Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
In A Silent Way
 
Agrandissez cette image
 

In A Silent Way

17 août 1998 | Format : MP3

EUR 1,98 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 6,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
1
18:14
2
19:52

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 14 août 1998
  • Date de sortie: 14 août 1998
  • Label: Columbia/Legacy
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 38:06
  • Genres:
  • ASIN: B006N0DPNA
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 5.399 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par "marc-z" on 27 février 2003
Format: CD
Un disque mythique de Miles. C'est un univers sonore d'une rare richesse qu'on a la chance d'écouter sur cet album. Une perle du jazz électrique de ces années expérimentales plus ou moins réussies pour certains jazzmen de l'époque. Calez-vous bien dans votre fauteuil, fermez les yeux et vous voilà transporté dans un monde musical planant et plein de douceur...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hervé J. COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS on 16 mai 2014
Format: CD Achat vérifié
Le problème avec les albums mythiques est qu'on a tout le temps droit au même son de cloche: chef d'oeuvre!, chef-d'oeuvre!, chef-d'oeuvre... il y a bien des personnes qui ne doivent pas trop aimer "In A Silent Way", mais personne ne dit rien de peur de passer pour un inculte, voire une buse !

Je ne lui conteste pas le titre d'oeuvre pionnière qui ouvrira la porte à tout un style de musiques largement pires. Malgré tous les musiciens présents qui se feront connaître plus tard dans ce que l'on appellera à tort le "Jazz-Rock", on reste encore ici dans le domaine du jazz.

Shhh/Peaceful, c'est un peu le voyage au bout de l'ennui: Tony Williams ternairise à mort sur sa charley pendant 18 minutes, la basse est bien hypnotique, mais tout autant soporifique. Comme je n'aime pas trop le piano électrique, ici je suis servi, deux, voire trois à la fois! Ce background harmonique me fait un peu penser à la longue avec ses borborygmes d'Hammond et de Fender Rhodes à une symphonie glougloutante pour tuyauterie de lavabos.

Il y a évidemment de très belles saillies de trompette et de sax, mais c'est à peu près tout. John Mclaughlin à la guitare est inexistant.

La face deux est plus intéressante. La première partie d'In A silent Way est assez atmosphérique, arpèges de guitares de McLaughlin, archet de basse et arabesques de piano, le sax de Shorter arrive au bout de deux minutes, suivi par la trompette de Miles, c'est ma foi assez joli!

Ca se réveille enfin avec "Its About That Time" (ça a quand même du mal à partir!).
Lire la suite ›
5 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Petit Vincent on 22 décembre 2002
Format: CD
Disque précurseur dans le domaine du jazz "branché", In a silent way est un autre chef d'oeuvre de Miles Davis dans lequel il inaugure une nouvelle partie de sa carrière consacrée aux extentions électriques que peuvent lui apporter les amplis. Nous sommes en 1969 et déjà Miles se lance dans cette belle aventure du jazz-rock, suivront des musiciens comme herbie Hancock, Joe Zawinul...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Barthel Damien on 28 décembre 2010
Format: CD
Sorti en 1969, In A Silent Way est un des triomphes de Miles Davis. Si ce n'est pas le premier album de Miles dans sa période électrique (Sorcerer, Filles De Kilimanjaro ont été faits un ou deux ans auparavant), c'est cependant un de ces disques les plus connus et vendus, et appréciés. C'est aussi le premier album que Miles a enregistré avec le guitariste John McLaughlin (qui jouera aussi sur Bitches Brew, Live-Evil...), et on y trouve aussi Wayne Shorter (saxophone), Chick Corea, Herbie Hancock (pianos électriques), Joe Zawinul (orgue), Tony Williams (batterie) et Dave Holland (basse). Miles, bien entendu, est à la trompette.

Composé de deux suites de 19 minutes chacune, In A Silent Way ('d'une manière silencieuse') mérite bien son nom. En effet, pas de grandes sonorités jazz-rock fusionnelles, pas de délires proches de la funk ici, contrairement aux immenses Bitches Brew et Live-Evil. Ici, la musique, intense, plus jazz que jazz-rock, se fait attendre, entre deux périodes plus ou moins silencieuses (disons : reposantes, sobres). In A Silent Way, c'est le Kind Of Blue de la seconde grande période de Miles, et, coïncidence, il est sorti 10 ans après Kind Of Blue. Si la première face est constituée d'un morceau unique (Shhh/Peaceful) - enfin, morceau unique...disons que les deux parties s'imbriquent parfaitement et que je ne vois pas où commence la seconde, Peaceful - , la seconde, elle, est divisée en trois parties, toutes réunies sur une seule plage audio sur le CD : les deux parties de 4 minutes chacune de In A Silent Way sandwichent les 11 minutes de It's About That Time, grand moment du disque.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Michael O. Boyle on 9 septembre 2006
Format: CD
Si Louis Armstrong était le soleil brillant, constant, radieux du jazz, Miles Davis en était certainement la Lune, sans cesse changeante (tout en reflétant la lumière du maître). Miles a changé au moins 4 fois de style notamment et cet album marque son passage à l'électrique. Miles y peigne tantôt des paysages luniares, tantôt une jungle avec un groove irrésistible. Un Bijou!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Moonlight on the waters TOP 1000 COMMENTATEURS on 23 décembre 2011
Format: CD Achat vérifié
Pour moi Miles Davis a toujours soufflé très haut.
Pas pour le vent, mais dans les nuages, les animant.
Les pieds sur terre (certains de ses albums suivants et de toutes les façons c'est du jazz et ce que le mot suggère) la tête dans le ciel.
Comme s'il était déjà là, juste en soufflant alors que Coltrane brûle dans ses "ascensions" dans sa quête "suprême".
Mais les temps et l'artiste évoluent (les vrais, les créateurs) et de nouvelles crêtes de nuages, de collines apparaissent puis sont franchies.
Nouvelle direction indique le commentaire certainement plus avisé que le mien !:
Nouveaux instruments, électriques : formidables pianos.
Le gratin du future jazz-rock (couramment appelé maintenant "Fusion') est là.
Atmosphère !: Weather report viendra : Zawinul et Shorter.
McLaughlin à la guitare.
Corea, Hancock, Holland, Williams : qui se ressemble, s'assemble, on ne prête qu'aux ... génies.
Miles en est un.
Ce disque le prouve et le reste qui en naitra.
Dans un autre contexte, celui de la musique classique, on songe à une oeuvre de Dutilleux : nuit étoilée : "Timbres, espace, mouvements".
Dans ce contexte : d'ajouter rythmes et sonorités électriques.
A kind of blue way en quelque sorte.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique