undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Hounds Of Love a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 12,74
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : GMFT
Ajouter au panier
EUR 15,50
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Leisurezone
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Hounds Of Love
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Hounds Of Love Import


Prix : EUR 12,74 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
CD, Import, 31 janvier 2000
EUR 12,74
EUR 12,74 EUR 2,51
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
7 neufs à partir de EUR 12,74 12 d'occasion à partir de EUR 2,51

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Kate Bush

Discographie

Image de l'album de Kate Bush

Photos

Image de Kate Bush

Biographie

Née en 1958 à Bexleyheath en Angleterre, Catherine Bush se met rapidement au piano. Imprégnée par la musique folk qu'écoute sa famille, elle compose ses premières chansons à l'âge de 14 ans environ. C'est à cette époque (1973) qu'un ami de la famille Bush, Ricky Hopper, prépare une démo des ... Plus de détails sur la Page Artiste Kate Bush

Visitez la Page Artiste Kate Bush
65 albums, 20 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Hounds Of Love + The Dreaming + Never For Ever
Prix pour les trois: EUR 29,82

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (31 janvier 2000)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Fish People
  • ASIN : B00004R7TP
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (17 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 35.719 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. Running up that hill
2. Hounds of love
3. The big sky
4. Mother stands for comfort
5. Cloudbusting
6. And dream of sheep
7. Under ice
8. Waking the witch
9. Watching you without me
10. Jig of life
11. Hello earth
12. The morning fog
13. The big sky meteorological mix
14. Running up that hill a deal with god)
15. Be kind to my mistakes
16. Under the ivy
17. Burning bridge
18. My lagan love

Descriptions du produit

Critique

Si l'on suit les discussions entre fans de la première heure ou auditeurs avertis de l’œuvre de Kate Bush, Hounds of love revient très souvent en tête de liste de ses albums les plus réussi. Avec ce dernier, sorti en 1985, Kate Bush affirme pour la première fois son entière indépendance. Tout comme le précédent album (The Dreaming), elle en assure elle-même la production mais pour la première fois celui-ci est élabore dans son tout récent studio personnel. S'affranchissant ainsi des contraintes financières des studios commerciaux, elle peux enfin prendre son temps pour composer, et essayer sereinement les nouvelles possibilités s'offrant à elle. L'expérimentation sonore se ressent d'ailleurs fortement à l'écoute de cet album. 

Scindé en deux, Hounds of love étonne par sa cohérence malgré son articulation risquée entre une partie plus conforme au cadre établi du modèle pop-rock et une autre, cassant le moule pour s'aventurer dans un parcours non-conformiste, conceptuel et étrangement poétique.  Malgré leurs différences les deux sections se rejoignent étonnamment pour porter l'empreinte singulière et toujours fascinante de Kate Bush. La seconde partie porte en exergue un extrait d'un poème de Tennyson (Poète anglais du 19ème siècle) dont le titre de cette section est inspiré : « The Ninth Wave ». Sept chansons relatant les errances et hallucinations d'une femme perdue en mer, au bord de la noyade. L'ouverture se fait sur « And dream of sheep ». Portée par le piano et la voix de Kate Bush, accompagnée de lointains échos irlandais que l'on retrouvera par la suite sur l'étonnant « Jig of Life », l'émotion est d'emblée à son comble. La poésie mystérieuse du texte ne fait que renforcer une forte présence musicale. Vers la fin du disque, on retrouvera en écho cette ambiance sur « Hello earth  ».

Entre temps l'atmosphère se sera faite plus lourde et dramatique. « Under ice » et « Waking the witch » montrant une Kate Bush sombre et inquiétante, sa voix usant d'un registre grave accompagnée de voix off masculines comme sorties d'outre-tombe. D'un bout à l'autre, jusqu'à l'épilogue « The morning fog », Kate Bush nous entraîne dans un univers cohérent, où l'auditeur s'immerge dans un monde sonore insondable. Des chants échantillonnées, puis entrecoupés de « Waking the witch », aux arrangements de cordes synthétiques de « Under ice », tout est recherche sensible et sensuelle. Rendue possible par l'utilisation poussée d'un des premiers échantillonneurs, le Fairlight, ou les sons de synthèse (« Watching you without me »). Mais il serait impardonnable de ne pas mentionner la finesse des arrangements vocaux : du travail sur la voix de Kate Bush elle-même, les harmonies utilisées, la présence imposante de son timbre jusqu'aux magnifiques arrangements de choeurs sur « Hello earth ».

Et c'est en cela que le lien se fait avec les cinq premiers titres. Bien que s'inscrivant dans une ligne pop-rock plus typée, ils portent tous cette empreinte, cette marque sonore : l'articulation vocale sur les titres « Hounds of love » ou « Big sky », sa présence sur « Mother stands for comfort », les bruits de verre et sons percussifs sur ce même titre échantillonnés au Fairlight (une réminiscence de « Babooshka »). Et bien sûr sans oublier « Running up that hill » ou «Cloudbusting» et ses cordes envoûtantes, un immense succès commercial. Le son sophistiqué reconnaissable entre mille et encadré dans une forme plus classique ne fait que pousser l'efficacité de ces deux titres à un haut niveau alors qu'il eût pu au contraire la desservir. Avec le recul, tout juste pourrait-on regretter sur l'ensemble de l'album le son d'une batterie assez typée année 1980. Mais cela est bien peu comparé à la force musicale que constitue Hounds of love.

Eric Seigneur - Copyright 2015 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

28 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile  Par Darquet Jean-michel le 18 mars 2006
Format: CD
Trois ans après la rupture de l’album «The Dreaming», Kate Bush revient en 1985 avec «Hounds of Love», son cinquième disque. Celui-ci présente une synthèse heureuse entre la «première manière» de la chanteuse et les expérimentations du précédent album et, à ce titre, il peut être considéré comme le plus abouti de toute la production de Kate à ce jour (elle se perdra un peu en route dans ses deux disques suivants). Il s’ouvre par le côté pop (la première face du disque vinyl d’origine) de l’artiste avec le tonitruant triptyque : «Running up that Hill–Hounds of Love–Tke Big Sky» d’une redoutable efficacité ; mélodies imparables, rythmique très travaillée et gros succès à l’époque, notamment pour le premier titre. A noter également le magnifique «Cloudbusting» qui fit l’objet du superbe vidéo-clip de la machine à faire la pluie. La suite, intitulé «The Ninth Wave» est beaucoup plus expérimental et souvent très original. On retiendra particulièrement l’intriguant «Under Ice» (Kate est là, sous la glace, je plonge !) et «Walking the Witch», titre probablement le plus étrange jamais enregistré par l’artiste. Tout s’y mélange : bruitages, bribes de musique, paroles hachées et triturées, les baleines de «Moving» et l’hélicoptère des Pink Floyd … et ça fonctionne. Retour au folklore irlandais pour «Jig of Life» et enfin le sublime «Hello Earth» avec chœur d’hommes.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Salabreuil TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 7 novembre 2005
Format: CD
Devinette : Quelle artiste dont le nom commence par un B a su tout au long de sa carrière marrier exigence artistique et popularité sans jamais sacrifier aux sirènes du commerce? maîtriser la technologie, tenir fermement les rênes de la production et avoir un souci quasi maniaque du moindre détail ? Quelle est donc cette artiste qui a su intégrer ses influences classiques et traditionnelles sans jamais tomber dans la miévrerie ou le pompeux ? aussi à l'aise dans l'utilisation des chants grégoriens, des cordes classiques comme l'électronique ? une artiste capable de triturer sa voix dans tous les sens, toujours à l'affût de nouvelles sonorités, passant des semaines en studio à inventer, chercher, bidouiller ? Alors une idée... Ça commence par un B, vous dis-je... Quoi ? Björk ?... Ah oui c'est vrai, mais bon, c'est pas la première... La réponse est... : Kate Bush (évidemment) !!! J'ai le plus grand respect pour le travail de la chanteuse islandaise, mais désolé pour tous ceux qui pensent que Bjork a tout inventé et est surgie ex-nihilo... la preuve de ce que je dis plus haut tout au long de ce magnifique album qui n'a pas pris une ride.
Je ne veux pas polémiquer, mais juste signifier que Kate Bush était une pionnière, qui a eu beaucoup plus d'influence qu'on ne l'imagine et que c'est une grande dame de la pop.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
28 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lurquin Rudy le 6 mars 2003
Format: CD
Cet album est, en ce qui me concerne, le meilleur et de loin que Kate Bush a créé et ce n'est rien de le dire tant sa production musicale est de qualité.
On peut distinguer deux parties à cet album, la première partie est plus classique si l'on peut dire et contient les hits "Running up that hill" et "Cloudbusting" mais c'est surtout la seconde partie qui m'a touché profondémment.
En effet, cette deuxième partie (qui était en fait la face B du 33 tours vinyl en 1985) s'appelle "The Ninth wave" et contient quelques morceaux d'anthologie comme "Under ice" dont la chute est inattendue "Waking the witch" je n'avais jamais entendu quelque chose de pareil jusqu'alors ! Ou encore "Hello Earth" où Kate mélange subtilement des extraits de chant grégoriens dans un morceau à l'ambiance très particulière et très prenante. Cette ambiance particulière est d'ailleurs le signe distinctif de cet album encore plus que le reste de sa discographie dont c'est déjà la marque de fabrique.
Juste une petite suggestion, en écoutant cet album dans la pénombre, les sensations sont encore meilleures.
Il faut d'ailleurs savoir que Kate écrit et compose la plupart de ses titres et coproduit pas mal de ses albums en plus de jouer du piano, des claviers,chanter et faire les choeurs (les choeurs sont souvent très présents et importants sur ses albums).
J'en termine en disant que si vous aimez Kate Bush ou d'autres chanteuses dans ce style (pour autant qu'il soit imitable...) comme Tori Amos par exemple, alors il faut que vous achetiez ce CD, il est fantastique (dans tous les sens du terme!) Bon vous l'aurez compris, je suis fan de Kate Bush depuis ses débuts en 1978, cela m'enlève peut-être un rien d'objectivité.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?