Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Horrorscope
 
Agrandissez cette image
 

Horrorscope

30 août 1991 | Format : MP3

EUR 10,89 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 6,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
5:22
30
2
4:04
30
3
4:07
30
4
4:06
30
5
4:52
30
6
5:49
30
7
5:18
30
8
3:28
30
9
4:11
30
10
6:17
30
11
5:25
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 30 août 1991
  • Date de sortie: 30 août 1991
  • Label: Atlantic Records
  • Copyright: 1991 Atlantic Recording Corporation for the United States and WEA International Inc. for the world outside of the United States.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 52:59
  • Genres:
  • ASIN: B006ID6TV2
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 124.258 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Vincent VZT VOIX VINE le 5 juin 2011
Format: CD Achat vérifié
chacun a droit à son quart d'heure de gloire, et chaque groupe de thrash son album de référence. pour overkill, groupe de seconde division, les débuts étaient sympa, mais pas transcendants, la faute peut-être à la voix haut perchée de bobby "blitz" hellsworth, qui était horripilante sur les premiers opus, pourtant solides musicalement!
avec horrorscope, le chant passe mieux et les guitares sont désormais double. cet album est le classique que les new yorkais n'avaient pas encore réussi à sortir. les titres sont tous excellents et le renouvellement à la guitare a été bénéfique.
il ne s'agit ni plus ni moins du premier album d'overkill à posséder, après, il y en a quelques un de pas mal, mais pas d'aussi bons.
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Shred le 25 avril 2011
Format: CD Achat vérifié
Les années 90 ne sont pas très bénéfiques pour le thrash métal alors en plein déclin, certainement dû à l'arrivée du death métal entre autre.
Seul quelques groupes ont encore cartonné en ce début d'année, mais sans pour autant rester dans le thrash. Je vais quand même vous en citez deux qui n'ont pas retourné leur veste. Le premier n'est autre que Slayer avec "seasons in the abyss" (1990) et le deuxième, c'est bien évidemment Overkill avec "horrorscope" (1991).
Vous avez certainement remarqué que je n'ai pas parlé du reste du Big Four ce qui est tout à fait volontaire de ma part, car les albums sorties ne sont absolument plus représentatifs du thrash.
Passons maintenant à la chronique de cette bombe que nous a largué Overkill en cette année 1991.
La chose qui m'a frappé (très fort même) en écoutant ce disque, c'est l'enchainement sans temps mort des titres de "coma" jusqu'à "thanx for nothing" inclus. On calme le jeu avec une courte intro au piano sur le titre "bare bones" et on repart pour une bonne dose de violence, arrive ensuite "horrorscope" le titre le plus lourd de l'album, mais rien à voir avec le très malsain "playing with spiders/skullkrusher" sur l'album précédent. On a également le droit à un instrumental "Frankenstein" et un titre plus "cool" (pas vraiment une ballade à mon sens) "soulitude".
Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par DiamonDan le 7 janvier 2012
Format: CD Achat vérifié
1991 J'ai 15 ans je suis en vacances chez ma grande soeur à Chambery, un après-midi elle devait absolument travailler alors elle m'a emmené en ville avec elle, m'a donné un billet de cent francs et m'a dis tu n'as qu'à aller voir Terminator 2 au ciné, alors en attendant l'heure de la séance je me baladais en ville et j'ai eu la bonne idée d'entrer chez un disquaire et je suis tomber sur la cassette d'Horrorscope d'Overkill (puisque c'est ici le sujet et pas mes vacances pourries d'adolescent)je ne connaissais pas du tout le groupe mais le titre Horrorscope m'a fait marrer (il vous faut pas grande chose à 15 ans) et je me suis donc payer la cassette, j'avais mon walkman sur moi il me restait un peu de temps avant le début de ma séance, j'ai donc voulu écouter ma nouvelle cassette et là dès le premier titre Coma quelle baffe dans la gueule alors je me suis assis sur un banc pour écouter la suite et puis encore la suite et bien je ne suis jamais aller voir Terminator 2, j'ai passe l'après midi sur ce banc à écouter ma cassette d'Overkill sans jamais faire avance rapide pour économiser les piles de mon Walkman .
Probablement l'un de leurs meilleurs albums avec Years of decay !
Du riff et du changement de rythme en veux tu en voila, il est vrai que de passer à deux guitaristes (Merritt Gant & Rob Cannavino) plus qu'inspirés pour le coup à faciliter la chose ajouter à cela une section rythmique digne d'un char d'assaut (DD Verni à la basse et Sid Falck à la batterie) et pour couronner le tout la voix "razors edge" de Bobby Ellsworth, voilà c'est Overkill mode Horrorscope !
Et finalement j'ai passé des vacances pas dégueu !!
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par orion TOP 100 COMMENTATEURS le 18 janvier 2009
Format: CD
Pour son cinquième album, paru en 1991, Overkill opère un changement important puisque le seul et unique guitariste du groupe jusqu'alors, Bobby Gustafson, est remplacé par 2 guitaristes: Merrit Gant et Rob Cannavino. Pour le reste, on ne change rien: toujours un bon vieux thrash metal efficace.
Le groupe est toujours inspiré et nous balance des "Coma", "Thanx for nothin", "Blood money" et autre "Live young, die free" aux rythmes speeds emmenés par la voix abrasive de Bobby "Blitz" Ellsworth. Mais le groupe sait aussi proposer des titres plus lourds ("Horrorscope", "Nice day for a funeral") tout aussi réussis. Un instrumental ("Frankenstein") et, pour terminer, une "ballade" (entre guillemets car une ballade d'Overkill reste du Overkill): "Soulitude".

Il s'agit pour moi du dernier album d'Overkill vraiment intéressant, le reste de la discographie pourtant féconde du groupe ayant tendance à tourner un peu en rond créant une certaine lassitude. Je ne vais peut-être pas me faire que des amis avec cette dernière remarque mais, comme je viens de le dire, cela ne reflète que mon avis. A vous de voir...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique