undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Plus d'options
It's About Pride
 
Agrandissez cette image
 

It's About Pride

25 septembre 2012 | Format : MP3

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
4:18
30
2
4:06
30
3
7:09
30
4
5:18
30
5
3:32
30
6
5:34
30
7
4:28
30
8
3:46
30
9
4:14
30
10
3:37
30
11
5:20
30
12
5:52
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 25 septembre 2012
  • Date de sortie: 25 septembre 2012
  • Label: Rocket Science
  • Copyright: (p) Rocket Science Ventures
  • Durée totale: 57:14
  • Genres:
  • ASIN: B0092OXYM6
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 39.576 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par ozark le 9 octobre 2012
Format: CD Achat vérifié
... Et ce n'est pas à Skynyrd , dont le dernier opus est bien décevant encore une fois , que l'on doit cette renaissance , mais bien aux Outlaws . ce disque est une perle , une bombe et nous ramène au coeur des 70's , à l'époque des " lady in waiting " et " hurry sundown " . L'amateur de vrai rock sudiste , débarrassé des influences hard ou FM , y trouvera son compte : Les guitares se lachent comme au bon vieux temps , les solos - et duos - sont nombreux ,inspirés , mélodiques ,et terriblement rock ( ecoutez celui de " born to be bad " , une tuerie ) . Le morceau éponyme est énorme , un autre "free bird " , " highway song " , " lonesome guitar " ou " green grass and high tides " avec un final en longue cavalcade guitaristique ...
Bref , que dire de plus ...UN MUST ... Indispensable dans toute discothèque sudiste ! Et ce n'est pas une parole en l'air ,n 'ayant ressenti ça pour aucun album de rock sudiste sorti depuis 30 ans !
on ne peut qu'espèrer pour le groupe un large succès de ce nouveau cd afin que d'autres , dans la même veine , suivent vite !
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par jean-claude TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 18 juillet 2013
Format: CD
Y a pas à tortiller du cul pour chier droit. Je sais, je ne fais pas dans la poésie en optant pour cette citation argotique plutôt vulgaire, mais au moins, elle a le mérite d’être expressive et surtout péremptoire : les Outlaws, c’est une évidence et je le crie haut et fort, font un come-back tonitruant qui ne laisse place au moindre doute. Dans le même temps, c’est tout le southern-rock du troisième millénaire qui retrouve des couleurs et hisse la grand voile, au moment où d’autres groupes huppés de la génération 70, concurrents de la première heure, ont des ratés dans le moteur et toussotent. Inspiré, It’s About Pride (2013), album qui motive mon propos liminaire, est le plus convaincant des travaux que le groupe, enfin, ce qu’il en reste et qui continue à entretenir le nom, ait publié depuis très très longtemps. En effet, si l’on peut accorder du crédit à Diablo Canyon, le dernier LP studio de 1994, il faut remonter aux trois premiers jets des floridiens de Tampa (l’éponyme de 75, Lady In Waiting de 76 et Hurry Sundown de 77) pour avoir vraiment la trique.
It’s About Pride tend à induire une compression des veines périphériques de l’ami Popaul, déclenchant un phénomène érectile devenu rare par les temps qui courent, qui plus est avec l’avancée dans l’âge. N’est-ce pas Jean Papa ? En d’autres termes, il soulève donc la gaule, ce dont nous sommes des milliers de fans à nous réjouir. Ejaculateurs précoces s’abstenir, le disque démarre très fort et ne demande pas son reste pour mettre le feu sur toute la ligne.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean-pascal Guillet TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE le 30 octobre 2012
Format: CD Achat vérifié
Les amateurs de southern rock ne peuvent que se réjouir de ce retour tonitruant d'un des groupes phares et emblématiques de ce style musical! Et quel retour! après un silence de 18 ans , leur dernier disque étant sorti en 1994, "Diablo Canyon" (pas ce qu'ils ont fait de mieux!), voiçi donc que déboule "It's about pride" le bien nommé

Dès le morceau d'ouverture, on sait à quoi s'en tenir, "Tomorrow's Another Night" commence par ces harmonies vocales si caractéristiques du groupe. La suite ne fait que confirmer la grande forme d'Heny Paul et de sa bande d'Outlaws, "Hiding' out in Tennesse" nous ramène direct au premier chef d'oeuvre du groupe, l'éponyme "Outlaws" et ses accélérations soudaines. La suite est un festival, explosions de chorus , soli enflammés, et harmonies vocales stupéfiantes! Allez il faut le dire les Outlaws viennent de nous donner LE DISQUE DE SOUTHERN-ROCK DE L'ANNEE!

De la formation initiale reste bien-sûr Henry Paul, et Monte Yoho (drums). On trouve Billy Crain(guitares) frère de récemment défunt Tom Crain qui officiait au sein du Charlie Daniels Band depuis le début des Seventies.

Ce groupe est unique et reste un des grands du southern-rock, avec des vétérans pareils, les petits jeunes et talentueux de Whiskey Myers , Blackberry Smoke ont intérêt à surveiller leurs arrières!

A ranger juste à la suite des meilleurs Outlaws, "Lady in Waiting", "Outlaws" et "Hurry Sundown", sans oublier le live de 1978 "Bring it back alive"

Le disque se termine par une nouvelle version de "So Long", titre qui ouvrait l'excellent "Grey Ghost" du Henry Paul Band paru en 1979.
6 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique