME)
>DRINKIN' TNT & SMOKIN' DYNAMYTE (a killer live album in Europe, 1974)

There are also a few bunch of recordings from "18 TRACKS FROM THE FILM CHICAGO BLUES" (Red Lightnin') that are some of Junior's best live performances: IN MY YOUNGER DAYS, COUNTRY GIRL and perhaps the best version of HOODOO MAN BLUES I've ever heard.
Forgive me for the long review, but the blues is something that blows up my mind!

Cheers,

Bert
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0xa205b624) étoiles sur 5 Certifiable classic 26 mars 2003
Par Donnie - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Chuck Berry was the proto-type for blues-inflected rock, James Brown popularized funky blues, but Amos Blackmore aka Junior Wells perfected both. This is, without question, one of the essential blues records of all time. Kicking off with the lethal "Snatch It Back and Hold It", Wells and company (including Buddy Guy) unleash a set of tunes that are yet to be surpassed by any other recorded blues work. During "Ships on the Ocean" Wells prompts Guy to lay down some nasty guitar by joyfully exclaiming (practically preaching) "this is the blues, baby". This album documents to perfection (and better than any other) what was going on in Chicago blues clubs in the 1960's. This belongs on your short list of cds to purchase.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?