Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Indigo Meadow
 
Agrandissez cette image
 

Indigo Meadow

1 avril 2013 | Format : MP3

EUR 8,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 14,49 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
2:49
30
2
3:44
30
3
3:42
30
4
4:02
30
5
2:37
30
6
3:09
30
7
4:08
30
8
2:34
30
9
3:35
30
10
4:03
30
11
3:21
30
12
3:40
30
13
4:20

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 1 avril 2013
  • Label: Blue Horizon
  • Copyright: (c) 2013 Blue Horizon Ventures, LLC
  • Durée totale: 45:44
  • Genres:
  • ASIN: B00C4UZ6W6
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 17.575 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.2 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

9 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par crew.koos COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS sur 4 avril 2013
Format: Album vinyle
Avec Phosphene Dream, le groupe d'Austin (comme le 13th Floor Elevator)avait surpris son petit monde en ouvrant (un peu) les fenêtres de son local de répet lourdement enfumé et claustrophobe, marque de fabrique du groupe depuis leurs débuts. Un guitariste (Nate Ryan) perdu plus tard, nos désormais 4 lascars, "with a little help from" Rishi Dhir d'Elephant Stone, reviennent aujourd'hui avec cet Indigo Meadow qui s'ouvre en territoire plutôt familier pour les aficionados mais qui, dès le second titre, Evil Things, risque d'en surprendre plus d'un, tant le groupe semble avoir lesté son psychédélisme noir d'une sérieuse dose de plomb, le final lorgnant méchamment vers le stoner (comme celui de Always Maybe).

L'évident premier single Don't play With Guns, 100% pur psyche 60's et l'enchainement avec Holland (et son orgue hanté digne d'un certain Ray M (non pas Ray Man)) ramènent tout le monde dans le droit chemin de velours souterrain, avec des durées plus "raisonnables" que sur leurs premiers opus sans que cela ne gâche la créativité et l'inventivité des titres. En 2min37 The Day (ambiance Alabama Song de... qui déjà ?) confirme le virage "poppy" que le groupe avait amorcé sur Phosphene Dream.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par CORNU sur 23 septembre 2013
Format: CD Achat vérifié
On raconte une légende du coté du désert Texan : en 1971, Jim Morisson disparait, se satisfaisant très bien qu'on le laisse pour mort. Prenant un cargo partant de Saint Nazaire, il retourne clandestinement vers sont Amérique natale. Et plus précisément Austin, Texas, suivant les indications qu'un shaman indien lui avait indiqué. Sur les pistes sableuses il retrouva une jeune amazone indienne dont il s'éprit immédiatement. De leur amours fougueuses naquirent quatre enfants. Aujourd'hui on les appelle The Black Angels, groupe réceptacle de l'héritage des Doors et des déformations sonores. Car les texans remettent en lumires le psychédélisme, art musical qui entend matérialiser la déformation de son environnement comme le ferai une drogue. Et ils y parviennent avec un talent formidable. On pense au film de Terry Gilliams, "Las Vegas Parano" dans lequel Johnny Deep rejoint Las Vegas en décapotable rouge pour se soumettre à toutes les expériences hallucinatoires possibles. C'est ce que l'on ressent à l'écoute d'Indigo Meadow : échos, distorsions, élasticité extrême des notes, digressions phoniques mettent à mal notre équilibre et dans une réjouissante déstabilisation, nous amènent aux portes de nouvelles perceptions. Une expérience musicale à recommander.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Frederic Legrand sur 22 avril 2013
Format: CD Achat vérifié
Si l'album précédent restait très bien, il laissait par contre présager de plus vilaines choses comme cette pop beaucoup trop rétro à mon goût. Avec ce dernier album, Black Angels revient à l'essentiel: des morceaux ultra torchés, des guitares psychédéliques et sexy, des basses rondes et des rythmes presque tribaux parfois.
Une réussite!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par jerome boulet sur 19 février 2014
Format: CD Achat vérifié
parfait de sz qa sz de xd xd xd xd xd xd x dx dd xddd xxx dx ddd xdd
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique