• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Il neigeait a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par BetterWorldBooksFr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Expedié du Royaume-Uni. Ancien livre de bibliothèque. Condition très bonne pour un livre d'occasion. Usure minime. Sous garantie de remboursement complet. Votre achat aide a lutter contre l'analphabetisme dans le monde.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Il neigeait Poche – 10 avril 2002

Ce titre fait partie de la promotion 2 Livre de Poche achetés = 1 livre offert*

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 10 avril 2002
"Veuillez réessayer"
EUR 5,10
EUR 5,10 EUR 0,01

Promotion Folio

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Il neigeait + L'Absent + La Bataille - Grand Prix du Roman de l'Académie Française 1997
Prix pour les trois: EUR 17,30

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

Les grands échecs napoléoniens l'inspirent ! Après La Bataille, qui relatait Essling (1809), l'une des premières défaites de l'Empereur que Balzac rêva (mais rêva seulement) de mettre en mots, Patrick Rambaud s'intéresse à la célèbre retraite de Russie (1812). Des centaines de milliers d'hommes périrent dans les déserts, les forêts, la boue et le froid du territoire russe. Certains y révélèrent leur courage, leur ténacité, d'autres leur lâcheté et leur vulnérabilité. Patrick Rambaud fait revivre ces hommes et ces femmes qui participèrent à la débâcle de la Grande Armée. Il souffle un tel vent de réalisme dans cette nouvelle épopée napoléonienne que le vœu de Balzac s'en trouve une fois de plus réalisé : "Le livre fermé, vous devez avoir tout vu intuitivement et vous rappeler la bataille comme si vous y aviez assisté."
Patrick Rambaud est polygraphe ! Outre ses romans, dont La Bataille, prix Goncourt et Grand Prix du roman de l'Académie française en 1997 , il est l'auteur de parodies, de sketches (dits par Bernard Haller), de scénarios (pour Jean-Pierre Mocky) et d'un spectacle monté par Jérôme Savary. --Laure Anciel



Détails sur le produit

  • Poche: 290 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (10 avril 2002)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253152641
  • ISBN-13: 978-2253152644
  • Dimensions du produit: 17,5 x 10,9 x 1,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (16 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 84.610 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Adrien Crepin le 1 mai 2008
Napoléon savait-il vraiment ce qu'il faisait quand il a décidé de lancer les cinq-cents mille soldats de sa Grande Armée, guidés par des maréchaux moins aveugles que lui, au-delà du fleuve Niemen un beau jour d'été 1812? Qu'elle paraissait facile à soumettre cette Russie!
Les protagonistes de ce récit, l'officier Sébastien Roque, le bourru et estropié capitaine d'Herbigny, son domestique, des comédiens français installés à Moscou et Napoléon lui-même vont vite déchanter. En effet Moscou est vide. Moscou est déserte. Moscou brûle! Les quelques cosaques restés en arrière donnent un premier avertissement : la Grande Armée va vivre l'enfer. Et les civils enmenés dans son sillage ne seront pas épargnés.
Plus que Waterloo, la retraite de Russie, restera le coup le plus dur porté à l'Empire. Pendant des dizaines de pages, Patrick Rambaud nous gifle l'esprit en décrivant l'horreur de cette marche interminable dans un froid qui dépasse l'entendement. Plus que les canons de Koutouzo, le gel sera le premier bourreau de l'immense cortège napoléonien. Perdant toute humanité, les hommes et les femmes reviendront à l'état sauvage, n'entendant plus que leur instinct de survie, quand ce n'est pas la résignation.
Au-milieu de ce désastre apocalyptique, il y aura certaines lueurs d'héroïsme, notamment des soldts qui réussiront du mieux qu'ils pourront à construire les deux ponts sur la Bérézina.
Patrick Rambaud nous depeint ici un Napoléon assez borné, toujours dogmatique ("c'est la faute des anglais!
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Barthelemy TOP 1000 COMMENTATEURS le 26 décembre 2011
Achat vérifié
Suite spirituelle de "La bataille", excellent roman qui reçu le prix Goncourt, "Il neigeait" ne retrouve pas le souffle de son prédécesseur. Si "La bataille" réussissait à restituer précisément les événements et l'atmosphère de quelques jours historiques intenses, "Il neigeait" se perd dans le cadre trop long de la retraite de Russie et ne se montre qu'irrégulièrement convaincant.

Ce constat est d'abord dû à une intrigue artificielle, les personnages, sans profondeur, restant des marionnettes aux mains d'un auteur cherchant avant tout à aligner des scènes saisissantes. Rambaud préfère la couleur à la nuance et une couleur sombre si possible. L'époque favorisait évidemment l'égoïsme et la brutalité, mais il y plus de complaisance que de réalisme à montrer ces seuls aspects : certaines scènes sonnent justes, d'autres paraissent appuyées.

Il manque aussi à l'ensemble un souffle digne du sujet : malgré la présence plutôt fréquente de Napoléon, Rambaud dépasse peu le quotidien des personnages. Faute de donner une consistance à l'immensité humaine que fut la grande armée, on ne conçoit pas ses milliers et milliers de morts. Faute de révéler la grandeur de Moscou, celle-ci brûle sans nous toucher. Faute d'humanité, les souffrances des bêtes attristent plus que celle des hommes.

Rambaud connaît cependant son métier et sait maintenir l'attention du lecteur. A défaut de l'excellence, "Il neigeait" reste un roman honnête, facile à lire, qui permet d'entrevoir le drame que fut la retraite de Russie.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gaulin David le 2 juin 2012
Achat vérifié
Patrick Rambaud décrit avec profondeur et vérité le désarroi dans lequel la grande armée plonge petit à petit. Elle va, résignée, de désillusion en désastre, unie par un seul dessein du haut commandement au simple soldat : la survie à tout prix.
Un récit fort qui apporte un éclairage nouveau eu égard aux doutes d'Essling, confirmés par le basculement de la Bérézina et l'entérinement de Leipzig.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Saurel le 25 septembre 2000
Format: Broché
Rambaud signe là une magnifique fresque, aussi bien brossée que les peintures du Colonel Lejeune, héros de son précédent roman "La bataille". "Il neigeait" constitue le second volet d'une trilogie sur l'épopée napoléonienne. Evidemment, l'évocation de cette campagne de Russie est ahurissante d'horreur, mais, et c'est peut-être cela le plus incroyable, Napoléon fut bel et bien un des plus grands metteurs en scène du destin d'autrui. Malgrès toutes les horreurs, le mythe demeure. La preuve: les livres sur l'Empire attirent toujours autant de lecteurs estomaqués par tant de folies héroïques. Passez avec Rambaud l'épreuve de la Bérezina!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gilou33 le 6 janvier 2014
Achat vérifié
IL NEIGEAIT.... est un livre immersif comme l'était LA BATAILLE du même auteur...magnifique!
Rambaud sait nous plonger au sein de la réalité ,à travers de multiples personnages..
Amoureux ou non des épopées napoléoniennes je recommande vivement ce livre....toujours livré dans les temps par AMAZON
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?