Quantité :1
Hydra a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock. Expédié sous 24h
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 7,62

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Hydra
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Hydra


Prix : EUR 6,88 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
25 neufs à partir de EUR 3,63 21 d'occasion à partir de EUR 2,63

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Toto

Discographie

Image de l'album de Toto

Photos

Image de Toto

Biographie

En 1976, cela fait déjà vingt-trois ans que le batteur Jeff Porcaro est le fils de son père (percussionniste ayant accompli l'exploit de jouer avec Pierre Boulez et Stan Getz). Et, ce jour-là, petit Jeff explique à son copain le claviériste David Paich (qui lui, est le rejeton de Marty, par ailleurs pianiste et arrangeur d'Ella Fitzgerald ou ... Plus de détails sur la Page Artiste Toto

Visitez la Page Artiste Toto
129 albums, Photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Hydra + Toto + The Seventh One
Prix pour les trois: EUR 20,76

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (13 mars 1989)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Columbia
  • ASIN : B000026AQ2
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 34.314 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Hydra
2. St. george and the dragon
3. 99
4. Lorraine
5. All us boys
6. Mama
7. White sister
8. A secret love

Descriptions du produit

Descriptions du produit

Toto

Critique

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le premier album (Toto, 1978) du groupe n’a pas séduit outre mesure le public américain, pour lequel avait été pourtant conçue cette musique formatée et excessivement prévisible. Il est bon de rappeler qu’au moment même où ces fleurons de sessions prennent leur envol, le punk californien (Dead Kennedys en tête) en fait de même, dans des endroits bien plus glauques.

Hydra ne lève en aucune manière l’ambiguïté du professionnalisme pour la simple beauté du geste : les huit chansons (dans lesquelles on relève la main mise du clavier David Paich, ce qui sera très bientôt préjudiciable à l’équilibre du groupe) sont toujours aussi bien interprétées (pour la composition, la surprise continue à pointer aux abonnés absents) et, bénéficiant des dernières avancées technologiques des studios californiens, toujours aussi bien enregistrées.

Mais on s’épuise à tenter de relever, au coin d’un refrain, au détour d’un chorus, le moindre soupçon d’erreur qui pourrait trahir une dimension humaine de l’ensemble. Dans les moments de perfection formelle, on est ébahi. Le reste du temps, on peut être saisi d’un vague ennui et d’une sourde interrogation : y a-t-il un groupe pour sauver le disque ?

La suite de l’histoire n’apporte pas une réponse totalement satisfaisante à l’expectative. Avec une carrière, dans les classements de vente, aussi laborieuse pour l’album que pour le single retenu (« 99 »), Hydra ne contribue en rien à l’implantation de Toto sur la scène internationale. 



Christian Larrède - Copyright 2015 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par "jan-hic" le 7 octobre 2003
Format: CD
Eh oui, Toto ce n'est pas seulement "Africa" !
Sur leurs 3 premiers albums, avant leur virage FM, ils jouaient un excellent pop-prog à la Saga, pour preuve écoutez "Hydra", "White sister" ou "St Georges and the dragon" avec les fabuleux solos de Steve Lukather. Et quelle rythmique ("99", "Mama")!
Certes, on trouve aussi 2 beaux nanars (sur 8 titres), ce qui m'empèche de parler de chef-d'oeuvre...
Néanmoins, ce disque mérite de figurer dans toute discothèque rock 80's qui se respecte. Passez outre les moqueries dont le groupe est l'objet !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par PHILOU le 3 mai 2009
Format: CD
La saga de TOTO ressemble à ces histoires à rebondissements faites de succès mondiaux et de plantages, de changements de line-up intempestifs et surtout d'albums où le Hard Rock se mêle au Funk, au Rhythm N' Blues et aux ballades West Coast.
Après avoir été session-men pour une multitude d'artistes comme JACKSON BROWNE, BOZ SCAGGS, STEELY DAN, ERIC CLAPTON, DAVID GILMOUR etc..., c'est en 1977 que DAVID PAICH et JEFF PORCARO décident de s'associer à STEVE LUKATHER, DAVID HUNGATE et BOBBY KIMBALL pour former TOTO.
Leur 1er album parait en 1978 et lance le concept de l'épée ("you better watch that sword that's hanging over you"), premier essai qui devient disque de platine.
En décembre 1979, l'épée ré-apparait sur l'album HYDRA, tenue par un chevalier des temps modernes dans une mystérieuse brume bleutée.
HYDRA est pratiquement un concept album où domine la personnalité de DAVID PAICH qui a écrit ou co-écrit les huit titres du LP.
Tout au long de cet opus, les envolées lyriques de DAVID PAICH, la clarté des arrangements ( TOM KNOX ), la voix hargneuse de BOBBY KIMBALL, la pureté du jeu de guitare de STEVE LUKATHER et le groove inoubliable du regretté STEVE PORCARO édifient une œuvre extrêmement riche qui intègre des influences de pop et de rock symphonique, mais aussi de musique progressive, de soul et même de jazz.
Avec le recul, comparée aux interprètes qui ont suivi ( FERGIE FREDERIKSEN, JOSEPH WILLIAMS, MIKE PORCARO, SIMON PHILIPS), la qualité supérieure du Team original de TOTO saute aux yeux, aux oreilles plutôt et je dirai même que la cohésion et la beauté d'HYDRA ont rarement été dépassés depuis.

Retrouvez TOTO et bien d'autres sur Le Deblocnot': ledeblocnot.blogspot.com
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Barthel Damien le 29 janvier 2011
Format: CD
Second album de Toto, sorti en 1979, Hydra est de loin le chef d'oeuvre absolu du groupe, que même les anti-Toto aiment. En 8 titres, le groupe californien propose une musique à la fois pop, rock, progressive (le premier titre) et funky. La pochette, superbe, est énigmatique, de même que l'album en lui-même, pas le plus facile d'accès (un seul vrai tube, 99), mais le plus riche du groupe. A noter, sur la pochette, la fameuse épée présente sur pas mal d'albums du groupe : Toto, Toto IV, The Seventh One, et plusieurs best-ofs.
L'album démarre d'ailleurs comme un album-concept. Le premier titre est le long (plus de 7 minutes) Hydra, qui parle d'un chevalier, d'une princesse et d'un dragon. Le premier doit retrouver et sauver la seconde du troisième, qu'il doit terrasser. Ambiance progressive, mais non médiévale, pour ce long titre introductif, suivi de St George And The Dragon, chanson plus funky-pop, chantée par Bobby Kimball (c'est David Paich qui chante sur Hydra), dont le titre nous laisse encore une fois à penser qu'on tient un album-concept entre les mains. Mais St George And The Dragon, avec son refrain excellent, est la dernière allusion de l'album à un dragon, ou une hydre. Car le morceau suivant est la ballade tubesque et magnifique 99, chantée par Steve Lukather, et inspirée très légèrement par le film THX 1138 de George Lucas (pour le fait que les personnages du film portent des numéros : le 99 en question, dans la chanson, est une jeune femme dont le narrateur/chanteur est amoureux). Lorraine, de Paich, est une chanson rythmée et cependant douce, achevant avec talent la première face.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Laurent Jacquot TOP 1000 COMMENTATEURS le 14 novembre 2013
Format: CD Achat vérifié
On ne peut pas reprocher à Toto de vouloir rééditer l'expérience du premier album, n'ayant pas chercher ici à composer des morceaux aussi immédiats que sont les hymnes "Hold the line" ou "I'll supply the love" pour ne citer qu'eux.
En effet, dès l'entame avec un "Hydra" qui dure plus de sept minutes au compteur, l'atmosphère y est plus progressive si l'on peut parler en ces termes.
Du coup, et n'ayant pas fait partie de ceux qui l'ont découvert à la sortie, l'écoute à peut-être pu déconcertante de prime abord à l'époque.
Néanmoins, passé cette surprise, force est de constater que les morceaux sont de qualités, ce qui assoit le groupe californien dans une place sur laquelle il faudra compter au sein des groupes rock de légende.
Un bémol quand même concernant la durée des titres qui avoisinent en moyenne les cinq minutes et ou on aurait peut-être eu une préférence pour un ou deux supplémentaires. Seul la moyenne ballade finale "A secret love" étant plus courte, faisant d'ailleurs un peu office de remplissage comme pour compléter l'album.
Il est aussi possible d'entendre des réflexions du genre qu'aucune composition ne ressort vraiment. Il est vrai qu'a part un "99" plus identifiable à la première écoute, les autres sont moins faciles d'accès.
Ce qui rejoint la thèse d'un pari assez osé mais tout à fait louable pour le groupe.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?