Isabelle Boulay

Top albums (Voir les 21)


Voir les 21 albums de Isabelle Boulay

Isabelle Boulay : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 165
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30


Biographie

Isabelle Boulay naît le 6 juillet 1972 dans une petite bourgade, Sainte-Félicité, située en Gaspésie, au sud-est du Québec. Dotée d'une voix très puissante depuis son enfance, la jeune femme s'exerce en reprenant des standards de la variété ou de la country. Au début des années 1990, après un début d'études littéraires, elle rencontre Joselito Michaud, un journaliste qui devient son futur agent.

Après avoir remporté un prix canadien très convoité au Festival de la chanson de Granby (qui a également révélé Lynda Lemay, entre autres), Isabelle Boulay fait ses premiers pas en public sur la ... Lire la suite

Isabelle Boulay naît le 6 juillet 1972 dans une petite bourgade, Sainte-Félicité, située en Gaspésie, au sud-est du Québec. Dotée d'une voix très puissante depuis son enfance, la jeune femme s'exerce en reprenant des standards de la variété ou de la country. Au début des années 1990, après un début d'études littéraires, elle rencontre Joselito Michaud, un journaliste qui devient son futur agent.

Après avoir remporté un prix canadien très convoité au Festival de la chanson de Granby (qui a également révélé Lynda Lemay, entre autres), Isabelle Boulay fait ses premiers pas en public sur la scène des Francofolies de Montréal. Petit à petit, la jeune chanteuse commence à se faire une petite réputation au sein de la scène canadienne. Elle rafle bientôt divers prix, dont celui d'interprétation au Festival de la Chanson de Petite-Vallée ou celui de la meilleure interprète au Festival international de la chanson de Granby.

Des premiers pas assurés

C'est alors que le producteur canadien Luc Plamondon, en recherche de comédiens pour sa nouvelle version de l'opéra rock Starmania, remarque la jeune chanteuse. Il lui offre alors la chance de sa vie, lui proposant le rôle-phare de Marie-Jeanne, initialement détenu en 1978 par son aînée et compatriote Fabienne Thibeault. Sa participation à Starmania, de 1995 à 1998, la révèle au grand public canadien et français, en raison du succès de la comédie.

En 1996, paraît son premier album : Fallait Pas. Avec un public déjà conquis, le disque se vend très bien. Isabelle Boulay y croit et quitte en 1997 son rôle dans Starmania pour se consacrer pleinement à l'enregistrement de son deuxième album. Désormais, Isabelle Boulay a pris ses marques dans l'industrie du disque et n'hésite pas à solliciter l'aide d'artistes confirmés. Zazie, Richard Cocciante, Luc Plamondon, Zachary Richard et Franck Langolff participent donc à la réalisation d'États d'Amour, qui sort en 1998, d'abord au Canada où il rencontre quelque succès, se vendant en quelques semaines à plus de 100 000 exemplaires, puis en France grâce au premier extrait, « Je t'oublierai, je t'oublierai ». Avec des chansons d'amour qui touchent un public de tout âge, Isabelle Boulay devient rapidement une chanteuse populaire en France.

A la conquête de la France

Intulé Scènes d'Amour, le premier album live de la chanteuse paraît en 2000, suivi quelques mois plus tard par un quatrième album studio. Mieux Qu'ici Bas est le fruit de la collaboration de la chanteuse avec une pléiade d'auteurs et de compositeurs chevronnés : les Québécoises Louise Forestier, Diane Tell et France d'Amour, ainsi que les Français Jimmy Kapler (pseudo de Robert Goldman, frère de Jean-Jacques Goldman), Zazie, Patrick Bruel, Richard Cocciante, Daniel Seff et Jean Fauque. L'album connaît un très grand succès et les ventes dépassent le million d'exemplaires. Une consécration que parachève la Victoire de la Musique dans les catégories « « Artiste découverte de l'année » et celle de « l'Album découverte ».

En 2002, elle sort sa première compilation : Ses Plus Belles Histoires, ainsi que Au moment d'Être à Vous, album live enregistré avec l'orchestre symphonique de Montréal. Après une tournée avec Johnny Hallyday , elle fait son retour en 2004 avec l'album Tout un Jour. Isabelle Boulay part alors en tournée, sillonnant le Québec et la France durant plus de six mois. Le fruit de cette série de concerts est immortalisé avec le disque Du Temps Pour Toi (2006).

La jeune femme aime surprendre son public et revient avec un sixième album... de country, intitulé De Retour aux Sources. Celui-ci comprend une reprise de Joe Dassin : « Mon village au bout du monde ».

Nos Lendemains (2008) est quant à lui beaucoup plus fidèle à son image de chanteuse romantique. Des ballades d'amour composées par les plus doués en tête Benjamin Biolay, Pascal Obispo, Patrick Bruel, Francis Cabrel pour ne citer qu'eux.

En 2009, la chanteuse québecoise consacre Chansons Pour Les Mois d'Hiver au répertoire des chansons de la froide saison. Isabelle Boulay y reprend notamment les titres « Patineur » de Julien Clerc, « L'amitié » de Françoise Hardy, « Hors-saison » de Francis Cabrel et « Je reviens chez nous » de Jean-Pierre Ferland. L'opus comprend également un nouveau titre qui donne son nom à l'album, écrit par Steve Marin.

Fin 2011 paraît le plus country de ses albums baptisé Les Grands Espaces. Outre les adaptations de classiques de Phil Ochs ou de Lee Hazlewood, l'opus orchestré par Benjamin Biolay comprend l'extrait « Fin octobre, début novembre » et un duo avec la reine Dolly Parton dans « True Blue ». L'année 2014 voit la parution d'un troisième album de reprises, consacré cette fois à Serge Reggiani, disparu dix ans auparavant. Hommage plein d'admiration au grand chanteur qu'elle a croisé sur scène, Merci Serge Reggiani comprend quatorze interprétations arrangées et produites par Benjamin Biolay et Philippe B. dont « Ma solitude », « Ma fille » et « Il suffirait de presque rien ».

En un peu plus d'une décennie, Isabelle Boulay est devenue une artiste francophone qui n'a plus rien à prouver, chanteuse et interprète de talent : la jolie rousse de Gaspésie a réalisé son rêve. Copyright 2014 Music Story Jamila Wahid

Isabelle Boulay naît le 6 juillet 1972 dans une petite bourgade, Sainte-Félicité, située en Gaspésie, au sud-est du Québec. Dotée d'une voix très puissante depuis son enfance, la jeune femme s'exerce en reprenant des standards de la variété ou de la country. Au début des années 1990, après un début d'études littéraires, elle rencontre Joselito Michaud, un journaliste qui devient son futur agent.

Après avoir remporté un prix canadien très convoité au Festival de la chanson de Granby (qui a également révélé Lynda Lemay, entre autres), Isabelle Boulay fait ses premiers pas en public sur la scène des Francofolies de Montréal. Petit à petit, la jeune chanteuse commence à se faire une petite réputation au sein de la scène canadienne. Elle rafle bientôt divers prix, dont celui d'interprétation au Festival de la Chanson de Petite-Vallée ou celui de la meilleure interprète au Festival international de la chanson de Granby.

Des premiers pas assurés

C'est alors que le producteur canadien Luc Plamondon, en recherche de comédiens pour sa nouvelle version de l'opéra rock Starmania, remarque la jeune chanteuse. Il lui offre alors la chance de sa vie, lui proposant le rôle-phare de Marie-Jeanne, initialement détenu en 1978 par son aînée et compatriote Fabienne Thibeault. Sa participation à Starmania, de 1995 à 1998, la révèle au grand public canadien et français, en raison du succès de la comédie.

En 1996, paraît son premier album : Fallait Pas. Avec un public déjà conquis, le disque se vend très bien. Isabelle Boulay y croit et quitte en 1997 son rôle dans Starmania pour se consacrer pleinement à l'enregistrement de son deuxième album. Désormais, Isabelle Boulay a pris ses marques dans l'industrie du disque et n'hésite pas à solliciter l'aide d'artistes confirmés. Zazie, Richard Cocciante, Luc Plamondon, Zachary Richard et Franck Langolff participent donc à la réalisation d'États d'Amour, qui sort en 1998, d'abord au Canada où il rencontre quelque succès, se vendant en quelques semaines à plus de 100 000 exemplaires, puis en France grâce au premier extrait, « Je t'oublierai, je t'oublierai ». Avec des chansons d'amour qui touchent un public de tout âge, Isabelle Boulay devient rapidement une chanteuse populaire en France.

A la conquête de la France

Intulé Scènes d'Amour, le premier album live de la chanteuse paraît en 2000, suivi quelques mois plus tard par un quatrième album studio. Mieux Qu'ici Bas est le fruit de la collaboration de la chanteuse avec une pléiade d'auteurs et de compositeurs chevronnés : les Québécoises Louise Forestier, Diane Tell et France d'Amour, ainsi que les Français Jimmy Kapler (pseudo de Robert Goldman, frère de Jean-Jacques Goldman), Zazie, Patrick Bruel, Richard Cocciante, Daniel Seff et Jean Fauque. L'album connaît un très grand succès et les ventes dépassent le million d'exemplaires. Une consécration que parachève la Victoire de la Musique dans les catégories « « Artiste découverte de l'année » et celle de « l'Album découverte ».

En 2002, elle sort sa première compilation : Ses Plus Belles Histoires, ainsi que Au moment d'Être à Vous, album live enregistré avec l'orchestre symphonique de Montréal. Après une tournée avec Johnny Hallyday , elle fait son retour en 2004 avec l'album Tout un Jour. Isabelle Boulay part alors en tournée, sillonnant le Québec et la France durant plus de six mois. Le fruit de cette série de concerts est immortalisé avec le disque Du Temps Pour Toi (2006).

La jeune femme aime surprendre son public et revient avec un sixième album... de country, intitulé De Retour aux Sources. Celui-ci comprend une reprise de Joe Dassin : « Mon village au bout du monde ».

Nos Lendemains (2008) est quant à lui beaucoup plus fidèle à son image de chanteuse romantique. Des ballades d'amour composées par les plus doués en tête Benjamin Biolay, Pascal Obispo, Patrick Bruel, Francis Cabrel pour ne citer qu'eux.

En 2009, la chanteuse québecoise consacre Chansons Pour Les Mois d'Hiver au répertoire des chansons de la froide saison. Isabelle Boulay y reprend notamment les titres « Patineur » de Julien Clerc, « L'amitié » de Françoise Hardy, « Hors-saison » de Francis Cabrel et « Je reviens chez nous » de Jean-Pierre Ferland. L'opus comprend également un nouveau titre qui donne son nom à l'album, écrit par Steve Marin.

Fin 2011 paraît le plus country de ses albums baptisé Les Grands Espaces. Outre les adaptations de classiques de Phil Ochs ou de Lee Hazlewood, l'opus orchestré par Benjamin Biolay comprend l'extrait « Fin octobre, début novembre » et un duo avec la reine Dolly Parton dans « True Blue ». L'année 2014 voit la parution d'un troisième album de reprises, consacré cette fois à Serge Reggiani, disparu dix ans auparavant. Hommage plein d'admiration au grand chanteur qu'elle a croisé sur scène, Merci Serge Reggiani comprend quatorze interprétations arrangées et produites par Benjamin Biolay et Philippe B. dont « Ma solitude », « Ma fille » et « Il suffirait de presque rien ».

En un peu plus d'une décennie, Isabelle Boulay est devenue une artiste francophone qui n'a plus rien à prouver, chanteuse et interprète de talent : la jolie rousse de Gaspésie a réalisé son rêve. Copyright 2014 Music Story Jamila Wahid

Isabelle Boulay naît le 6 juillet 1972 dans une petite bourgade, Sainte-Félicité, située en Gaspésie, au sud-est du Québec. Dotée d'une voix très puissante depuis son enfance, la jeune femme s'exerce en reprenant des standards de la variété ou de la country. Au début des années 1990, après un début d'études littéraires, elle rencontre Joselito Michaud, un journaliste qui devient son futur agent.

Après avoir remporté un prix canadien très convoité au Festival de la chanson de Granby (qui a également révélé Lynda Lemay, entre autres), Isabelle Boulay fait ses premiers pas en public sur la scène des Francofolies de Montréal. Petit à petit, la jeune chanteuse commence à se faire une petite réputation au sein de la scène canadienne. Elle rafle bientôt divers prix, dont celui d'interprétation au Festival de la Chanson de Petite-Vallée ou celui de la meilleure interprète au Festival international de la chanson de Granby.

Des premiers pas assurés

C'est alors que le producteur canadien Luc Plamondon, en recherche de comédiens pour sa nouvelle version de l'opéra rock Starmania, remarque la jeune chanteuse. Il lui offre alors la chance de sa vie, lui proposant le rôle-phare de Marie-Jeanne, initialement détenu en 1978 par son aînée et compatriote Fabienne Thibeault. Sa participation à Starmania, de 1995 à 1998, la révèle au grand public canadien et français, en raison du succès de la comédie.

En 1996, paraît son premier album : Fallait Pas. Avec un public déjà conquis, le disque se vend très bien. Isabelle Boulay y croit et quitte en 1997 son rôle dans Starmania pour se consacrer pleinement à l'enregistrement de son deuxième album. Désormais, Isabelle Boulay a pris ses marques dans l'industrie du disque et n'hésite pas à solliciter l'aide d'artistes confirmés. Zazie, Richard Cocciante, Luc Plamondon, Zachary Richard et Franck Langolff participent donc à la réalisation d'États d'Amour, qui sort en 1998, d'abord au Canada où il rencontre quelque succès, se vendant en quelques semaines à plus de 100 000 exemplaires, puis en France grâce au premier extrait, « Je t'oublierai, je t'oublierai ». Avec des chansons d'amour qui touchent un public de tout âge, Isabelle Boulay devient rapidement une chanteuse populaire en France.

A la conquête de la France

Intulé Scènes d'Amour, le premier album live de la chanteuse paraît en 2000, suivi quelques mois plus tard par un quatrième album studio. Mieux Qu'ici Bas est le fruit de la collaboration de la chanteuse avec une pléiade d'auteurs et de compositeurs chevronnés : les Québécoises Louise Forestier, Diane Tell et France d'Amour, ainsi que les Français Jimmy Kapler (pseudo de Robert Goldman, frère de Jean-Jacques Goldman), Zazie, Patrick Bruel, Richard Cocciante, Daniel Seff et Jean Fauque. L'album connaît un très grand succès et les ventes dépassent le million d'exemplaires. Une consécration que parachève la Victoire de la Musique dans les catégories « « Artiste découverte de l'année » et celle de « l'Album découverte ».

En 2002, elle sort sa première compilation : Ses Plus Belles Histoires, ainsi que Au moment d'Être à Vous, album live enregistré avec l'orchestre symphonique de Montréal. Après une tournée avec Johnny Hallyday , elle fait son retour en 2004 avec l'album Tout un Jour. Isabelle Boulay part alors en tournée, sillonnant le Québec et la France durant plus de six mois. Le fruit de cette série de concerts est immortalisé avec le disque Du Temps Pour Toi (2006).

La jeune femme aime surprendre son public et revient avec un sixième album... de country, intitulé De Retour aux Sources. Celui-ci comprend une reprise de Joe Dassin : « Mon village au bout du monde ».

Nos Lendemains (2008) est quant à lui beaucoup plus fidèle à son image de chanteuse romantique. Des ballades d'amour composées par les plus doués en tête Benjamin Biolay, Pascal Obispo, Patrick Bruel, Francis Cabrel pour ne citer qu'eux.

En 2009, la chanteuse québecoise consacre Chansons Pour Les Mois d'Hiver au répertoire des chansons de la froide saison. Isabelle Boulay y reprend notamment les titres « Patineur » de Julien Clerc, « L'amitié » de Françoise Hardy, « Hors-saison » de Francis Cabrel et « Je reviens chez nous » de Jean-Pierre Ferland. L'opus comprend également un nouveau titre qui donne son nom à l'album, écrit par Steve Marin.

Fin 2011 paraît le plus country de ses albums baptisé Les Grands Espaces. Outre les adaptations de classiques de Phil Ochs ou de Lee Hazlewood, l'opus orchestré par Benjamin Biolay comprend l'extrait « Fin octobre, début novembre » et un duo avec la reine Dolly Parton dans « True Blue ». L'année 2014 voit la parution d'un troisième album de reprises, consacré cette fois à Serge Reggiani, disparu dix ans auparavant. Hommage plein d'admiration au grand chanteur qu'elle a croisé sur scène, Merci Serge Reggiani comprend quatorze interprétations arrangées et produites par Benjamin Biolay et Philippe B. dont « Ma solitude », « Ma fille » et « Il suffirait de presque rien ».

En un peu plus d'une décennie, Isabelle Boulay est devenue une artiste francophone qui n'a plus rien à prouver, chanteuse et interprète de talent : la jolie rousse de Gaspésie a réalisé son rêve. Copyright 2014 Music Story Jamila Wahid


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page