EUR 10,95
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 0,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Idées noires : Tome 1 Album – 7 janvier 1993


Voir les 5 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 215,00 EUR 219,00
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 550,00 EUR 370,00
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,99 EUR 0,26
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 10,95
EUR 10,95 EUR 1,92

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Idées noires : Tome 1 + Idées noires : Tome 2
Prix pour les deux : EUR 18,45

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Le spirituel papa de Gaston Lagaffe et Spirou nous révèle une nouvelle facette du talent de ce merveilleux dessinateur, mis au service d'un humour féroce, summum d'humour noir. FRANQUIN nous démasque, en 47 drames, les visages hideux de notre barbarie civilisée : le nucléaire, la peine de mort, la guerre : celle des généraux, celle des marchands de canons, celle des troufions, la Troisième Mondiale et autres gentillesses du même tonneau. Et ses extraordinaires dessins sont aussi noirs que ses idées. A manipuler avec précautions : on peut éclater de rire au moindre choc.

Un mot de l'éditeur

Idées Noires de Franquin, le spirituel papa de Gaston Lagaffe, Marsupilami et Spirou, nous révèle une nouvelle facette du talent de ce merveilleux dessinateur, mis au service d'un humour féroce, summum d'humour noir. Franquin nous démasque les visages hideux de notre barbarie civilisé : le nucléaire, la peine de mort, la guerre : celle des généraux, celle des marchands de canons, celle des troufions, la Troisième Mondiale et autres gentillesses du même tonneau. Et ses extraordinaires dessins sont aussi noirs que ses idées.
En hommage à ce si célèbre dessinateur, Fluide Glacial a décidé de réunir pour la première fois les deux tomes des Idées noirs parus successivement en 1981 et 1984, afin de présenter ce monument de la bande dessinée : L'Intégrale des Idées Noires. --Ce texte fait référence à l'édition Relié .


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,50
Vendez Idées noires : Tome 1 contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Album: 51 pages
  • Editeur : FLUIDE GLACIAL; Édition : 4e éd (7 janvier 1993)
  • Collection : Les albums Fluide glacial
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2858150427
  • ISBN-13: 978-2858150427
  • Dimensions du produit: 29,2 x 22,6 x 0,9 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (47 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 112.877 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Né à Etterbeek le 3 janvier 1924, André Franquin dessine dès son plus jeune âge. Après s'être quelque peu ennuyé aux cours de l'école Saint-Luc à Saint-Gilles, il devient, en 1944, apprenti animateur à l'éphémère compagnie CBA où il a pour compagnons Eddy Paape, un vétéran du studio, le jeune Morris et, peu après, le débutant Peyo. Morris livrant des cartoons au MOUSTIQUE, il se voit traîné par son copain aux Éditions Dupuis où Jijé les prend sous son aile et leur présente son élève Will. Logeant chez la famille Gillain à Waterloo, cette joyeuse troupe formera "la bande des quatre".
Le père de Valhardi lui propose de reprendre le personnage de Spirou, ce qu'il fait en dessinant "Le Tank", une histoire complète publiée dans l'"Almanach Spirou 1947", puis en poursuivant à partir de la sixième planche une aventure en cours, "Les Maisons préfabriquées". Parallèlement, il réalise de nombreuses illustrations dans l'hebdomadaire SPIROU et le magazine scout PLEIN-JEU, ainsi que des cartoons pour LE MOUSTIQUE et des couvertures pour LES BONNES SOIRÉES.
De 1948 à 1949, il suit Jijé et Morris aux États-Unis et au Mexique, mais la nostalgie de son Bruxelles natal et de sa promise l'amène à écourter le périple et à rentrer en Europe avant ses compagnons.
Durant dix ans, il va se consacrer essentiellement à la série "Spirou et Fantasio" et à l'animation du journal : récits complets spéciaux, animations de couvertures, illustrations diverses. L'univers du petit groom va prodigieusement s'enrichir en personnages superbes: le comte de Champignac, l'incroyable Marsupilami (1952), la journaliste Seccotine, les redoutables Zantafio et Zorglub, etc. D'épisodiques collaborateurs lui viendront parfois en aide pour un récit : les scénaristes Henri Gillain ("Il y a un sorcier à Champignac") et Maurice Rosy ("Le Dictateur et le champignon"), Greg pour les "Zorglub", le décorateur Will ("Les Pirates du silence"). Mais l'ensemble est entièrement dominé par le talent du génial perfectionniste.
Un bref malentendu avec les services de l'éditeur le pousse à lancer parallèlement la série à gags "Modeste et Pompon" dans TINTIN en 1955. La situation s'éclaircit néanmoins rapidement et dès 1959, il abandonne ces personnages à d'autres mains.
L'accueil enthousiaste réservé à tout ce qui sort de sa plume et de son pinceau contraint à une production effrénée cet homme qui ne sait pas dire non. En 1957, il a effectué un ballon d'essai avec un "héros sans emploi", l'immortel "Gaston", imaginé avec Yvan Delporte pour animer les pages rédactionnelles : son succès est tel que le gaffeur de la Rédaction doit vite aborder la vraie bande dessinée et Franquin se trouve avec plusieurs planches à réaliser par semaine. Car il n'est pas question de réduire le rythme de "Spirou" et un quotidien français, LE PARISIEN LIBÉRÉ, requiert trois aventures de ce personnage en prépublication exclusive. Un petit atelier Franquin est improvisé pour répondre à la demande. Tandis que Jidéhem l'assiste sur Gaston, Roba participe aux épisodes pour LE PARISIEN, Greg et Marcel Denis lui apportent des scénarios et des idées.
Franquin est néanmoins contraint de délaisser une de ses plus récentes créations, "Le Petit Noël", et de se battre pour rétablir sa santé affaiblie par tant de fatigues. Une dépression l'oblige à interrompre un de ses plus remarquables récit, "QRN sur Bretzelburg", mais il se fait un point d'honneur à poursuivre malgré tout "Gaston Lagaffe".
Spirou lui pèse et il passe le relais à Fournier en 1968 après une ultime prouesse parodique, "Panade à Champignac", où il cherche à se libérer de la contrainte des héros traditionnels et des récits classiques.
Il se tourne entièrement vers le gag en une planche avec Gaston et commence, en 1972, la réalisation de ses premiers (adorables) monstres pour l'animation des couvertures de SPIROU. Ces étonnantes créatures seront partiellement réunies dans l'album "Cauchemarrant" (Éditions Bédérama en 1979), puis seront reprises en cartes postales aux Éditions Dalix.
Il crée ses premières "Idées noires" dans LE TROMBONE ILLUSTRÉ, éphémère supplément animé par Yvan Delporte en 1977 dans SPIROU, et les poursuivra dans le mensuel FLUIDE GLACIAL.
L'âge venant, sa production se restreint et "Gaston" n'atteindra pas les mille gags, au grand dam de ses millions d'admirateurs.
En 1987, Marsu-Productions lance le Marsupilami dans de grandes aventures autonomes et en confie la réalisation graphique à Batem, sous la supervision de Franquin au début de la série. Greg, puis Yann, Fauche et Adam en assumeront le scénario.
Deux ans plus tard, Franquin crayonne en un style totalement libéré des lourdes contraintes de la BD une foison de petits personnages, les "Tifous", qui feront l'objet de dessins animés télévisés par les studios ODEC/Kid Cartoons, sur des scénarios de Delporte, Xavier Fauche et Jean Léturgie.
Franquin nous a quittés le 5 janvier 1997 peu avant l'édition chronologique rénovée de "Gaston Lagaffe" en dix-sept volumes aux Éditions Dupuis, à laquelle il convient de joindre deux tomes complémentaires établis par Marsu-Productions avec les dessins oubliés ou écartés par l'auteur de son vivant.
Franquin a par ailleurs corédigé avec Delporte plusieurs épisodes fantastiques de la série "Isabelle", illustrée par Will, ainsi que "Les Démêlés d' Arnest Ringard et la taupe Augraphie", mis en images par Frédéric Janin.
Hergé se considérait comme un piètre dessinateur face à ce grand artiste qui a imprimé son empreinte sur le journal de SPIROU et ce que l'on appelle l'"École de Marcinelle". Son style expressif et devenu de plus en plus nerveux avec la maturité a apporté vie, humour et dynamisme à la "ligne claire".

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Yves Gerbal VOIX VINE sur 2 novembre 2007
Format: Relié
Indispensable dans une BDthèque digne de ce nom. Et même si vous croyez ne pas aimer la BD, ou si vous n'aimez pas Gaston Lagaffe (et oui, c'est le même auteur...) celle-ci est faite pour vous. Tous ceux qui ont approché ces petits scénarios géniaux sont unanimes (voyez les autres commentaires !) : attention chef-d'œuvre, quintessence de l'humour noir !
Les deux tomes sont donc maintenant réunis en un seul, et on n'a qu'une envie : l'offrir à tout le monde ! Ne voyez là aucun sadisme : les idées sont noires mais le rire est clair !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
20 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lespape TOP 500 COMMENTATEURS sur 2 novembre 2006
Format: Relié
Franquin, doux génie du 9ème art, est trop facilement identifié au néanmoins excellent gaffeur préféré des petits et des grands: Gaston Lagaffe.

Mais Franquin fût aussi un auteur engagé, et savait le faire avec un humour cynique et noir, afin de pourfendre tout ce qui lui hérissait le poil (mention spéciale pour les chasseurs et les militaires). Les idées noires, c'est peut-être l'oeuvre la plus subtile et drole de ce grand Monsieur, et l'intemporalité de son propos me laisse l'étrange sensation qu'il est toujours vivant...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
19 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile  Par Thanorval sur 7 février 2005
Format: Relié Achat vérifié
Franquin exprime ici une autre face de son talent. Car si Gaston ressemblait beaucoup à Franquin (ou plutôt l'inverse), ce dernier était aussi un dépressif chronique doté d'un humour plus sombre. Le titre de ce receuil ne pouvait être mieux choisi. Le dessin à l'encre de chine est pointilleux jusqu'à l'excès. Franquin était un dessinateur de très grand talent, c'est chose certaine et ce receuil en constitue certainement l'expression la plus visible. Mais à coté de ce dessin, il y a l'humour franchement noir, teinté de philosophie et de réflection sur la société. Les amateurs de ce genre d'humour se doivent de posséder les Idées Noires de Franquin, mieux : ce livre est une bible. Profond, drôle et minutieux, que dire de plus.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
24 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile  Par Amazon Customer sur 22 décembre 2003
Format: Relié
Franquin, dessinateur de génie. Tout le monde connaît Spirou, Fantasio, le Marsupilami, Gaston Lagaffe, Moizelle Jeanne et tous ces personnages gentiments loufoques qui ont fait les beaux jours du magazine Spirou...
Mais Franquin n'était pas seulement un dessinateur de génie, il était aussi un humoriste de génie, qui ne s'en tenait pas simplement aux gags de Lagaffe ou aux fantaisies de Fantasio...
L'humour de Franquin était aussi, parfois, noir. Très noir. Comme les dessins, merveilleusement nerveux et expressifs malgré leur obscurité inquiétante, qui jalonnent les 72 pages de cet indispensable recueil.
Attention, âmes sensibles. Si l'humour noir et désespéré vous indispose, passez votre chemin. Sinon, laissez-vous entraîner dans cet univers sombrement délirant, à la limite de l'absurde, où Franquin dénonce, à coup de gags sanglants, l'imbécilité de l'homme : la chasse, la peine de mort, les bonsais, le nucléaire, le dopage... Tout y passe et trépasse. A l'image de ce gag d'anthologie où les bourreaux guillotineurs s'éxécutent à la chaîne, conformément à la loi...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Rausz Thomas sur 18 février 2008
Format: Relié
Les idées noires de Franquin, c'est un univers à part. Un univers de lucidité dérangeante et une vision inoxydable du monde qui nous entoure.

C'est comme si Dieu avait ouvert la mer rouge, commencé à y faire passer le peuple, et que là, quelque chose de pernicieux, aurait détraqué la mécanique divine. Le peuple et son sauveur auraient disparu à jamais dans les entrailles tumultueuses de la mer et tout un pan de notre histoire n'aurait jamais vu le jour. C'est un peu ça, d'après moi, la mécanique des blagues du maître : s'attaquer aux certitudes, aux traditions ou aux idées reçues.

L'autre facette de ses gags, c'est cette chute toujours cruelle et sanglante. On sent qu'il aurait aimé se lâcher à l'identique dans ses autres albums.
Qu'aurait pu faire un Gaston Lagaffe gonflé aux stéroïdes anabolisants, flanqué d'une crête façon punk, shooté à la cocaïne, à qui on donnerait une tronçonneuse et qu'on lâcherait dans un poulailler de mouettes (ce serait un univers où les oeufs de mouettes seraient très prisés) ???? on peut se faire une vague idée du résultat en lisant cet album...

Remarque : chaque page est accompagnée d'un caviar de jeu de mot illustrant le gag.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mr. Daniel Maillard sur 19 septembre 2012
Format: Relié Achat vérifié
Les jeux de mots sur les titres des pages ne sont pas toujours faciles à comprendre, mais la noirceur des sujets est malheureusement toujours d'actualité. Mr Franquin était un génie, bien plus que ça, un visionnaire.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par "houblon68" sur 21 juillet 2003
Format: Relié
Ca fait vraiment du bien de rigoler de tout meme du plus tragique!Franquin, cet auteur de genie, parvient a nous enthiousasmer grace à des planches plus droles les unes que les autres.L'humour est caustique, decapant, personne n'echappe a la plume du dessinateur pour notre plus grand plaisir.Les planches sur les chasseurs sont particulierement delirantes.Cette bande-dessinée constitue un veritable classique à ne manquer sous aucun pretexte.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?