EUR 49,70
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Images de sport : De l'archive à l'histoire Relié – 2 septembre 2010


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 49,70
EUR 49,70 EUR 32,99

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction de Françoise Bosman, Patrick Clastres et Paul Dietschy

Ce livre a pour origine un colloque intitulé «L'Image de sport : archives, histoire, droit». Organisé par les Archives nationales du monde du travail avec le soutien du Centre d'histoire de Sciences Po, il s'est tenu du 11 au 13 juin 2008 à Roubaix. Dans la continuité d'une autre rencontre scientifique réunissant déjà les deux institutions et consacrée en 2005 aux archives du sport, cette manifestation entendait réaliser une sorte d'état des lieux de la recherche, de la conservation et de l'utilisation des images de sport. Il s'agissait aussi de confronter des modes d'utilisation et d'interprétation de ce type de matériau historique et scientifique, sans oublier d'évoquer les problèmes de droits et d'utilisation dans une société où l'image a aussi une valeur marchande. L'expression «image(s) de sport» était à prendre au sens large. Si les images photographiques fixes ou animées se taillaient la part du lion, la peinture, les dessins et toutes les formes de représentation graphique étaient également prises en compte.

On y voit quelque chose

Plutôt que de proposer des actes scientifiques «classiques», les organisateurs ont choisi de réaliser un livre collectif et maniable centré autour de l'image et de son interprétation. Le «cahier des charges» donné aux auteurs était le suivant. Autour d'un choix d'environ quatre images, chacun devait proposer un essai de composition et d'interprétation. Il s'agissait de faire oeuvre originale en construisant les démonstrations à partir d'images qui ne serviraient pas seulement d'illustration ou ne seraient pas réduites à leur seule valeur esthétique. La confrontation avec les archives et la littérature scientifique, lorsqu'elles existent et peuvent éclairer le document iconographique, devait en effet aider à comprendre ce qui se «joue» dans les images. L'ambition était de faire entrer progressivement le lecteur dans l'image de sport, autrement dit, de décrire et de décrypter des énigmes successives. En d'autres termes, pour citer à rebours le titre d'un des livres de Daniel Arasse, il s'agissait au travers de la description et de l'analyse d'images représentant les acteurs et le fait sportif, d'y voir quelque chose.
En raison du caractère pluriel des auteurs (archivistes ou historiens des différentes périodes) et de leurs compétences diverses (praticiens ou non du sport), de la nature même des images étudiées (de la fresque à l'image animée), cette démarche générale a pu connaître d'inévitables variations. Volontairement interdisciplinaire, elle révèle cependant la diversité des points de vue issus de ces regards croisés, provoquant ainsi des échanges productifs. Il s'est en effet agi parfois de présenter les conditions de production, de conservation, d'archivage et de diffusion des images. Pour d'autres, d'identifier tout simplement - et c'est déjà beaucoup - des lieux et des moments, des personnes et des gestes. Pour d'autres encore, de questionner les usages successifs d'une même image au cours du temps. Il reste que la source, l'objet et le contexte sont inséparables, s'éclairent mutuellement, et permettent de retrouver et de reconstituer les flux et les bains visuels, de sonder les imaginaires sociaux du passé.

Biographie de l'auteur

Françoise Bosman, conservatrice générale du patrimoine, est directrice des Archives nationales du monde du travail (Roubaix). Patrick Clastres, agrégé d'histoire, est professeur de khâgne au lycée Pothier d'Orléans. Paul Dietschy, ancien élève de l'ENS de Fontenay-Saint-Cloud, agrégé et docteur en histoire, est maître de conférences à l'université de Franche-Comté. Tous deux animent un séminaire de recherche consacré à l'histoire du sport au Centre d'histoire de Sciences Po à Paris.


Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?