ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 4,87
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Ile Panorama (l') [Broché]

Maruo Suehiro
3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
Prix conseillé : EUR 13,95
Prix : EUR 13,25 LIVRAISON GRATUITE En savoir plus.
Économisez : EUR 0,70 (5%)
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mardi 22 avril ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez nos meilleures ventes Livres à -5% et livrées gratuitement.

Description de l'ouvrage

21 avril 2010 Ile Panorama (l')

Hirosuké Hitomi, écrivain raté, rêve de construire un étrange paradis terrestre qui s'inspirerait d'un conte d'Edgar Poe. Lorsqu'il apprend la mort de Komoda, riche homme d'affaires qui a la particularité de lui ressembler comme deux gouttes d'eau, il décide de le faire revenir à la vie en usurpant son identité. Il entreprend alors la construction de son paradis terrestre sur une île isolée. Mais le projet de Hitomi ressemble bientôt à une descente aux enfers...


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Ile Panorama (l') + L'enfer en bouteille + Jeune fille aux Camelias (la) - Edition 2011
Prix pour les trois: EUR 39,99

Certains de ces articles seront expédiés plus tôt que les autres.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Revue de presse

En France, nous connaissons déjà le controversé Suehiro Maruo pour des oeuvres à ne pas mettre entre toutes les mains, comme Yume no Q-saku ou la Jeune Fille aux Camélias. Cette fois-ci, c'est chez Casterman que nous retrouvons cet auteur atypique, avec une oeuvre lauréate du prestigieux prix Tezuka en 2009 qui adapte le livre éponyme du célèbre Ranpo Edogawa, l'un des pères du roman policier japonais.

Hirosuke Hitomi, écrivain raté, apprend la mort de Komoda, un ancien camarade devenu un riche homme d'affaires, et qui avait la particularité de lui ressembler comme deux gouttes d'eau. Face à cette nouvelle, il décide de faire revenir le défunt à la vie en usurpant son identité, et de laisser l'ancien Hirosuke pour mort, tout ceci dans le seul but d'accomplir son rêve: construire sur une petite île une sorte de paradis fantasque inspiré d'un conte d'Edgar Poe...

Pas de véritable prise de risque dans le fond en lui-même: Maruo semble reprendre de manière classique l'histoire inventée par Ranpo Edogawa. Le tout est narré de manière assez linéaire, en nous invitant à suivre le parcours de Hirosuke, de l'usurpation de l'identité de Komoda jusqu'à la découverte de l'île, que le lecteur découvre en même temps que la femme de Komoda, en passant par les étapes de construction (sur lesquelles le mangaka ne s'attarde pas) et d'autres difficultés, comme les soupçons de la femme de Komoda, qui ne reconnaît plus son mari depuis son étrange résurrection.

Dans un premier temps, le ton est posé, se veut réaliste, et l'intrigue, couplée à un dessin détaillé, se fait facilement immersive, tout en instaurant petit à petit un climat à la fois fantastique et malsain dû au projet complètement fou et pourtant fascinant de Hirosuke. Par ailleurs, on appréciera le travail subtil, neutre et jamais insistant, porté à cet anti-héros dominé par un soupçon de folie, laissant de côté tout souci de réalité pour laisser libre cours à son imagination et à ses fantasmes.

Mais le tout éclate réellement à partir de la deuxième moitié de l'ouvrage, lorsque l'heure est venue pour le lecteur de découvrir l'île en même temps que la femme de Komoda. C'est à partir de cet instant que Maruo révèle véritablement l'étendue de son art en nous offrant sa propre vision du paradis créé par Hirosuke. Ainsi, chaque lieu visité par la femme de Komoda constitue une nouvelle découverte pour le lecteur. La richesse visuelle est impressionnante, chaque nouveau décor qui se dévoile sous nos yeux faisant preuve de beaucoup de diversité. Les nombreux secrets de ce paradis artificiel sont cohérents et sont parfaitement mis en valeur par le coup de crayon très fin et détaillé de l'auteur, qui montre ici toute l'étendue de ses influences, la plus marquante étant sans doute ici l'art et la civilisation romaines, que ce soit à travers les statues, les vêtements ou l'absence de tabous. Une absence de tabous qui, vers la fin du titre, donne lieu à quelques scènes de sexe explicites qui finissent de justifier la classification du mangaka dans le genre "eroguro", ce mouvement artistique combinant l'érotisme à des éléments grotesques, voire fantastiques et horrifiques, et qui fut notamment initié dans les années 1920 par Ranpo Edogawa lui-même.

L'ambiance de toute cette seconde moitié est une franche réussite, couplant sans forcer le fantastique et le poétique à une atmosphère plus macabre et malsaine. Pléthore de sensations contradictoires viennent ainsi titiller le lecteur avant que celui-ci ne referme l'ouvrage sur une conclusion un peu expéditive et libre d'interprétation, en ayant bel et bien le sentiment d'avoir lu un titre assez atypique.

A travers cette ambiance particulière, on retrouve notamment ce qui fait la particularité des oeuvres de Poe, dont Ranpo Edogawa était lui même un grand amateur (si bien que son pseudonyme, Edogawa Ranpo, reprend le nom d'Edgar Allan Poe en l'adaptant à la prononciation japonaise).

Quelle que soit la manière dont on l'appréhende, on ne ressort pas indemne de la lecture de L'île Panorama. Voici une adaptation de grande qualité, servie dans une édition plaisante.


Koiwai

(Critique de www.manga-news.com)

Biographie de l'auteur

Suehiro Maruo est né le 28 janvier 1956, c'est le plus jeune d'une famille de 7 frères et soeurs. C'était un enfant assez réservé qui ne parlait pas beaucoup mais qui au contraire passait son temps à dessiner. Dessinateur autodidacte, il débute en temps que mangaka professionel pour les page d'un magazine "pornographique" (dont il a d'ailleurs totalement oublié le nom) à l'age de 25 ans.
Mais Maruo s'est vite vu confronté à l'incompréhension de l'industrie traditionnelle du manga. Très influencé par le mouvement surréaliste, Bellmer ou Tod Browning, il se tourne vers des magazines plus indépendants tel que Garo et devient la figure de proue de l'EroGuro, un genre où se rencontrent situations grotesques et pulsions sexuelles extrêmes.
Il est notamment l'auteur de nombreux recueils de nouvelles, Le cabinet du Docteur Caligari, DDT, etc..

Détails sur le produit

  • Broché: 280 pages
  • Editeur : Casterman (21 avril 2010)
  • Collection : Ile Panorama (l')
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2203028866
  • ISBN-13: 978-2203028869
  • Dimensions du produit: 21,6 x 15 x 2,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 129.243 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

3.7 étoiles sur 5
3.7 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Magnifique adaption du roman d'Edogawa Ranpo 30 janvier 2011
J'ai découvert Suehiro Maruo avec l'Ile Panorama. J'ai été pour le moins surpris par son style et par l'imaginaire qu'il développe à travers ces dessins, mélange de réalisme et d'érotico-gore. Le manga ( la bande dessinée) est très fidèle au roman d'Edogawa Ranpo, on est dans un ambiance digne des meilleures nouvelles d'Edgard Allan Poe (Edogawa Ranpo est une transposition phonétique du nom de l'Américain), la narration est une montée sans interruption d'intensité jusqu'au dénouement,véritable apothéose. L'univers de Maruo est très particulier, il est donc normal que certains rejettent cette singularité. Néanmoins il seraitdommage pour les curieux et les fans de BD de passer à côté l'Ile Panorama et des autres œuvres de ce mangaka pas comme les autres...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Magistral 24 novembre 2013
Achat authentifié par Amazon
Même les plus fermés à la littérature japonaise auront - tout du moins j'espère - entendu parlé de Edogawa Rampo (eh oui, il s'agit bien de la pronociation nippone de Edgar Allan Poe), mais on ne lit plus guère de nos jour cet auteur de romans policiers des années 30. Le travail graphique magistral fait par Maruo - mangaka expert en érotisme grotesque, semble-t-il - permettra donc à tous de redécouvrir Ranpo : la première partie du livre, policière donc, est absolument passionnante, à la fois subtile et stressante, mais c'est dans la seconde, qui se "limite" à une description de cette fameuse "Île Panorama" ultra kitsch et pourtant hallucinante, que le génie du dessinateur explose. Chaque page est une expérience fascinante, combinant la culture japonaise avec une esthétique "Art Nouveau" bien venue. On déplorera seulement la conclusion, certes pertinente, mais bien brutale, alors qu'on aurait aimé un véritable paroxysme narratif pour conclure cette oeuvre hors du commun.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Intéressant, mériterait un grand format 25 juin 2010
Par killjoyce
Télérama avait encensé ce livre, avec un trait s'inspirant de l'Art Nouveau, mais en réalité c'est assez classique.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xa523c54c)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?