ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Amazon Ajouter au panier
EUR 9,45
Eligible à (En savoir plus)
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Isn'T Anything

My Bloody Valentine CD
5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
Prix : EUR 9,40 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Vendu par Edealcity et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le lundi 22 septembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste My Bloody Valentine

Discographie

Image de l'album de My Bloody Valentine

Photos

Image de My Bloody Valentine

Biographie

Kevin Shields (né à New York le 21/05/1963, chant, guitare et un peu de basse) et Colm Cusack (né O'Ciosoig le 31/10/1964, batterie) se rencontrent dès leur adolescence à Dublin, à la fin des années 70. Passionnés de punk rock, les deux amis participent à de nombreuses formations (notamment Complex) avant de créer leur ... Plus de détails sur la Page Artiste My Bloody Valentine

Visitez la Page Artiste My Bloody Valentine
11 albums, 3 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Isn'T Anything + Loveless + Ep'S 1988-1991
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Loveless EUR 6,99
  • Ep'S 1988-1991 EUR 6,99

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (9 juin 1997)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Creation Records
  • ASIN : B000024TUL
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 201.450 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Soft as snow (but warm inside)
2. Lose my breath
3. Cupid come
4. (when you wake) you're still in a dream
5. No more sorry
6. All I need
7. Feed me with your kiss
8. Suesfine
9. Several girls galore
10. You never should
11. Nothing much to loose
12. I can see it (but I can't feel it)

Descriptions du produit

Critique

Depuis Loveless, le premier véritable album studio du groupe reste dans l’ombre de son successeur. Quasiment éclipsé même, dirions-nous, par le chef d’œuvre de 1991. Je ne compte plus le nombre d’amis passionnés de « rock indé » pour qui Kevin Shields est un génie mais qui n’ont jamais entendu une note d’Isn’t Anything. J’ai moi-même passé Loveless sur ma platine jusqu’à l’épuisement avant de m’intéresser à son aîné.

Isn’t Anything est pourtant un album essentiel. Il reflète parfaitement la face plus pop et immédiate du groupe, dans un écrin sonore aussi étrange qu’addictif. Depuis Strawberry Wine, on connaissait les qualités mélodiques du quatuor. Elles font ici merveille, portées par une production efficace et lumineuse, grâce aux moyens financiers apportés par le label Creation – une première pour le groupe -. « Several Girls Galore », « Soft As Snow (but warm inside) » ou le refrain de l’épique « You Never Should » touchent par leurs mélodies évidentes.    L’album pourrait d’ailleurs être un parfait exercice de pop anglaise si Kevin Shields n’aimait malaxer, maltraiter notes, accords et harmonies vocales avec une gourmandise perverse. Marque de fabrique du groupe, les sonorités de guitare déformées et quasi-atonales essaiment tout au long de l’album. Cet effet génial, obtenu selon Kevin Shields par la simple utilisation du vibrato sur sa Fender Jaguar, nimbe l’ensemble d’un halo sonore indistinct, violent et hypnotique. L’intro puissante de « (When you Wake) You’re Still in a dream » en est l’exemple parfait.

L’avalanche de guitare tour à tour brutale (le single « Feed me with your kiss ») et caressante (All I need, très proche des Cocteau Twins) se marie étrangement avec le chant éthéré de Bilinda Blutcher, proche de la grâce absolue sur « Lose my breathe ». Cette alliance contre-nature, couplée à des paroles abstraites, souvent plus ou moins érotiques (« Soft as snow (but warm inside) »), a poussé un critique anglais à parler, fort justement, de « mise en musique du rêve ».

Singulier, unique, Isn’t anything fait définitivement sortir My Bloody Valentine du rang de nouveau Jesus and Mary Chain. Mieux, il les fait instigateurs – la presse anglaise aidant – d’un mouvement indie rock anglais naissant, le shoegazing. Très vite, les Ride, Slowdive, ou les Charlatans émergeront, se revendiquant ouvertement de son influence. Pendant trois ans – de 1988 à 1991 – les « Valentines » règnent en véritables maîtres à penser sur la scène rock anglaise. Jusqu’à devenir intouchables avec Loveless. Mais cela est une autre histoire…

     

Jérôme Pichon - Copyright 2014 Music Story

Descriptions du produit

ISN'T ANYTHING

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
5.0 étoiles sur 5
5.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
25 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Parfaitement inclassable 19 août 2001
Par P-O
Format:CD
Voici l'album qui a dû faire pleurer pas mal de critiques musicaux... La première écoute de cet album laisse l'oreille profane très perplexe, jusqu'à provoquer une forme de rejet évident. Et oui, My Bloody Valentine a tout simplement inventé un nouveau genre musical où l'aspérité des guitares se frotte au sucre des mélodies. Grincements et distorions en tout genre s'associent à merveille au bleu des vocalises de B. Butcher. C'est pourquoi il faut savoir insister un peu pour commencer à apprécier la "patte" du groupe. La bande du "génial fou" Kevin Shields par ce premier album, démontrait à l'époque qu'il n'y avait pas que Madonna et Mickael Jackson sur terre et que le mouvement indépendant fort de ses Pixies, Sonic Youth et consorts frappait à grand coups de riffs à la porte de l'histoire musicale. Quelques années plus tard My Bloody Valentine allait sortir l'énormissime "Loveless", un véritable déluge de distorsion : un pur bonheur allait parcourir nos oreilles.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Doux comme la neige (mais chaud à l'intérieur) 13 août 2012
Par Alexis Bidault TOP 500 COMMENTATEURS
Format:CD|Achat vérifié
Quand on pense à My Bloody Valentine, on pense tout de suite à Loveless, leur chef d'œuvre officiel, pic insurmontable qui les a, ainsi que leur maison de disque, laissés exsangues, et dont certains optimistes invétérés attendent toujours avec fébrilité et un zeste d'impatience le successeur, 21 ans après.
Rien de plus normal : Loveless est un album extraordinaire, unique et inégalé, un classique qu'il est presque interdit de ne pas aimer sous peine de bannissement de la paroisse du bon goût, et la façade la plus abordable du groupe : expérimental mais confortable, bruyant mais apaisant.

Il serait tout de même dommage d'ignorer qu'après avoir exploré le rock gothique en pales imitateurs de Birthday Party et avant de connaitre la consécration internationale, My Bloody Valentine a bâti une autre merveille indémodable de noisy-pop assourdissante, comme un brouillon déjà génial de l'œuvre à venir, l'exceptionnel Isn't Anything. Cette réédition remasterisée arrive à point pour nous le rappeler.

Les premières minutes du disque ne préparent pas forcément aux déflagrations à venir : on pourrait présenter sans risque l'enchanteur Soft As Snow (but warm inside) à ses employeurs ou sa belle-famille; sa ligne de basse inoubliable est polie, ses guitares dociles font les belles sans trop se faire remarquer et les délicieux ‘ouh ouh' des chœurs féminins séduiront une assemblée conquise.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 C'est Quelque Chose 20 décembre 2012
Format:CD|Achat vérifié
Le vrai chef d'oeuvre de My Bloody Valentine, où la recherche sonore (déjà novatrice) ne se fait pas encore au détriment de la qualité des compositions - au contraire de ce qui se passera 3 ans plus tard sur une bonne partie de l'album Loveless.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?