Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
In Paris
 
Agrandissez cette image
 

In Paris

7 février 2014 | Format : MP3

EUR 4,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 8,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
3:26
30
2
6:09
30
3
3:10
30
4
5:52
30
5
5:50
30
6
3:56
30
7
10:10

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Label: Universal Music Division Classics Jazz
  • Copyright: (C) 2002 Universal Music Jazz France
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 38:33
  • Genres:
  • ASIN: B003T0LPXY
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)

Commentaires en ligne 

4.3 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Philiplo TOP 500 COMMENTATEURS on 14 avril 2009
Format: CD
Un batteur, admirateur de Roy Haynes, m'avait conseillé ce disque il y a fort longtemps. Le batteur est omniprésennt sur ce disque. Effectivement l'enregistrement le met au premier plan et il couvre les autres musiciens. Ce soir là Stan s'était entouré de musiciens de qualité Steve Swallow à la basse, Gary Burton au vibraphone et un Roy Haynes au meilleur de sa forme à la batterie.
Le soutien rythmique apporté par Roy Haynes sur «On green dolphin street» est un délice pour tout amateur de percussion. Roy se déchaine encore plus sur «The knight rides again» et qui nous livre un excellent et long solo de batterie, un modèle du genre.
Côté Getz je retiens surtout la ballade «When the world was young » (une chanson interprété par Edith Piaf «Le chevalier de Paris» et reprise par Sinatra) est superbe et emplie d'émotions.
Dommage que Burton et Swallow soient un peu étouffés sur le plan sonore.
En fait j'aime ce disque non pas pour Getz (qui en a réalisé de biens meilleurs comme au hasard Voyage) mais surtout pour la prestation de Roy Haynes qui donne un très bon concert.
Getz 3 étoiles et Roy Haynes 5 étoiles.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par DUNCANIDAHO TOP 500 COMMENTATEURS on 23 décembre 2010
Format: CD
Il fut un temps où Stan Getz et Roy haynes ne pouvaient pas ouvrir la bouche sans traiter l'autre de noms d'oiseaux. Il faut dire que les deux musiciens sont de fortes têtes et que leurs diverses associations dès le milieu des 50's se sont rarement passés sans accrocs...
Ce disque est un excellent disque de jazz mais effectivement on peut trouver en dix autres bien meilleurs de Stanley Gayetsky.
Roy Haynes semble en pleine forme et cogne ses peaux comme un beau diable, le tout jeune Steve Swallow prend des notes pour sa future carrière et Gary Burton semble tout heureux d'être là, ses interventions font presque oublier qu'il n'y a pas de piano.
Quant à l'ami Stan il nous réserve tout de même quelques chorus dont il a le secret, son "Stan Blues" (co-composé par Gigi Gryce) sera paufiné pendant vingt ans pour devenir un de ses chevaux de bataille car ici Stan est au zénith, vélocité, sens de la relance, harmonie et surtout un son magnifique qui deviendra de plus en plus puissant au fil des années.
C'est Astrud Gilberto qui avait fait la première partie de Getz ce 13 novembre 1966 à la Salle Pleyel, des "accrocs" entre elle et Stan ne lui "permirent" pas de venir jouer "The Girl From Ipanema" sur scène, le public conquis par la nouvelle formation de Stan Getz ne le regretta pas longtemps.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Nardis TOP 1000 COMMENTATEURS on 3 mai 2011
Format: CD
L'histoire du jazz jugera, et devrait bientôt sanctifier cet enregistrement mythique, rare association entre un Stan Getz "plus blanc que blanc" et un Roy Haynes au faîte de ses (fabuleux) moyens. Aucun amateur de jazz digne de ce nom ne saurait faire la fine bouche devant un tel chef-d'œuvre. Les chorus de Haynes comptent parmi les plus telluriques, les plus étincelants, les plus étourdissants de l'histoire de la batterie jazz. Point barre. Plus fort que ça, il n'y a que Max Roach, mais là, sur ce live, Roy Haynes se hisse au même niveau, à sa façon. Et Stan Getz ? que dire. Il se métamorphose, il s'envole vers une modernité où personne ne l'attendait. C'est sublime, c'est unique.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Rechercher

Rechercher des articles similaires par rubrique