IAM

Les clients ont également acheté des articles de

Akhenaton
Shurik'N
Stromae
Oxmo Puccino
Eminem
Yaniss Odua
Grand Corps Malade
NTM

Top albums (Voir les 31)


Voir les 31 albums de IAM

IAM : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 733
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de IAM

Biographie

1984 à Marseille, Philippe Fragione forme avec Eric Mazel, DJ féru de funk, le groupe Lively Crew sous perfusion de rap new-yorkais. De retour de la Grosse Pomme où il a posé sa voix sur un maxi des Choice MC's, Philippe devient Chill et accueille Geoffroy Mussard dit Jo pour créer B. Boys Stance. Le batteur et bassiste Pascal Perez les rejoints, délaissant peu à peu ses instruments pour manier le sampler. Enfin, deux danseurs se joignent à eux : Malek Sultan et Divin Kephren. En 1989, Iam est né.

Le nom du groupe aurait plusieurs significations, outre sa traduction littérale de l'anglais ... Lire la suite

1984 à Marseille, Philippe Fragione forme avec Eric Mazel, DJ féru de funk, le groupe Lively Crew sous perfusion de rap new-yorkais. De retour de la Grosse Pomme où il a posé sa voix sur un maxi des Choice MC's, Philippe devient Chill et accueille Geoffroy Mussard dit Jo pour créer B. Boys Stance. Le batteur et bassiste Pascal Perez les rejoints, délaissant peu à peu ses instruments pour manier le sampler. Enfin, deux danseurs se joignent à eux : Malek Sultan et Divin Kephren. En 1989, Iam est né.

Le nom du groupe aurait plusieurs significations, outre sa traduction littérale de l'anglais (« Je suis »), il est question de sigles « Imperial Asiatic Men », « Indépendantistes Autonomes Marseillais » ou la signification « Le temps qui passe » en arabe. Fortement imprégnés de culture orientale et égyptienne, les membres prennent des pseudonymes adaptés : Chill devient Akhenaton, Pascal est Imhotep et Eric prend le nom de DJ Kheops. Référence différente pour Geoffroy qui sera Shurik'N.

La légende veut que se soit Joey Starr, le leader de NTM, qui pose la cassette Concept, première trace enregistrée d'IAm, sur le bureau d'une maison de disques. La division de Virgin, Labelle Noire, les signe l'année suivante. Cet enregistrement de treize titres bricolés sur un quatre pistes est devenue une belle pièce pour collectionneurs. Il contient déjà les points forts du groupe : un son fortement imprégné de funk, un éclectisme musical et le flow affûté de Chill et Jo. Le groupe se fait alors connaître en se produisant en première partie des Rita Mitsouko, de Public Enemy, de KRS One et surtout de Madonna à Bercy.

En 1991 sort le premier album, ... De la Planète Mars. IAm y développe son propre style, des morceaux rapides et dansants qui évoquent notamment le quotidien des quartiers nord de Marseille. « Tam tam de l'Afrique », traitant de l'esclavage, démontre que le groupe aborde aussi des sujets plus larges avec réussite. Cent mille exemplaires sont écoulés, apportant un succès qui leur ouvre les portes de la compilation Rapattitude 2. Alors que seule la région parisienne comptait jusqu'alors, la cité phocéenne est désormais sur la carte du rap français.

Le succès de leur deuxième album est assuré par une courte phrase de guitare de George Benson empruntée au titre « Give Me The Night ». Celle-ci se retrouve samplée sur un des tubes de l'année 1994 : « Je danse le mia », morceau humoristique sur l'ambiance des boîtes de nuit marseillaises. Akhenaton y décrit les habitudes des danseurs du samedi soir qui viennent se montrer en soirée avec le « survêtement Tacchini » et « la chaîne en or qui brille ». Le clip de Michel Gondry dépeint avec talent et bonne humeur cette ambiance. Mais le double album Ombre Est Lumière, mixé à New-York, est bien plus complexe et riche que ce seul extrait : IAm montre tout le talent de ses membres avec des textes graves ou plus légers, des instrumentaux dansants ou plus sombres. Le thème de l'Egypte Antique revient régulièrement dans les paroles et la musique, offrant un côté mystique à certains passages. Iam est élu Groupe de l'année aux Victoires de la musique en 1995 et participe à la bande originale du film La Haine de Mathieu Kassovitz avec le morceau « La 25e image ». Le groupe est devenu incontournable et connu de tous à l'issue d'une longue tournée.

Avant d'attaquer la suite, Akhenaton s'offre une première aventure solo, Méthèque Et Mat, qui démontre la grandeur de son univers personnel et ouvre la voie aux autres. « Bad Boys de Marseille » et « L'américano » tournent en boucle sur les ondes FM, notamment de Skyrock qui se convertit au rap. Plus grand succès et disque sûrement le plus abouti de leur carrière, L'école du Micro d'Argent sort en mars 1997. Après l'Egypte, c'est une autre passion culturelle des rappeurs marseillais qui est à l'honneur : l'époque des Samouraï. Celle-ci inspire notamment le premier single, « La saga », auquel participe les Américains de Sunz Of Man. Mais la plupart des titres décrivent surtout la dure réalité de la jeunesse des cités avec « Nés sous la même étoile » et « Petit frère ». La nouveauté est la prise de micro de Freeman, anciennement connu sous le nom de Malek Sultan. Un million d'exemplaires sont vendus ! IAm égrène ses singles à la radio et à la télévision avec le même succès.

L'année suivante est celle des projets solo. Tour à tour, Kheops sort la compilation produite par ses soins Sad Hill, Shurik'N publie l'excellent Où Je Vis et Imhotep se lance dans une oeuvre musicale osée, Blueprint. Après la sortie du single « Indepedenza », Akhenaton et Kheops travaillent à la bande originale du film Taxi. Les deux projets du DJ réunissent les proches du groupe et permettent de faire émerger de nouveaux talents, dont certains viennent bien entendu du sud de la France. A son tour, Freeman se lance avec « L'Palais de justice », Chill tourne dans le premer film de Kamel Saleh Comme un aimant, dont il réalise la partie musicale avec le compositeur Bruno Coulais. En 2000 paraissent d'autres projets satellites : Sad Hill Impact de Kheops, puis la compilation électro-funk Electro-Cypher (Akhenaton), et le disque conceptuel La Garde réunissant Jo et son frère Faf Larage.

C'est fort de toutes ces expériences et presque autant de succès que le groupe s'attelle à réaliser Revoir Un Printemps prêt fin 2003, assorti du DVD Au Coeur d'IAm l'année suivante, révèlant la genèse de l'album. Mais les Marseillais voient trop grand et ratent leur coup. Des invités de luxe - Beyoncé, Method Man et Redman -, de luxueux arrangements de cordes de Bruno Coulais, un enregistrement à New York... tout ce confort ne parvient pas à faire de cet album une réussite artistique. Si quelques titres sortent du lot, l'album n'est pas homogène et manque parfois totalement d'intérêt.

Le groupe enchaîne avec une importante tournée qui s'achève par la sortie d'un double CD en concert enregistré au Dôme de Marseille, aussi disponible en DVD. Changement de méthode pour le disque suivant : trente-sept titres sont enregistrés sur une courte période à la fin 2006, parmi lesquels dix-sept sont choisis pour figurer sur Saison 5. Le 2 avril 2007, l'album sort et les fans découvrent des titres épurés, des instrumentaux à l'ancienne aux tempos élevés et une série de clips reprenant fortement les références du hip-hop original. A nouveau les avis sont partagés. 

IAM n'a pas à forcer son talent pour la sortie de son sixième album en avril 2013. Arts Martiens est en lui-même un tel évènement après six ans de silence du groupe marseillais, qu'il se classe dès le 22 avril jour de sa sortie aux deux premières places du top iTunes France. L'édition limitée est numéro un, talonnée par sa petite soeur qui ne contient pas les instrumentaux des dix-sept titres de l'album. En septembre IAM participe au concert Urban Peace 3 puis orchestre la réédition de L'École du Micro d'Argent dans une version agrémentée de bonus et d'un DVD. Le 2 octobre, c'est à la surprise générale qu'IAM annonce la sortie le 18 novembre d'un album intitulé IAM qu'il annonce comme son dernier. IAM est d'ailleurs constitué de titres non retenus sur Arts Martiens. Copyright 2014 Music Story Raphaël Richard

1984 à Marseille, Philippe Fragione forme avec Eric Mazel, DJ féru de funk, le groupe Lively Crew sous perfusion de rap new-yorkais. De retour de la Grosse Pomme où il a posé sa voix sur un maxi des Choice MC's, Philippe devient Chill et accueille Geoffroy Mussard dit Jo pour créer B. Boys Stance. Le batteur et bassiste Pascal Perez les rejoints, délaissant peu à peu ses instruments pour manier le sampler. Enfin, deux danseurs se joignent à eux : Malek Sultan et Divin Kephren. En 1989, Iam est né.

Le nom du groupe aurait plusieurs significations, outre sa traduction littérale de l'anglais (« Je suis »), il est question de sigles « Imperial Asiatic Men », « Indépendantistes Autonomes Marseillais » ou la signification « Le temps qui passe » en arabe. Fortement imprégnés de culture orientale et égyptienne, les membres prennent des pseudonymes adaptés : Chill devient Akhenaton, Pascal est Imhotep et Eric prend le nom de DJ Kheops. Référence différente pour Geoffroy qui sera Shurik'N.

La légende veut que se soit Joey Starr, le leader de NTM, qui pose la cassette Concept, première trace enregistrée d'IAm, sur le bureau d'une maison de disques. La division de Virgin, Labelle Noire, les signe l'année suivante. Cet enregistrement de treize titres bricolés sur un quatre pistes est devenue une belle pièce pour collectionneurs. Il contient déjà les points forts du groupe : un son fortement imprégné de funk, un éclectisme musical et le flow affûté de Chill et Jo. Le groupe se fait alors connaître en se produisant en première partie des Rita Mitsouko, de Public Enemy, de KRS One et surtout de Madonna à Bercy.

En 1991 sort le premier album, ... De la Planète Mars. IAm y développe son propre style, des morceaux rapides et dansants qui évoquent notamment le quotidien des quartiers nord de Marseille. « Tam tam de l'Afrique », traitant de l'esclavage, démontre que le groupe aborde aussi des sujets plus larges avec réussite. Cent mille exemplaires sont écoulés, apportant un succès qui leur ouvre les portes de la compilation Rapattitude 2. Alors que seule la région parisienne comptait jusqu'alors, la cité phocéenne est désormais sur la carte du rap français.

Le succès de leur deuxième album est assuré par une courte phrase de guitare de George Benson empruntée au titre « Give Me The Night ». Celle-ci se retrouve samplée sur un des tubes de l'année 1994 : « Je danse le mia », morceau humoristique sur l'ambiance des boîtes de nuit marseillaises. Akhenaton y décrit les habitudes des danseurs du samedi soir qui viennent se montrer en soirée avec le « survêtement Tacchini » et « la chaîne en or qui brille ». Le clip de Michel Gondry dépeint avec talent et bonne humeur cette ambiance. Mais le double album Ombre Est Lumière, mixé à New-York, est bien plus complexe et riche que ce seul extrait : IAm montre tout le talent de ses membres avec des textes graves ou plus légers, des instrumentaux dansants ou plus sombres. Le thème de l'Egypte Antique revient régulièrement dans les paroles et la musique, offrant un côté mystique à certains passages. Iam est élu Groupe de l'année aux Victoires de la musique en 1995 et participe à la bande originale du film La Haine de Mathieu Kassovitz avec le morceau « La 25e image ». Le groupe est devenu incontournable et connu de tous à l'issue d'une longue tournée.

Avant d'attaquer la suite, Akhenaton s'offre une première aventure solo, Méthèque Et Mat, qui démontre la grandeur de son univers personnel et ouvre la voie aux autres. « Bad Boys de Marseille » et « L'américano » tournent en boucle sur les ondes FM, notamment de Skyrock qui se convertit au rap. Plus grand succès et disque sûrement le plus abouti de leur carrière, L'école du Micro d'Argent sort en mars 1997. Après l'Egypte, c'est une autre passion culturelle des rappeurs marseillais qui est à l'honneur : l'époque des Samouraï. Celle-ci inspire notamment le premier single, « La saga », auquel participe les Américains de Sunz Of Man. Mais la plupart des titres décrivent surtout la dure réalité de la jeunesse des cités avec « Nés sous la même étoile » et « Petit frère ». La nouveauté est la prise de micro de Freeman, anciennement connu sous le nom de Malek Sultan. Un million d'exemplaires sont vendus ! IAm égrène ses singles à la radio et à la télévision avec le même succès.

L'année suivante est celle des projets solo. Tour à tour, Kheops sort la compilation produite par ses soins Sad Hill, Shurik'N publie l'excellent Où Je Vis et Imhotep se lance dans une oeuvre musicale osée, Blueprint. Après la sortie du single « Indepedenza », Akhenaton et Kheops travaillent à la bande originale du film Taxi. Les deux projets du DJ réunissent les proches du groupe et permettent de faire émerger de nouveaux talents, dont certains viennent bien entendu du sud de la France. A son tour, Freeman se lance avec « L'Palais de justice », Chill tourne dans le premer film de Kamel Saleh Comme un aimant, dont il réalise la partie musicale avec le compositeur Bruno Coulais. En 2000 paraissent d'autres projets satellites : Sad Hill Impact de Kheops, puis la compilation électro-funk Electro-Cypher (Akhenaton), et le disque conceptuel La Garde réunissant Jo et son frère Faf Larage.

C'est fort de toutes ces expériences et presque autant de succès que le groupe s'attelle à réaliser Revoir Un Printemps prêt fin 2003, assorti du DVD Au Coeur d'IAm l'année suivante, révèlant la genèse de l'album. Mais les Marseillais voient trop grand et ratent leur coup. Des invités de luxe - Beyoncé, Method Man et Redman -, de luxueux arrangements de cordes de Bruno Coulais, un enregistrement à New York... tout ce confort ne parvient pas à faire de cet album une réussite artistique. Si quelques titres sortent du lot, l'album n'est pas homogène et manque parfois totalement d'intérêt.

Le groupe enchaîne avec une importante tournée qui s'achève par la sortie d'un double CD en concert enregistré au Dôme de Marseille, aussi disponible en DVD. Changement de méthode pour le disque suivant : trente-sept titres sont enregistrés sur une courte période à la fin 2006, parmi lesquels dix-sept sont choisis pour figurer sur Saison 5. Le 2 avril 2007, l'album sort et les fans découvrent des titres épurés, des instrumentaux à l'ancienne aux tempos élevés et une série de clips reprenant fortement les références du hip-hop original. A nouveau les avis sont partagés. 

IAM n'a pas à forcer son talent pour la sortie de son sixième album en avril 2013. Arts Martiens est en lui-même un tel évènement après six ans de silence du groupe marseillais, qu'il se classe dès le 22 avril jour de sa sortie aux deux premières places du top iTunes France. L'édition limitée est numéro un, talonnée par sa petite soeur qui ne contient pas les instrumentaux des dix-sept titres de l'album. En septembre IAM participe au concert Urban Peace 3 puis orchestre la réédition de L'École du Micro d'Argent dans une version agrémentée de bonus et d'un DVD. Le 2 octobre, c'est à la surprise générale qu'IAM annonce la sortie le 18 novembre d'un album intitulé IAM qu'il annonce comme son dernier. IAM est d'ailleurs constitué de titres non retenus sur Arts Martiens. Copyright 2014 Music Story Raphaël Richard

1984 à Marseille, Philippe Fragione forme avec Eric Mazel, DJ féru de funk, le groupe Lively Crew sous perfusion de rap new-yorkais. De retour de la Grosse Pomme où il a posé sa voix sur un maxi des Choice MC's, Philippe devient Chill et accueille Geoffroy Mussard dit Jo pour créer B. Boys Stance. Le batteur et bassiste Pascal Perez les rejoints, délaissant peu à peu ses instruments pour manier le sampler. Enfin, deux danseurs se joignent à eux : Malek Sultan et Divin Kephren. En 1989, Iam est né.

Le nom du groupe aurait plusieurs significations, outre sa traduction littérale de l'anglais (« Je suis »), il est question de sigles « Imperial Asiatic Men », « Indépendantistes Autonomes Marseillais » ou la signification « Le temps qui passe » en arabe. Fortement imprégnés de culture orientale et égyptienne, les membres prennent des pseudonymes adaptés : Chill devient Akhenaton, Pascal est Imhotep et Eric prend le nom de DJ Kheops. Référence différente pour Geoffroy qui sera Shurik'N.

La légende veut que se soit Joey Starr, le leader de NTM, qui pose la cassette Concept, première trace enregistrée d'IAm, sur le bureau d'une maison de disques. La division de Virgin, Labelle Noire, les signe l'année suivante. Cet enregistrement de treize titres bricolés sur un quatre pistes est devenue une belle pièce pour collectionneurs. Il contient déjà les points forts du groupe : un son fortement imprégné de funk, un éclectisme musical et le flow affûté de Chill et Jo. Le groupe se fait alors connaître en se produisant en première partie des Rita Mitsouko, de Public Enemy, de KRS One et surtout de Madonna à Bercy.

En 1991 sort le premier album, ... De la Planète Mars. IAm y développe son propre style, des morceaux rapides et dansants qui évoquent notamment le quotidien des quartiers nord de Marseille. « Tam tam de l'Afrique », traitant de l'esclavage, démontre que le groupe aborde aussi des sujets plus larges avec réussite. Cent mille exemplaires sont écoulés, apportant un succès qui leur ouvre les portes de la compilation Rapattitude 2. Alors que seule la région parisienne comptait jusqu'alors, la cité phocéenne est désormais sur la carte du rap français.

Le succès de leur deuxième album est assuré par une courte phrase de guitare de George Benson empruntée au titre « Give Me The Night ». Celle-ci se retrouve samplée sur un des tubes de l'année 1994 : « Je danse le mia », morceau humoristique sur l'ambiance des boîtes de nuit marseillaises. Akhenaton y décrit les habitudes des danseurs du samedi soir qui viennent se montrer en soirée avec le « survêtement Tacchini » et « la chaîne en or qui brille ». Le clip de Michel Gondry dépeint avec talent et bonne humeur cette ambiance. Mais le double album Ombre Est Lumière, mixé à New-York, est bien plus complexe et riche que ce seul extrait : IAm montre tout le talent de ses membres avec des textes graves ou plus légers, des instrumentaux dansants ou plus sombres. Le thème de l'Egypte Antique revient régulièrement dans les paroles et la musique, offrant un côté mystique à certains passages. Iam est élu Groupe de l'année aux Victoires de la musique en 1995 et participe à la bande originale du film La Haine de Mathieu Kassovitz avec le morceau « La 25e image ». Le groupe est devenu incontournable et connu de tous à l'issue d'une longue tournée.

Avant d'attaquer la suite, Akhenaton s'offre une première aventure solo, Méthèque Et Mat, qui démontre la grandeur de son univers personnel et ouvre la voie aux autres. « Bad Boys de Marseille » et « L'américano » tournent en boucle sur les ondes FM, notamment de Skyrock qui se convertit au rap. Plus grand succès et disque sûrement le plus abouti de leur carrière, L'école du Micro d'Argent sort en mars 1997. Après l'Egypte, c'est une autre passion culturelle des rappeurs marseillais qui est à l'honneur : l'époque des Samouraï. Celle-ci inspire notamment le premier single, « La saga », auquel participe les Américains de Sunz Of Man. Mais la plupart des titres décrivent surtout la dure réalité de la jeunesse des cités avec « Nés sous la même étoile » et « Petit frère ». La nouveauté est la prise de micro de Freeman, anciennement connu sous le nom de Malek Sultan. Un million d'exemplaires sont vendus ! IAm égrène ses singles à la radio et à la télévision avec le même succès.

L'année suivante est celle des projets solo. Tour à tour, Kheops sort la compilation produite par ses soins Sad Hill, Shurik'N publie l'excellent Où Je Vis et Imhotep se lance dans une oeuvre musicale osée, Blueprint. Après la sortie du single « Indepedenza », Akhenaton et Kheops travaillent à la bande originale du film Taxi. Les deux projets du DJ réunissent les proches du groupe et permettent de faire émerger de nouveaux talents, dont certains viennent bien entendu du sud de la France. A son tour, Freeman se lance avec « L'Palais de justice », Chill tourne dans le premer film de Kamel Saleh Comme un aimant, dont il réalise la partie musicale avec le compositeur Bruno Coulais. En 2000 paraissent d'autres projets satellites : Sad Hill Impact de Kheops, puis la compilation électro-funk Electro-Cypher (Akhenaton), et le disque conceptuel La Garde réunissant Jo et son frère Faf Larage.

C'est fort de toutes ces expériences et presque autant de succès que le groupe s'attelle à réaliser Revoir Un Printemps prêt fin 2003, assorti du DVD Au Coeur d'IAm l'année suivante, révèlant la genèse de l'album. Mais les Marseillais voient trop grand et ratent leur coup. Des invités de luxe - Beyoncé, Method Man et Redman -, de luxueux arrangements de cordes de Bruno Coulais, un enregistrement à New York... tout ce confort ne parvient pas à faire de cet album une réussite artistique. Si quelques titres sortent du lot, l'album n'est pas homogène et manque parfois totalement d'intérêt.

Le groupe enchaîne avec une importante tournée qui s'achève par la sortie d'un double CD en concert enregistré au Dôme de Marseille, aussi disponible en DVD. Changement de méthode pour le disque suivant : trente-sept titres sont enregistrés sur une courte période à la fin 2006, parmi lesquels dix-sept sont choisis pour figurer sur Saison 5. Le 2 avril 2007, l'album sort et les fans découvrent des titres épurés, des instrumentaux à l'ancienne aux tempos élevés et une série de clips reprenant fortement les références du hip-hop original. A nouveau les avis sont partagés. 

IAM n'a pas à forcer son talent pour la sortie de son sixième album en avril 2013. Arts Martiens est en lui-même un tel évènement après six ans de silence du groupe marseillais, qu'il se classe dès le 22 avril jour de sa sortie aux deux premières places du top iTunes France. L'édition limitée est numéro un, talonnée par sa petite soeur qui ne contient pas les instrumentaux des dix-sept titres de l'album. En septembre IAM participe au concert Urban Peace 3 puis orchestre la réédition de L'École du Micro d'Argent dans une version agrémentée de bonus et d'un DVD. Le 2 octobre, c'est à la surprise générale qu'IAM annonce la sortie le 18 novembre d'un album intitulé IAM qu'il annonce comme son dernier. IAM est d'ailleurs constitué de titres non retenus sur Arts Martiens. Copyright 2014 Music Story Raphaël Richard


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page