Humble Pie

Top albums (Voir les 72)


Voir les 72 albums de Humble Pie

Humble Pie : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 348
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Humble Pie

Biographie

Son groupe pop/mod The Small Faces alors en pleine déconfiture en 1969 après cinq ans de tubes, Steve Marriott le délaisse le 29 avril pour fonder une entité plus solide, avec un répertoire folk/rock voire country et des compositions bien tournées, pour se tourner résolument ensuite vers un blues rock qui prendra sa véritable dimension sur scène.

Encouragé par Andrew Loog Oldham, fondateur du label Immediate qui avait débauché les Small Faces de leur contrat avec Decca (et accessoirement manager des Rolling Stones), ce cockney londonien, lui-même guitariste et harmoniciste, s'entoure de ... Lire la suite

Son groupe pop/mod The Small Faces alors en pleine déconfiture en 1969 après cinq ans de tubes, Steve Marriott le délaisse le 29 avril pour fonder une entité plus solide, avec un répertoire folk/rock voire country et des compositions bien tournées, pour se tourner résolument ensuite vers un blues rock qui prendra sa véritable dimension sur scène.

Encouragé par Andrew Loog Oldham, fondateur du label Immediate qui avait débauché les Small Faces de leur contrat avec Decca (et accessoirement manager des Rolling Stones), ce cockney londonien, lui-même guitariste et harmoniciste, s'entoure de pointures : le jeune Peter Frampton, alors sex-symbol pop, à la guitare (ex-Herd), l'excellent bassiste Greg Ridley qu'il débauche du groupe Spooky Tooth et qui sera le pilier de son groupe, et un jeune batteur de dix sept ans qui le suivra toute sa carrière, Jerry Shirley.

Humble Pie répète inlassablement durant trois mois dans la demeure de son meneur dans l'Essex, et frappe fort dès son premier 45 tours « Natural Born Boogie » au titre prémonitoire, n°4 en Grande Bretagne en septembre 1969 et qui sera son seul hit outre Manche. Produit par Andy Johns puis son frère Glyn, le groupe publie trois albums en l'espace de deux ans.  

Performance

Immediate en faillite, il est récupéré par le label américain A&M et sous la houlette d'un nouveau manager, il trouve sa voie avec Humble Pie en 1970, beaucoup plus lourd et binaire que les deux précédents. Ce qui entraîne le départ en octobre 1971 du délicat Peter Frampton après une longue tournée et la sortie de Rock On, le premier véritable succès américain du groupe, en 1971, aux chansons (blues, soul) déjà bien rôdées sur scène, comme ce « Stone Cold Fever » original qui y devient la locomotive des concerts.

Frampton, bien que remplacé par le virtuose David « Clem » Clempson (ex-Coliseum), est la vedette du formidable double album live Performance-Rockin' The Fillmore paru fin conjointement avec sa défection et enregistré lors de la tournée de promotion de Rock On. Avec l'arrivée de Clempson, Humble Pie durcit encore plus sa puissance sonore et fortifie son tempérament soul, notamment avec l'arrivée d'un trio de choristes de premier plan qui ne laisse plus Steve Marriott assurer tous les vocaux, les Blackberries.

Pourvu de deux hits mineurs, « Hot 'n' Nasty » et surtout « 30 Days In The Hole » (qui sera repris notamment par Mr. Big), le brûlant Smokin' est la meilleure vente de la carrière de Humble Pie, en 1972. La dernière partie du double album Eat It en 1973, enregistrée live à Glasgow, est l'occasion de comparer en concert les styles différents de Frampton et de Clempson. Le groupe s'essouffle ensuite, la veine créatrice s'estompe avec deux albums ratés en 1974 et 1975, dont on ne retiendra que « Fool For A Pretty Face » (repris par Mother Station en 1994) de l'album On To Victory. 

Humble Pie 2

Steve Marriott jette l'éponge ensuite. Il refonde son groupe en 1980, pressé par le fisc (le groupe a été ruiné par son entourage « administratif »), en ne conservant que Jerry Shirley ; mais un poignet endommagé suivi d'un ulcère entraîne sa défection définitive en 1981.

L'un des chanteurs les plus doués de sa génération, ruiné et toujours poursuivi par le fisc, fonde Packet Of Three sans succès, devient alcoolique et sombre dans la déchéance pendant un moment, courant après le moindre engagement, puis répète quelques semaines avec une nouvelle formation de Birmingham, les DT's, pour finalement publier en 1989 un album solo plutôt remarquable, Thirty Seconds to Midnite, où il revisite son « All Or Nothing » des Small Faces, chanson emblématique qui résume son parcours et sera d'ailleurs jouée lors de ses funérailles. Il se remarie le 14 juillet de la même année et le couple s'installe dans une péniche avant de s'établir dans un petit manoir du 16ème siècle à Arkesden.

Un nouvel essai avec Packet Of Three n'aboutit pas, tout comme la proposition de Peter Frampton de reformer Humble Pie avec lui, en janvier 1991. Steve Marriott meurt le 19 avril suivant dans l'incendie de sa maison, vraisemblablement causé par une cigarette mal éteinte.

Après la dissolution de Humble Pie, Jerry Shirley a suivi Steve Marriott dans ses nombreux projets, co-fondé Fastway en 1980, Natural Gas, puis reformé à lui tout seul Humble Pie dont le nom lui appartient. Il est devenu dans les années 2000 le batteur du Deborah Bonham Band, la soeur cadette de John Bonham le batteur de Led Zeppelin. Greg Ridley a suivi Marriott également, fondé Strange Brew avec Dave Clempson et le batteur Cozy Powell, avant de se retirer en Espagne, où il est décédé à 56 ans d'une pneumonie, à Alicante le 19 novembre 2003.

David Clempson a participé à quelques albums, fondé sans succès les groupes Rough Diamond (avec David Byron de Uriah Heep) et Champion en 1978, avant de se diriger finalement vers la musique de film.

En avril 2001, les membres survivants du groupe ont rendu hommage à Steve Marriott à l'Astoria à Londres pour commémorer le dixième anniversaire de sa disparition. Dans la foulée, Jerry Shirley et Greg Ridley, accompagnés par le guitariste Dave Colwell et le chanteur vétéran Bobby Tench, avaient publié Back On Track en 2002, ...sous le nom de Humble Pie. Copyright 2014 Music Story Jean-Noël Ogouz

Son groupe pop/mod The Small Faces alors en pleine déconfiture en 1969 après cinq ans de tubes, Steve Marriott le délaisse le 29 avril pour fonder une entité plus solide, avec un répertoire folk/rock voire country et des compositions bien tournées, pour se tourner résolument ensuite vers un blues rock qui prendra sa véritable dimension sur scène.

Encouragé par Andrew Loog Oldham, fondateur du label Immediate qui avait débauché les Small Faces de leur contrat avec Decca (et accessoirement manager des Rolling Stones), ce cockney londonien, lui-même guitariste et harmoniciste, s'entoure de pointures : le jeune Peter Frampton, alors sex-symbol pop, à la guitare (ex-Herd), l'excellent bassiste Greg Ridley qu'il débauche du groupe Spooky Tooth et qui sera le pilier de son groupe, et un jeune batteur de dix sept ans qui le suivra toute sa carrière, Jerry Shirley.

Humble Pie répète inlassablement durant trois mois dans la demeure de son meneur dans l'Essex, et frappe fort dès son premier 45 tours « Natural Born Boogie » au titre prémonitoire, n°4 en Grande Bretagne en septembre 1969 et qui sera son seul hit outre Manche. Produit par Andy Johns puis son frère Glyn, le groupe publie trois albums en l'espace de deux ans.  

Performance

Immediate en faillite, il est récupéré par le label américain A&M et sous la houlette d'un nouveau manager, il trouve sa voie avec Humble Pie en 1970, beaucoup plus lourd et binaire que les deux précédents. Ce qui entraîne le départ en octobre 1971 du délicat Peter Frampton après une longue tournée et la sortie de Rock On, le premier véritable succès américain du groupe, en 1971, aux chansons (blues, soul) déjà bien rôdées sur scène, comme ce « Stone Cold Fever » original qui y devient la locomotive des concerts.

Frampton, bien que remplacé par le virtuose David « Clem » Clempson (ex-Coliseum), est la vedette du formidable double album live Performance-Rockin' The Fillmore paru fin conjointement avec sa défection et enregistré lors de la tournée de promotion de Rock On. Avec l'arrivée de Clempson, Humble Pie durcit encore plus sa puissance sonore et fortifie son tempérament soul, notamment avec l'arrivée d'un trio de choristes de premier plan qui ne laisse plus Steve Marriott assurer tous les vocaux, les Blackberries.

Pourvu de deux hits mineurs, « Hot 'n' Nasty » et surtout « 30 Days In The Hole » (qui sera repris notamment par Mr. Big), le brûlant Smokin' est la meilleure vente de la carrière de Humble Pie, en 1972. La dernière partie du double album Eat It en 1973, enregistrée live à Glasgow, est l'occasion de comparer en concert les styles différents de Frampton et de Clempson. Le groupe s'essouffle ensuite, la veine créatrice s'estompe avec deux albums ratés en 1974 et 1975, dont on ne retiendra que « Fool For A Pretty Face » (repris par Mother Station en 1994) de l'album On To Victory. 

Humble Pie 2

Steve Marriott jette l'éponge ensuite. Il refonde son groupe en 1980, pressé par le fisc (le groupe a été ruiné par son entourage « administratif »), en ne conservant que Jerry Shirley ; mais un poignet endommagé suivi d'un ulcère entraîne sa défection définitive en 1981.

L'un des chanteurs les plus doués de sa génération, ruiné et toujours poursuivi par le fisc, fonde Packet Of Three sans succès, devient alcoolique et sombre dans la déchéance pendant un moment, courant après le moindre engagement, puis répète quelques semaines avec une nouvelle formation de Birmingham, les DT's, pour finalement publier en 1989 un album solo plutôt remarquable, Thirty Seconds to Midnite, où il revisite son « All Or Nothing » des Small Faces, chanson emblématique qui résume son parcours et sera d'ailleurs jouée lors de ses funérailles. Il se remarie le 14 juillet de la même année et le couple s'installe dans une péniche avant de s'établir dans un petit manoir du 16ème siècle à Arkesden.

Un nouvel essai avec Packet Of Three n'aboutit pas, tout comme la proposition de Peter Frampton de reformer Humble Pie avec lui, en janvier 1991. Steve Marriott meurt le 19 avril suivant dans l'incendie de sa maison, vraisemblablement causé par une cigarette mal éteinte.

Après la dissolution de Humble Pie, Jerry Shirley a suivi Steve Marriott dans ses nombreux projets, co-fondé Fastway en 1980, Natural Gas, puis reformé à lui tout seul Humble Pie dont le nom lui appartient. Il est devenu dans les années 2000 le batteur du Deborah Bonham Band, la soeur cadette de John Bonham le batteur de Led Zeppelin. Greg Ridley a suivi Marriott également, fondé Strange Brew avec Dave Clempson et le batteur Cozy Powell, avant de se retirer en Espagne, où il est décédé à 56 ans d'une pneumonie, à Alicante le 19 novembre 2003.

David Clempson a participé à quelques albums, fondé sans succès les groupes Rough Diamond (avec David Byron de Uriah Heep) et Champion en 1978, avant de se diriger finalement vers la musique de film.

En avril 2001, les membres survivants du groupe ont rendu hommage à Steve Marriott à l'Astoria à Londres pour commémorer le dixième anniversaire de sa disparition. Dans la foulée, Jerry Shirley et Greg Ridley, accompagnés par le guitariste Dave Colwell et le chanteur vétéran Bobby Tench, avaient publié Back On Track en 2002, ...sous le nom de Humble Pie. Copyright 2014 Music Story Jean-Noël Ogouz

Son groupe pop/mod The Small Faces alors en pleine déconfiture en 1969 après cinq ans de tubes, Steve Marriott le délaisse le 29 avril pour fonder une entité plus solide, avec un répertoire folk/rock voire country et des compositions bien tournées, pour se tourner résolument ensuite vers un blues rock qui prendra sa véritable dimension sur scène.

Encouragé par Andrew Loog Oldham, fondateur du label Immediate qui avait débauché les Small Faces de leur contrat avec Decca (et accessoirement manager des Rolling Stones), ce cockney londonien, lui-même guitariste et harmoniciste, s'entoure de pointures : le jeune Peter Frampton, alors sex-symbol pop, à la guitare (ex-Herd), l'excellent bassiste Greg Ridley qu'il débauche du groupe Spooky Tooth et qui sera le pilier de son groupe, et un jeune batteur de dix sept ans qui le suivra toute sa carrière, Jerry Shirley.

Humble Pie répète inlassablement durant trois mois dans la demeure de son meneur dans l'Essex, et frappe fort dès son premier 45 tours « Natural Born Boogie » au titre prémonitoire, n°4 en Grande Bretagne en septembre 1969 et qui sera son seul hit outre Manche. Produit par Andy Johns puis son frère Glyn, le groupe publie trois albums en l'espace de deux ans.  

Performance

Immediate en faillite, il est récupéré par le label américain A&M et sous la houlette d'un nouveau manager, il trouve sa voie avec Humble Pie en 1970, beaucoup plus lourd et binaire que les deux précédents. Ce qui entraîne le départ en octobre 1971 du délicat Peter Frampton après une longue tournée et la sortie de Rock On, le premier véritable succès américain du groupe, en 1971, aux chansons (blues, soul) déjà bien rôdées sur scène, comme ce « Stone Cold Fever » original qui y devient la locomotive des concerts.

Frampton, bien que remplacé par le virtuose David « Clem » Clempson (ex-Coliseum), est la vedette du formidable double album live Performance-Rockin' The Fillmore paru fin conjointement avec sa défection et enregistré lors de la tournée de promotion de Rock On. Avec l'arrivée de Clempson, Humble Pie durcit encore plus sa puissance sonore et fortifie son tempérament soul, notamment avec l'arrivée d'un trio de choristes de premier plan qui ne laisse plus Steve Marriott assurer tous les vocaux, les Blackberries.

Pourvu de deux hits mineurs, « Hot 'n' Nasty » et surtout « 30 Days In The Hole » (qui sera repris notamment par Mr. Big), le brûlant Smokin' est la meilleure vente de la carrière de Humble Pie, en 1972. La dernière partie du double album Eat It en 1973, enregistrée live à Glasgow, est l'occasion de comparer en concert les styles différents de Frampton et de Clempson. Le groupe s'essouffle ensuite, la veine créatrice s'estompe avec deux albums ratés en 1974 et 1975, dont on ne retiendra que « Fool For A Pretty Face » (repris par Mother Station en 1994) de l'album On To Victory. 

Humble Pie 2

Steve Marriott jette l'éponge ensuite. Il refonde son groupe en 1980, pressé par le fisc (le groupe a été ruiné par son entourage « administratif »), en ne conservant que Jerry Shirley ; mais un poignet endommagé suivi d'un ulcère entraîne sa défection définitive en 1981.

L'un des chanteurs les plus doués de sa génération, ruiné et toujours poursuivi par le fisc, fonde Packet Of Three sans succès, devient alcoolique et sombre dans la déchéance pendant un moment, courant après le moindre engagement, puis répète quelques semaines avec une nouvelle formation de Birmingham, les DT's, pour finalement publier en 1989 un album solo plutôt remarquable, Thirty Seconds to Midnite, où il revisite son « All Or Nothing » des Small Faces, chanson emblématique qui résume son parcours et sera d'ailleurs jouée lors de ses funérailles. Il se remarie le 14 juillet de la même année et le couple s'installe dans une péniche avant de s'établir dans un petit manoir du 16ème siècle à Arkesden.

Un nouvel essai avec Packet Of Three n'aboutit pas, tout comme la proposition de Peter Frampton de reformer Humble Pie avec lui, en janvier 1991. Steve Marriott meurt le 19 avril suivant dans l'incendie de sa maison, vraisemblablement causé par une cigarette mal éteinte.

Après la dissolution de Humble Pie, Jerry Shirley a suivi Steve Marriott dans ses nombreux projets, co-fondé Fastway en 1980, Natural Gas, puis reformé à lui tout seul Humble Pie dont le nom lui appartient. Il est devenu dans les années 2000 le batteur du Deborah Bonham Band, la soeur cadette de John Bonham le batteur de Led Zeppelin. Greg Ridley a suivi Marriott également, fondé Strange Brew avec Dave Clempson et le batteur Cozy Powell, avant de se retirer en Espagne, où il est décédé à 56 ans d'une pneumonie, à Alicante le 19 novembre 2003.

David Clempson a participé à quelques albums, fondé sans succès les groupes Rough Diamond (avec David Byron de Uriah Heep) et Champion en 1978, avant de se diriger finalement vers la musique de film.

En avril 2001, les membres survivants du groupe ont rendu hommage à Steve Marriott à l'Astoria à Londres pour commémorer le dixième anniversaire de sa disparition. Dans la foulée, Jerry Shirley et Greg Ridley, accompagnés par le guitariste Dave Colwell et le chanteur vétéran Bobby Tench, avaient publié Back On Track en 2002, ...sous le nom de Humble Pie. Copyright 2014 Music Story Jean-Noël Ogouz


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page