Votre bibliothèque
  Panier MP3

In A Silent Way

17 août 1998

EUR 8,39 (TVA incluse le cas échéant)

Commandez l'album CD à EUR 5,49 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl. Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Ou
Acheter le CD EUR 5,49 Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Plus d'options
  • Ecouter les extraits Title (Extrait)
1
30
18:14
Album uniquement
2
30
19:52
Album uniquement

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 14 août 1998
  • Date de sortie: 14 août 1998
  • Label: Columbia/Legacy
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 38:06
  • Genres:
  • ASIN: B006N0DPNA
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 19.994 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hervé J. COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS le 16 mai 2014
Format: CD Achat vérifié
Le problème avec les albums mythiques est qu'on a tout le temps droit au même son de cloche: chef d'oeuvre!, chef-d'oeuvre!, chef-d'oeuvre... il y a bien des personnes qui ne doivent pas trop aimer "In A Silent Way", mais personne ne dit rien de peur de passer pour un inculte, voire une buse !

Je ne lui conteste pas le titre d'oeuvre pionnière qui ouvrira la porte à tout un style de musiques largement pires. Malgré tous les musiciens présents qui se feront connaître plus tard dans ce que l'on appellera à tort le "Jazz-Rock", on reste encore ici dans le domaine du jazz.

Shhh/Peaceful, c'est un peu le voyage au bout de l'ennui: Tony Williams ternairise à mort sur sa charley pendant 18 minutes, la basse est bien hypnotique, mais tout autant soporifique. Comme je n'aime pas trop le piano électrique, ici je suis servi, deux, voire trois à la fois! Ce background harmonique me fait un peu penser à la longue avec ses borborygmes d'Hammond et de Fender Rhodes à une symphonie glougloutante pour tuyauterie de lavabos.

Il y a évidemment de très belles saillies de trompette et de sax, mais c'est à peu près tout. John Mclaughlin à la guitare est inexistant.

La face deux est plus intéressante. La première partie d'In A silent Way est assez atmosphérique, arpèges de guitares de McLaughlin, archet de basse et arabesques de piano, le sax de Shorter arrive au bout de deux minutes, suivi par la trompette de Miles, c'est ma foi assez joli!

Ca se réveille enfin avec "Its About That Time" (ça a quand même du mal à partir!).
Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Etienne Rouard le 14 décembre 2013
Format: Téléchargement MP3
Ce son. Épuré. solitaire. A la fois profond et léger. Alternant le tendu et le détendu. Miles illustre un documentaire sur un paysage lunaire. Il ne joue plus : il est. Il ne compose plus : il incarne.

Jamais il n'a sonné aussi clair. Son ouvert sans sourdine.

Il a viré tout les accords de Zawinul pour ne garder que la mélodie. Faut le faire. La musique devient modale, technique déjà utilisée sur Kind of Blue dix ans auparavant. Il demande à McLaughlin de jouer comme s'il découvrait son instrument. Le Fender Rhodes sonne comme un essaim d'abeilles.

Shorter joue ici très différemment de la période 65-68. Beaucoup plus serein, retenu, sobre.

Teo Macero (producteur chez Columbia) opère quelques montages/collages à partir de longues sessions largement improvisées. Pour l'intégrale, il y a le coffret "Complete In a Silent Way sessions". Le travail de post-production est donc ici - comme dans Bitches Brew, Jack Johnson et toute la période électrique - essentiel.

Disque captivant. A écouter dans certains contextes bien particuliers. Propice à la méditation.

Là où d'autres s'égarent dans le bavard, Miles élague son jeu de manière radicale. Presque définitive. Le disque charnière de son œuvre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par "marc-z" le 27 février 2003
Format: CD
Un disque mythique de Miles. C'est un univers sonore d'une rare richesse qu'on a la chance d'écouter sur cet album. Une perle du jazz électrique de ces années expérimentales plus ou moins réussies pour certains jazzmen de l'époque. Calez-vous bien dans votre fauteuil, fermez les yeux et vous voilà transporté dans un monde musical planant et plein de douceur...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Barthel Damien le 28 décembre 2010
Format: CD
Sorti en 1969, In A Silent Way est un des triomphes de Miles Davis. Si ce n'est pas le premier album de Miles dans sa période électrique (Sorcerer, Filles De Kilimanjaro ont été faits un ou deux ans auparavant), c'est cependant un de ces disques les plus connus et vendus, et appréciés. C'est aussi le premier album que Miles a enregistré avec le guitariste John McLaughlin (qui jouera aussi sur Bitches Brew, Live-Evil...), et on y trouve aussi Wayne Shorter (saxophone), Chick Corea, Herbie Hancock (pianos électriques), Joe Zawinul (orgue), Tony Williams (batterie) et Dave Holland (basse). Miles, bien entendu, est à la trompette.

Composé de deux suites de 19 minutes chacune, In A Silent Way ('d'une manière silencieuse') mérite bien son nom. En effet, pas de grandes sonorités jazz-rock fusionnelles, pas de délires proches de la funk ici, contrairement aux immenses Bitches Brew et Live-Evil. Ici, la musique, intense, plus jazz que jazz-rock, se fait attendre, entre deux périodes plus ou moins silencieuses (disons : reposantes, sobres). In A Silent Way, c'est le Kind Of Blue de la seconde grande période de Miles, et, coïncidence, il est sorti 10 ans après Kind Of Blue. Si la première face est constituée d'un morceau unique (Shhh/Peaceful) - enfin, morceau unique...disons que les deux parties s'imbriquent parfaitement et que je ne vois pas où commence la seconde, Peaceful - , la seconde, elle, est divisée en trois parties, toutes réunies sur une seule plage audio sur le CD : les deux parties de 4 minutes chacune de In A Silent Way sandwichent les 11 minutes de It's About That Time, grand moment du disque.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique